Catégorie:Naggaroth

De La Bibliothèque Impériale
(Redirigé depuis Naggaroth)

Après la destruction de leur royaume au cours de la Déchirure, les Elfes de Malékith, dépossédés et rongés par l'amertume, firent voile vers l'ouest pendant des semaines, bravant les averses, les tempêtes et les vagues hautes comme des montagnes. Les navires continuaient néanmoins de voguer vers le couchant, vers l'étreinte calme et réconfortante de la nuit. La flotte traversa la Mer Glaciale et la Mer Traîtresse, deux étendue d'eau tumultueuses qui avaient coulé plus d'un navire Elfe au fil des siècles, alors qu'ils tentaient d'explorer les côtes occidentales. À l'ouest de la Mer Traîtresse, dans les ombres glaciales des Montagnes de Fer, les Arches Noires firent halte. C'est là, sur cette terre désertique et inhospitalière, que le Roi-Sorcier déclara qu'il restaurerait les splendeurs du règne d'Ænarion et construirait un grand royaume dont les cités feraient de l'ombre à celles d'Ulthuan.

Naggarond1.jpg


Les Elfes Noirs donnèrent à cette région le nom de Naggaroth, la Terre du Grand Froid. Un nom très approprié, car la nature n'a pas favorisé cette partie du monde, rendue hostile par un climat souvent ingrat et par les éléments qui se montrent sous leur plus mauvais jour : Naggaroth est une terre froide, sombre, imprévisible et sauvage où une bise aiguë souffle du nord un vent porteur de neige, de tempête et de magie, à travers la toundra gelée, entre les grands pins de ses forêts et sur les montagnes déchiquetées. La terre des Elfes Noirs ne connait que quelques jours de soleil par an, les autres sont illuminés par les éclairs et noyé par la pluie. Plus dangereux encore que le froid, les forêts du sud et de l'ouest, de même que les infranchissables montagnes de l'ouest, abritent des prédateurs sanguinaires, et même les bosquet dissimulent souvent une vie pour le moins inamicale. Ainsi, au cours des mois qui suivirent leur arrivé, des centaines de Druchii finirent dévorés nuitamment alors qu'ils bivouaquaient dans les étendues sauvages. Vers le nord, les terres sont désertiques et soumises aux assauts du vent. Quelques aiguilles de roche dénudée émergent ça et là et des geysers crachent une eau noire et empoisonnée, formant des rivètes viciés par la magie dont le cours languide creusent des canyons complexes et de profonds ravins dans le sol gelé. Vers le sud, la terre devient un peu plus fertile et la température suffisamment élevée pour permettre l'existence d'immenses forêts de pins lugubres, ainsi que de vastes plantations où, pour approvisionner les cités, des esclaves travaillent jusqu'à la mort, après quoi leurs corps tiennent lieu d’engrais au maigre humus.

  • Note : Bien que Naggaroth soit le nom généralement donné, par abus de langage, à toute la partie nord du Nouveau Monde, ce n'est en fait que le nom du royaume des Elfes Noirs, qui est situé dans le quart nord-est du continent.
Cliquez pour agrandir.

L’Échine Noire est une série de hautes montagnes froides et essentiellement non boisées qui couvre toute la moitié ouest du continent. Ces montagnes peuvent s'enorgueillir de leur hauteur, mais aussi de leur diversité écologique et climatique. De nombreuses espèces animales prospèrent sur ses plateaux herbeux et dans ses vallons, alors que d'autre survivent au froid intense et aux interminable tempêtes de neige. L'Échine Noire commence au niveau de l'isthme qui relie Naggaroth à la Lustrie, dans le sud, et se termine dans le nord, couverte de neige et célèbres pour ses violentes tempêtes magiques, en se joignant aux Montagnes de Fer et au Glacier de Fergivre (aux pieds duquel se trouve l'Autel des Ultimes Ténèbres). L'Échine Noire est habitée par des créatures redoutables tels que les Hydres, les Manticores, les Dragons et bien d'autres.

À l'ouest de l'Échine Noire, la terre devient plate, aride et sèche, se transformant progressivement en déserts rouge-orangé, comme la Plaine de Chiens et les Sables de Fer dans le sud, la Plaine des Araignées et le Désert Rouge au nord. Le Puits de Zardok, un gouffre aux profondeurs insondables, est le résultat d’un puissant tremblement de terre qui déchira la région sur une centaine de kilomètres. Un bras de mer appelé la Mer Sorcière remonte loin dans les terres jusqu'à la Porte Sorcière, la sortie de la Mer Souterraine, qui permet aux Elfes Noirs de rejoindre par voie maritime l'océan entre le Nouveau Monde et Cathay, mais ils doivent pour cela d'abord traverser la Mer Bouillonnante, infestée de monstre marins gigantesques, et naviguer entre les chapelets d'îles déchiquetés des Terres Brisées.

Au sud de la citadelles Haut Elfe d'Arnheim et à l'ouest du Détroit de la Peur se trouve la Forêt Pétrifiée. C'est un endroit horriblement dénaturé, où des squelettes d’arbres noircis s’étendent sur une terre recouverte de cendres à perte de vue. Aucun souffle d’air ne vient purifier l’air et rien ne parvient à pousser au milieu de ce paysage désolé. Des arbres fossilisés se dressent au bord de crevasses obscures, et nul ne peut oublier pareil spectacles s’il a un jour l’infortune de le contempler. Les origines de cette forêt demeurent obscures, mais les archives de la Tour Blanche de Hœth font référence à un combat titanesque entre des êtres d’une puissance incommensurable, avant même l’avènement de la race des Elfes. Ce qui est sûr, c’est que l’endroit est désormais possédé par la volonté d’une puissance ancienne et maléfique, et que l’aspect de son domaine est le reflet de la rancœur qui l’habite depuis sa défaite, des milliers d’années auparavant.

Situées au nord du continent, les Forêts Noires recouvrent les terres d’une taïga lugubre. A l’est de l’Echine Noire et de Clar Karond, la Tour du Destin, les Forêts Noires se peuplent de grands résineux avant de faire place à des désolations stériles. Le sol tremble sous les pas des esclaves des chantiers navals de Clar Karond, qui vont abattre les arbres avant de ramener le bois jusqu’à la Tour du Destin. Des monolithes étranges et des ruines séculaires ponctuent ce morne paysage, et ceux qui ont le malheur de s’y aventurer n’en reviennent jamais…


La majorité des Elfes Noirs vivent dans six cités fortifiées dont les innombrables tours noires émergent, comme des pics de glace, de la roche froide et dure de Naggaroth et s’élèvent loin dans le ciel tourmenté par les orages. Il s’agit des communautés les plus dépravées du monde connu, ou chaque sombre recoin peut receler un assassin, et où les faibles sont tués pour distraire les forts. À Naggaroth, la vie citadine revient à côtoyer la mort au quotidien.

Il existait jadis une septième cité fortifiée, Har Kaldra, qui dominait les cols entre Naggarond et le glacier de Fergivre. Il n'en reste qu’un cratère cerné des ruines éparses de ses propres murailles, témoignage de la susceptibilité de Malékith. La chute de Har Kaldra est due au Roi Sorcier, qui réprima la rébellion de la citadelle avec toutes les ressources magiques dont il disposait. Il y eut des milliers de morts au cours de cette nuit d’horreur et de furie, et autant de captifs furent emmenés à Naggarond, pour y être mis à mort dans des brasiers ou dans l’arène.

L'architecture des cités, bien que de type Elfique, est à l'image de ses habitants : les constructions centrales - qui sont en fait les Arches Noires ayant fui Nagarythe et dont la base a fusionné avec l'ardoise et les roches ferreuses des rivages pierreux - sont élancées et très hautes, et si elles défient le ciel, elles plongent aussi les maisons plus modestes à leurs pieds dans une ombre humide et perpétuelle, et chaque construction a un aspect guerrier. On chuchote parfois l'histoire de ce Champion du Chaos venu en émissaire à Naggarond et qui, voyant les imposantes fortifications de la cité, demanda perfidement à son escorte de Gardes Noirs si ces murs étaient censés empêcher les envahisseurs d'entrer ou bien les résidents de sortir…

Cependant, malgré cet aspect oppressant, les cités Elfes Noires restent des endroits de vie aux constructions harmonieuses, disposant d'un système de centralisation des eaux usées, de chauffage basée sur la vapeur et même d'éclairage publique dans les rues des quartiers les plus riches. Les rues sont pavées et il y a de larges artères, des rues moyennes et des ruelles. Il n'y a pas de "bas fond" à proprement parler, juste des quartiers un peu plus mal famé que d'autres. Il s'agit généralement des docks, de par la concentration de Corsaires, d'esclaves en fuite (qui ne le sont généralement qu'un jour ou deux) et de trafiquants en tout genre.

Néanmoins, bien peu peuvent se vanter d'avoir pu contempler la sombre splendeur des cités Elfes Noires. Plus précisément, peu sont encore en vie pour rapporter ce qu'ils ont vu.

Sources

  • Livre d'Armée des Elfes Noirs, V6
  • Livre d'Armée des Elfes Noirs, V7
  • Livre d'Armée des Elfes Noirs, V8

Pages dans la catégorie « Naggaroth »

Cette catégorie contient 9 pages, dont les 9 ci-dessous.