Chevalier sur Sang-Froid

De La Bibliothèque Impériale
Ceux qui parviennent à dresser un Sang-Froid s’assurent une position de prestige teinté de peur au sein de l’aristocratie de Naggaroth.
« Les nobles Druchii partent au combat montés sur d’anciens reptiles cornus sous le nom de Sang-Froid. Peu d’entre nous peuvent prétendre au titre de Chevalier sur Sang-Froid et combattre sur de telles créatures, car ces lézards sauvages ont la fâcheuse tendance à dévorer tous ceux qui s’approchent d’eux. Pour éviter cela, les chevaliers se recouvrent le corps de la salive empoisonnée de ces bêtes afin qu’elles puissent les accepter et qu’elles se laissent monter. Malheureusement, il y a un prix à payer, car ce fluide inhibe les sens et les cavaliers ne peuvent plus sentir le goût des aliments ni le contact d’un autre Druchii, mais ce prix n’est rien en comparaison de l’efficacité terrifiante d’une charge de ces chevaliers. »
- Discours d’un précepteur à un jeune Elfe Noir


Depuis leur découverte, les Sang-Froid, que les Elfes Noirs appellent « Nauglir », sont devenus des montures très prisées de la noblesse de Naggaroth, car un destrier, quel que soit son entraînement ou son élevage, ne pourra jamais concurrencer la férocité naturelle d’un Sang-Froid, qui parle à l’amour que portent les Druchii à la violence. Beaucoup considèrent que les Chevaliers sur Sang-Froid sont l’élite des armées Elfes Noires, leur combattants les plus redoutables, car l’adresse de ces cavaliers et la férocité de leurs montures, qui partagent la même absence de pitié pour leurs proies, les placent au-dessus des guerriers monté des autres races. Ils sont souvent en pointe des attaques, où ils peuvent fondre sur les meilleurs régiments ennemis.

Les Frères Heghlin
Deux frères, Venien et Hurien, commandaient les armées de la Maison Heghlin au cours de plusieurs victoires décisives lors des campagnes de Nagartyhe. Malgré leurs succès, ils étaient incapables de partager la gloire qui en découlait. Hurien subtilisa la cape de son frère et la trempa dans le sang d’un sanglier. Lorsque Venien vint prendre sa monture, l’odeur, que lui-même ne pouvait sentir en raison des fluides anesthésiant dont il s’était imprégné, rendit le Sang-Froid fou, et il le déchiqueta. Hurien dirigea seul la maison Heghlin pendant quinze siècles, sans jamais admettre que la mort de son frère n’était pas qu’un malheureux accident.

Seul un Elfe Noir particulièrement intrépide ose se procurer un Sang-Froid à monter, car ces reptiles attaquent tous ceux qui s’approchent d’eux, avec une prédilection pour les proies à sang chaud qu’ils reconnaissent à l’odeur. Il n’y a qu’un seul moyen d’approcher les Sang-Froid sans éveiller leur instinct de chasse : le cavalier doit se recouvrir le corps et s’imprégner à maintes reprises du fluide gluant et nauséabond que secrète sa monture, ce qui lui fait croire qu’il est son compagnon de meute et lui permet de se faire accepter d’elle. La technique n’est pas infaillible, cependant, et plus d’un noble a fini dévoré par sa propre monture, au grand amusement de ses rivaux. Mais le prix à payer ne s’arrête pas à ça, car les émanations de cette substance sont très toxique et finissent par affaiblir puis détruire le toucher, le goût et l’odorat, si bien que le cavalier devient incapable de goûter la nourriture, ni même de sentir la caresse d’une amante. Le Druchii qui maîtrise un Sang-Froid devient un guerrier redoutable, et les sacrifices qu’il consent à faire pour y parvenir en disent long sur sa bravoure, et surtout sur son ambition.

Pour beaucoup d’Elfes Noirs, le jeu en vaut la chandelle, car ils prouvent ce faisant leur dévotion au Roi Sorcier, et en tirent des récompenses tant politique que matérielles. Un Chevalier sur Sang-Froid équipé de pied en cap est armée d’une longue pique nommée « Kethai » (ou "mangeuse d’âme") et porte un casque renforcé, une armure lourde ouvragée et un bouclier aux couleurs de sa Maisonnée. Sa monture est protégée par sa peau écailleuse et abat ses victimes de ses griffes acérées et de ses crocs longs comme des couteaux. Les Sang-Froid sont néanmoins des créatures extrêmement lentes d’esprit, et leurs réactions restent imprévisibles même lorsqu’ils sont domptés. Se faire obéir d’une bête pareille demande donc une grande force physique et une volonté d’acier. Même s’ils sont peu nombreux, la férocité des Chevaliers sur Sang-Froid fait d’eux une arme de choc qui peut renverser le cour d’une bataille d’une seule charge.

  • Stupidité : les Sang-Froid sont particulièrement stupides et oublient souvent ce qu’ils étaient en train de faire une seconde plus tôt.


Sources

  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V6
  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V7