Danseur de Guerre

De La Bibliothèque Impériale
Les Danseurs de Guerre de Lœc sont les plus vifs des Elfes Sylvains.
Les Danseurs de Guerre parcourent Athel Loren en troupes très soudées qui s’aventurent sur des sentiers secrets que peu connaissent ou osent emprunter. S'ils sont les bienvenus dans les demeures Elfiques, les Asrai les perçoivent comme des individus sauvages et imprévisibles, non sans raison, car ce sont les serviteurs de Lœc, le Dieu Trompeur du panthéon Elfique. Les Danseurs de Guerre entraînent les Elfes dans leurs réjouissances musicales et accomplissent les rituels de danse complexes qui retracent la mythologie ou l’histoire d’Athel Loren, une forme de conte qui prévaut sur l’écrit chez les Asrai.

Pour un Danseur de Guerre, même les autres Elfes semblent se mouvoir lentement et péniblement, car chacun des gestes d’un adorateur du Dieu Moqueur, d'une fluidité parfaite, se fond inconsciemment dans le suivant, si bien que le moindre de leur geste évoque l'amorce d'une nouvelle danse. Dédaignant le port de l’armure, ils s’ornent la peau de motifs torsadés et teignent leurs cheveux de couleurs vives. Ils incarnent ainsi les rôles de figures mythiques et de guerriers féroces, adoptant leur allure et leur style de combat, afin de rendre un hommage silencieux à celui ou celle qui leur a inspiré leur danse.

Les Danseurs de Guerre sont de sublimes guerriers, et deviennent encore plus redoutables lorsqu’ils entament une danse de guerre, car c'est à ce moment qu'ils donnent la pleine mesure de leur talents. Nul besoin de battre le rythme ni de donner un ordre particulier : les danseurs exécutent instinctivement les mouvements qui complètent la chorégraphie de mort de la troupe. Ils bondissent et virevoltent tout en délivrant une pluie de coups sur leurs adversaires et sont à même d'éviter les traits des archers d'une pirouette spectaculaire. Ils encerclent leurs proies tout en dansant au son d’une musique qu'eux seuls entendent, esquivent esthétiquement les attaques pataudes de leurs adversaires et les foudroient d'un coup imparable. Les Danseurs de Guerre apparaissent comme des démons de la forêt, des être insaisissable qui ne peuvent être vaincu ni par la lame, ni par le feu, ni par la volonté.

  • Tatouages Talismaniques : Les Danseurs de Guerre peignent leur corps de spirales sacrées et autres puissants symboles magiques. Le but n'est pas uniquement d'impressionner l'ennemi, mais aussi de s'attirer les faveurs de Lœc. Cette protection divine ne saurait être mise en doute, et de nombre de guerriers ont vu leur arme, pourtant forgé dans le meilleur acier, se briser en morceau sur la peau nue d'un Danseur de Guerre.

Danse des Ombres de Lœc

Les danses guerrières, dédiées au Dieu Moqueur, font des hérauts de Lœc des adversaires redoutables. Ces danses ne suivent aucun mouvement particulier, chaque participant adoptant instinctivement les mouvements les plus appropriés pour former avec le reste de la troupe un ballet aussi magnifique à regarder qu'il est mortel. Chaque danse est à la fois acte de foi, application d'une discipline martiale particulière et célébration des victoires passées. Ainsi, les Danseurs de Guerre honorent le legs de leurs prédécesseurs tout en inscrivant de nouvelles pages de leurs histoire dans la chair de leurs ennemis.


Maîtres des Ombres

On pourrait presque qualifier les Maîtres des Ombres de prêtres du Dieu Trompeur, car ils suscitent le même respect et la même crainte. Eux seuls connaissent tous les passages d’Athel Loren ; il paraît même qu’ils arpentent les sentiers des Bois des Songes aussi aisément que les chemins du monde physique. Au combat, les Maîtres des Ombres sont encore plus éblouissants que les autres Danseurs de Guerre. Dans les moments de paix, ils sont moins flamboyants, préférant les leurres de l’esprit à la vitesse des corps. En effet, maints Maîtres des Ombres savent créer des illusions, qu'ils ne manquent pas d’utiliser pour distraire davantage leurs ennemis, ou pour remettre à leur place les Elfes et les Esprits de la Forêts trop arrogants.

Sources

  • Livre d'Armée des Elfes Sylvains, V6
  • Livre d'Armée des Elfes Sylvains, V8