Maître des Épées de Hœth

De La Bibliothèque Impériale
Élite combattante d’Ulthuan, les Maîtres des Épées sont les protecteurs de le Tour Blanche.
« Nombreux sont les chemin qui mènent à la sagesse. Certains jeûnent et méditent pendant des années tandis que d’autres étudient d’obscurs ouvrages magiques, mais pour une minorité la seule véritable voie est celle de la prouesse martiale. C’est le cas des Maîtres des Épées qui, non content de maîtriser les lames, apprennent aussi à combattre à mains nues et avec toutes sortes d’armes, comme leur grande épée de cérémonie, des lames parfaitement équilibrées. Ces guerriers experts sont les Gardiens de la Tour Blanche et ont pour tâche de protéger les Mages et les savants qui y vivent. Les Maîtres des Épées ne sont cependant pas des ermites, ils servent également de messagers ou de gardes du corps aux érudits de la Tour, et peuvent voyager à travers le monde à la recherche d’informations destinées à enrichir les vastes connaissances qui y sont accumulées. Ce sont des adversaires redoutables, et le combat étant le seul véritable test de valeur, ils le recherchent ardemment. »
- Discours d’un précepteur à un jeune Haut Elfe


La Tour Blanche de Hœth, le plus grand centre de savoir du monde, est la résidence de guerriers-érudits appelés les Maîtres des Épées de Hœth. Ces guerriers sont des champions des arts martiaux, s’entraînant sans relâche pour aiguiser leur agilité exceptionnelle et maîtriser chaque facette et nuance de l’art de l’escrime, ce qui les rend capables de prouesses extraordinaires. Chacun d’entre eux a des décennies d’entraînement derrière lui, parfois des siècles, et sa science du combat est telle qu’aucun guerrier ne peut le surclasser.

Ils étudient les bottes secrètes du combat rapproché et développent leurs talents jusqu'à un niveau incroyable. La compétence de ces soldats est telle qu’ils peuvent dégainer leur épée, décapiter un ennemi et remettre l’épée au fourreau avant qu’un guerrier inférieur ne puisse seulement lever son bouclier pour parer. On dit également qu’ils sont capable de couper une bougie en deux sans en faire vaciller la flamme ou de combattre les yeux bandés, se servant simplement du son que font les mouvements de leurs adversaires pour les vaincre. On dit même que les maîtres de haut rang peuvent tuer d’un simple contact, ou d’un sifflement précis et suraigu. En dépit de la grande broigne d’écailles et du grand casque surmonté d’un panache de leur ordre, les Maîtres des Épées sont aussi agile et rapides que n’importe quel autre Asur.

Les Maîtres des Épées sont armée de grandes épées à deux mains de Hœth, des lames élégantes mesurant en général sept pieds de long du pommeau jusqu’à leur pointe effilée. Ces épées à deux mains sont forgées sous la Tour Blanche, par des artisans dont les secrets suscitent la jalousie des prêtres de Vaul eux-mêmes. Ces élégantes armes sont aussi hautes qu’un Elfe, mais grâce leur équilibre parfait, elles semblent aussi légères qu’une plume entre les mains d’un guerrier entraîné. Leur lame est si acérée, et les enchantements qui les imprègnent si puissants, qu’elles ne s’émoussent jamais, peu importe le nombre de crânes ou de heaumes qu’elles fendent.

Les guerriers-érudits de Hœth sont les meilleurs et les plus éminents bretteurs qui ne manquent jamais une occasion de pratiquer leur art sur les ennemis d’Ulthuan. Lorsque la guerre éclate, les Maîtres des Épées sont les premiers volontaires, car c’est seulement au combat qu’ils peuvent déployer tout leur mortel savoir-faire et faire la démonstration de tous leurs talents en se mettant à l’épreuve dans des situations qui ne tolèrent pas l’échec, dressant un mur d’acier impénétrable avec leur épée à deux mains avant de leur faire effectuer de grands moulinets et de les abattre en sifflant sur leurs adversaires. Ce résultat provient d’un entraînement rigoureux visant à maîtriser à la fois le corps et l’esprit. Chaque mouvement nécessite de l’agilité et de l’équilibre. Alors que le Maître des Épées enchaîne ses mouvements, équilibrant chaque manœuvre avec la suivante, il crée une danse gracieuse, mais aussi mortelle.

Un seul Maître des Épées peut tenir face à de nombreux ennemis moins puissants. Gracieux et agile, le Maître des Épées est capable de répondre à de nombreuses menaces rapidement et efficacement. La clé réside dans une approche équilibrée du combat. Chaque mouvement que fait le Maître des Épées a pour but d’équilibrer le corps en préparation au prochain mouvement. C’est ainsi que le Maître des Épées est capable d’enchaîner de nombreuses attaques pour accomplir des combinaisons offensives ou défensives très puissantes.

  • Tirs Déviés : Les réflexes des Maîtres des Épées sont si rapides qu’ils les rendent capables de dévier les projectiles ennemis par de grands moulinets de leurs épées


Les Maîtres du Savoir

Un Maître du Savoir déchaînant son art sur le champ de bataille
« L’illumination est atteinte non seulement en maîtrisant le corps, mais aussi l’âme. C’est alors qu’un guerrier comprend vraiment la valeur de la vie et pourquoi elle doit être protégée à tout prix. »
- Belannær de Hœth, Seigneur des Épées de la Tour Blanche

La voie du Maître des Épées n’est pas la seule à être professée à la Tour Blanche de Hœth. On y enseigne des disciplines variées dans le champ des arts, de la Magie et de la guerre. La plupart des lettrés se concentrent sur un domaine, jusqu’à le maîtriser totalement. Ces intellects capables d’atteindre l’excellence dans une discipline sont exceptionnels, il existe pourtant des individus qui ont su en dominer plusieurs. Tel est l’accomplissement qui démarque les Maîtres du Savoir des autres érudits.

Les Maîtres du Savoir sont des guerriers consommés au talent renommé, à juste titre, car ils s’approprient les techniques des Maîtres des Épées avec une rare facilité. De même, tous possèdent une compréhension infaillible de la Magie et sont ainsi capable de faire appel aux vents magiques pour renforcer leur lame avec des sortilèges lorsque le simple acier ne suffit plus. Leur approche pluridisciplinaire fait qu’ils se concentrent sur les sorts les plus utiles, notamment dans les domaines de Magie de Bataille. Par ailleurs, il n’y a pas deux Maîtres du Savoir qui ont suivi le même chemin vers l’illumination. Même pour un esprit Elfique, le royaume du savoir est un labyrinthe, et personne ne peut en explorer tous les recoins et toutes les pièces cachées. En fait, les siècles qu’ils consacrent à leurs recherches ont affecté plus d’un Maître du Savoir d’une touche d’excentricité. Néanmoins, aucun Commandeur ne déclinerait l’offre d’un Maître du Savoir qui propose ses services, car la synthèse de la fureur magique et de l’habileté à l’épée est particulièrement redoutable.

La Guerre Secrète
« Il semble que nos faibles cousins préfèrent se terrer dans l’ombre et frapper depuis les ténèbres. Ils ont raison de me craindre, car je brandis ma lame au nom d’Hœth ! Les Elfes qui apprennent à manier l’épée dans la Tour Blanche deviennent des maîtres redoutables et c’est la voie que j’ai suivie ! »
- Liradean Preste-Bras

Depuis le règne de Bel-Shanaar, une guerre secrète fait rage dans les cours des seigneurs et dans les ombres des palais d’Ulthuan. Derrière la façade de paix des institutions, les agents du Roi Phénix et les disciples dévoyés du Culte du Plaisir s’affrontent implacablement. Au bout de plusieurs siècles de lutte, le Roi Phénix Æthis vint quérir l’aide des sages de la Tour Blanche. Les Maîtres du Savoir lui accordèrent les services de leurs Maîtres des Épées. Les légendaires guerriers-érudits agirent sans tarder et mirent à profit leurs connaissances et leur talent pour débusquer les serviteurs du culte dans les recoins des grandes cités d’Ulthuan avant de les passer au fil de l’épée.

C’est ainsi qu’ils écrivirent le premier chapitre d’une lutte qui dure depuis lors, car les Maîtres des Épées sont des adversaires implacables, et ils ne trouveront pas le repos tant que tous les disciples de ce Culte du Plaisir n’auront pas été exterminés.

Sources

  • Warhammer Online : Age of Reckoning
  • Livre d’Armée des Hauts Elfes, V6
  • Livre d’Armée des Hauts Elfes, V7
  • Livre d’Armée des Hauts Elfes, V8