Seigneur Sylvain

De La Bibliothèque Impériale
Seigneur Elfes Sylvain, noble et commandant des forces Asrais
Les dames et les seigneurs d’Athel Loren règnent sur les Elfes Sylvains depuis des millénaires. La plupart des nobles commandent à des clans relativement restreints, cependant ceux de plus haut rang règnent sur des centaine d'arpents de forêt et, par conséquent, sur les Elfes qui y habitent. On exige de chaque Seigneur qu’il veille sur son domaine et en chasse tous les intrus ; ce sont généralement la Garde Éternelle et les Gardes Sylvains du Seigneur qui s’acquittent de cette tâche, mais lorsque la menace est de taille, il n’hésite pas à faire appel aux Asrai des autres régions d’Athel Loren ou à implorer l'aide des Esprits de la Forêt. Bien que les habitants d’Athel Loren soient aussi fiers que n’importe quel représentant de la race Elfique, ils ne mettent jamais leur patrie en danger par leur orgueil. Pour eux, la défense d’Athel Loren prime sur tout le reste.

Il arrive qu’un Seigneur qui a manqué à son devoir envers la forêt abdique sa position. Il quitte son grand hall pour s'aventurer hors des sentiers sûrs et voyager là où les chemins les plus sombres s’entortillent sur eux-mêmes, et où les esprits malins jaillissent d’entre les arbres. Là, le noble cherche la rédemption et le pardon de l’esprit d’Athel Loren. Certains ne reparaissent plus, sauf dans les rêves et les souvenirs de leur peuple. D’autres reviennent, quelques heures après leur départ, et ont vieilli de manière surnaturelle, comme si des siècles s’étaient écoulés. Quelques-uns ressurgissent plusieurs années plus tard, revigorés et plein d’une détermination renouvelée par leur communion avec la forêt.

Contrairement aux Hauts Elfes d’Ulthuan, et à la plupart des races du monde connu, les Asrai ne font aucune distinction de genres en matières de rang et de devoir, que ce soit en temps de paix ou de guerre. Chez les familles nobles d'Athel Loren, la fille peut aussi bien hériter du titre et du rang que le fils, parfois même davantage, surtout dans les familles fanatiquement dévouée à Ariel, ou dans celle qui ont la conviction que les femmes font des chefs moins impulsif que les hommes. Ceci dit, tous les Seigneur ne sont pas égaux. Chacun des douze royaumes d’Athel Loren est dirigé par une dame ou un seigneur à la réputation impeccable. Leur répondent les innombrables fils et filles des maisons nobles qui cherchent en permanence à améliorer leur propre situation. Bien qu’il soit de coutume que le rang d’un Asrai soit défini à la naissance, il n’est pas impossible qu’un individu particulièrement valeureux parvienne à gravir les échelons.

Quand Athel Loren part en guerre, les nobles encadrent les armées et prennent la tête d’un assortiment varié, mais non moins mortel, d’Elfes Sylvains et d’Esprits de la Forêt. Au cours des mois d’été, lorsque la forêt est assez forte pour se défendre seule contre la plupart des menaces, ils sont nombreux à participer à la Chasse Sauvage d’Orion, mais même alors, il y a toujours une poignée de chefs de clans qui patrouillent le long des lisières, prêts à protéger leur patrie jusqu’à leur dernier souffle.

  • La Serre de Kurnous : La culture de la chasse est prégnante à Athel Loren, et déteint sur l'art de la guerre des Asrai même pendant le repos d’Orion. En effet la tradition veut qu’ils ne se lancent pas dans la mêlée avant que leur chef, ou l'un de ses seconds, ait décoché une flèche vers le cœur du général adverse. Cette charge est assignée avant le début de la bataille, le tireur gagnant temporairement le titre de "Serre de Kurnous". Cette flèche tue rarement sa cible, mais ce n’est pas le but recherché, Il s'agit plutôt de rappeler sa mortalité à l'ennemi, et d’invoquer la bénédiction du Chasseur pour l’affrontement imminent.

Sources

  • Livre d'Armée des Elfes Sylvains, V6
  • Livre d'Armée des Elfes Sylvains, V8