Catégorie:Elfes

De La Bibliothèque Impériale

À première vue, les Elfes ont une plus forte ressemblance avec les humains que les autres races humanoïdes du monde. Mais en y regardant de plus près, il y a de nombreuses différences. Ils ont de grandes oreilles pointues, le teint pâle, les traits et les cheveux fins, ils sont grands et altiers et ils dépassent les humains d'une bonne tête. Ils ont de longs membres sveltes et des mains aux doigts fins et agiles. Le regard de leurs grands yeux en amande est si pénétrant et étrange qu'il met souvent mal à l'aise ceux qu'ils observent. Tout les Elfes sont gracieux, mais leur beauté est incomparable. Un humain qui croise un Elfe aura de fortes chances de ne pas réussir à penser à autre chose de la journée. Leur constitution d'apparence fragile à mené à la croyance erronée qu'ils sont physiquement faibles, mais rien ne saurai être plus faux. En fait, ils peuvent être étonnement forts, et même s'ils ne sont pas aussi robuste que les Orques ou les Nains, il compensent cela par une agilité et une dextérité incroyable.

Les Elfes ont une espérance de vie incroyablement plus longue que les autres races - certains les disent même immortels - et peuvent facilement vivre entre 1500 et 2000 ans, à moins bien sûr qu'ils ne trépassent d'une mort violente, ce qui arrive malheureusement souvent dans ce monde plein de dangers. Ils sont également moins sensible aux maladies que les humains. La plupart des Elfes ont un minimum de pouvoirs magiques et ce, sans entrainement. Leur esprit possède une profondeur et une capacité d'introspection qui les font passer pour d'étranges visionnaires auprès des autres races, et les mortels de moindre calibre peuvent à peine imaginer l’acuité de leur intellect. Le moindre geste d'un Elfe est porteur de sens, qui change du tout au tout selon la posture ou l’inflexion, et ils peuvent communiquer sans peine d'un simple hochement de tête ou plissement d'yeux. Ils sont emplis d’assurance à un degré presque surnaturel et peuvent paraître prétentieux du fait que, quoi qu'ils fassent, ils le font toujours mieux que les autres races.

Plusieurs millénaires avant la venu de Sigmar, avant l'effondrement du Portail des Anciens et la venue du Chaos dans le monde, les Elfes étaient une race harmonieuse, maintenant un équilibre parfait entre tous les aspects de leur vie. Toutefois, cette harmonie fut brisée au cours de la longue lutte contre les forces du Chaos quand Ænarion, le premier Roi Phénix, choisi de tirer l'Épée de Khaine de l'autel ou elle reposait, scellant son destin et celui de son peuple. Bien que l'épée donna a Ænarion le pouvoir de chasser les Démons du Chaos d'Ulthuan, elle a également changé la nature des Elfes à jamais, détruisant l'unité de la race et conduisant à la guerre civile appelée la Déchirure, qui créa un fossé infranchissable entre les Elfes autrefois parents ou amis, les séparant entre les Druchii et les Asur. Ces deux royaumes ne pourront jamais faire la paix, car les trahisons de jadis furent seulement les coups de semonce d’une guerre sans merci qui n’a fait qu’empirer au cours des millénaires. Les Elfes Noirs cherchent à dominer le monde, et au moins ils ne s’en cachent pas. On ne peut en dire autant des Hauts Elfes, qui désirent contrôler sous prétexte de protéger, sans souci des conséquences pour les autres contrées.

Plus tard, après la Guerre de la Barbe, les Elfes ont été chassés du Vieux Monde, ce continent qui grouille aujourd'hui d’humains et autres barbares primitifs par les Nains, mais certains ont refusé de quitter leurs terres et se sont réfugié au cœur des bois, devenant ainsi les Asrai. Ces derniers sont tenus en piètre estime aussi bien par les Elfes Noirs que par les Hauts Elfes, car ils ne cherchent pas à régner, mais juste à perdurer.


Elfes.jpg

Les Asur

Communément connu sous le nom de Hauts Elfes, les Asur habitent l'île d'Ulthuan et forment une société assez conservatrice de guerriers-aristocrates avec une grande compréhension de la Magie et une tradition mystique très développée. Depuis la sombre époque de la Déchirure, la culture des Hauts Elfes a évitée sa sombre nature en mettant l'accent sur des traits comme la noblesse et la pureté. Leur poésie et leur musique peuvent sembler assez simple et abstraite au premier abord, mais elles contiennent toujours un double sens et des profondeurs cachées destinées à libérer l'esprit de l'émotion et attirer l'attention sur l'essence de l'œuvre. L'art Haut Elfe est fondé sur le travail des artisans qui consacrent des siècles de leur vie à la maîtrise de leur métier, alors qu'ils s'efforcent de trouver l'équilibre parfait entre forme et fonction. Cependant, malgré ces traits de caractère, ils peuvent aussi être irréfléchi lorsqu'ils se mettent en colère, pour des offenses réelles ou imaginaires car, en dépit leur noblesse, les Hauts Elfes peuvent être froids et arrogants, et leur réactions paraissent incompréhensibles aux yeux des autres races. Les Asur sont dirigés par les trônes jumeaux du Roi Phénix et la Reine Éternelle. Le premier roi fut Ænarion, connu sous le nom du Défenseur, et l'actuel (le onzième) est Finubar le Voyageur. Les Asur sont des marins exceptionnels qui ont des colonies dans le monde entier, entretenues par leurs fortes traditions martiales et de grandes armées aux talents martiaux inégalés venues de tous les coins d'Ulthuan. Les Hauts Elfes sont les seuls de leur race à encore vénérer équitablement le Panthéon Elfique au grand complet.

Les Druchii

Les Elfes Noirs ont été chassés de leurs foyers en Ulthuan après les guerres de la Déchirure et l'anéantissement du royaume de Nagarythe, fondant le royaume de Naggaroth dans le Nouveau Monde. Le côté sombre des Elfes s'exprime ouvertement chez les Druchii, les poussant à commettre des actes d'une cruauté, d'une haine et d'un égoïsme extrême. Les Elfes Noirs sont dirigés par Malékith, le Roi-Sorcier et fils d'Ænarion, dont la seule ambition est d'exercer une vengeance sanglante sur ceux qui l'ont trahi et l'ont empêché de réclamer ce qui était son bien légitime : la couronne du Roi Phénix. Au court des nombreux millénaires depuis la Déchirure, Malékith a mit sur pieds plusieurs plans élaborés pour conquérir Ulthuan, mais ces attaques ont jusqu'à présent toujours été repoussée par les Hauts Elfes. Les Sorcières Druchii sont aussi habiles à contrôler les énergies magiques que tout autres Elfes, mais elles tirent leur puissance de la Dhar, contaminé par le Chaos. Ils adorent Khaine, le dieu Elfique de la guerre, à l'exclusion du reste des Dieux Elfes, bien qu'une forte proportion d'entre eux adorent aussi Slaanesh, et les guerre de religions, sous forme d'intrigues et d'assassinats, sont monnaies courantes entre les deux factions. Le fait est que si le Culte de Khaine soit la religion officielle des Elfes Noirs, Dame Morathi, la mère de Malékith, pratique ouvertement le culte de Slaanesh. Ce sont les rois de l'attaque surprise et des maîtres de la guerre psychologique, préférant frapper à la faveur des ténèbres des cibles terrifiées et mal équipées. Ils ont sans doute provoqué la mort de milliards d'innocents depuis la fondation de Naggaroth.

Les Asrai

On sais peu de choses sur les Asrai, ou Elfes Sylvains, même parmi les autres races Elfiques, car il s'agit un peuple extrêmement secret qui a choisi de se retirer des affaires du monde. Les Elfes Sylvains sont les descendants des Elfes qui ont choisi de rester dans le Vieux Monde après la Guerre de la Barbe et peuvent être trouvés vivant dans des communautés dispersées au plus profond des forêts du Vieux Monde, mais leur plus grande colonie se trouve dans la forêt magique d'Athel Loren où ils ont formé un lien avec les Esprits des Bois qui y vivaient alors. Suivant principalement les enseignements d'Isha la déesse-mère et de Kurnous le dieu chasseur, le mode de vie des Elfes Sylvains est considérée comme barbare et archaïque par la plupart des autres Elfes. Les Asrai sont imprévisibles et ne se préoccupent des affaires des hommes que si cela sert leurs intérêts : ils peuvent tout aussi bien aider les humains à vaincre un ennemi commun ou regarder périr les bras croisés les populations de villes entières. Bien qu'ils agissent contre les Forces de la Destruction, ils ne se battent que pour eux et n'hésitent pas à envoyer les Bretonniens dans des conflits provoquant la mort de milliers d'humains pour économiser ne serait-ce qu'une vie de leur peuple.

La Caresse du Chaos

Le Chaos a apposé sa marque sur les Elfes comme sur presque tous les autres peuples du monde. Or, dans le cas présent, la puissance des Dieux Sombres s’est manifestée de manière subtile. Elle a flatté l’arrogance de l’âme Elfique, en renforçant sa fierté et sa démesure. En d’autre temps, on aurait pu dire que les Elfes se définissaient d’abord par leur compassion, car tel était le caractère que leur avaient accordé les Anciens, mais désormais la générosité a été éclipsée par le narcissisme, et l’empathie supplantée par la prétention.

Ceci dit, le Chaos n’a pas altéré tous les Elfes au même degré. Dans le cas des Elfes Sylvains, il en a fait des reclus qui rejettent le reste du monde et se sont convaincu que rien ne peut menacer leur domaine tant qu’il est en bon ordre. Les Hauts Elfes sont devenus plus obstinés que jamais, et aucun mot ne peut exprimer à quel point ils sont persuadés d’être les seuls qui puissent protéger le monde face aux périls qui le menacent. Cependant, les Elfes Noirs ont été "illuminés" par le Chaos : il leur a appris que le monde n’existe que pour le bon plaisir des plus forts. Ils ont accepté cette révélation avec une passion ardente qui confond la froideur de leurs cousins ancestraux. Une passion qui pourrait bien embraser le monde entier.

Source

  • Livre d'Armée des Elfes Noirs, V8
  • HammerWiki (traduction par Christer)

Sous-catégories

Cette catégorie comprend 5 sous-catégories, dont les 5 ci-dessous.