Conjurateurs du Feu Maudit

De La Bibliothèque Impériale
« Mais un jour, le fils premier né d’une famille noble s’élèvera d’entre les siens et l’enfant apprendra les sombres secrets de la Magie Noire et commandera une armée de créatures des enfers. C’est ainsi que le Roi Noir tombera, terrassé non par une lame ni par une flèche, mais par les sombres pouvoirs de magie la plus noire, et son corps se consumera dans l’enfer pour l’éternité. »
- La Prophétie de la Chute

Lorsqu’Ænarion s’empara de l’Épée de Khaine, Caledor eut une vision et prophétisa la tragédie qui provoquera le déclin du peuple Elfique. Une partie de la prophétie évoqua la chute d’un grand guerrier, chassé de parmi les siens par un sorcier mâle. Malékith crut que la prophétie parlait de lui et s’en prit sans attendre à tous les mâles pratiquant la Magie Noire, de peur de se faire détrôner. Craignant qu’ils se rebellent contre lui, le Roi Sorcier les condamna à l’insubstantialité. Depuis, leurs âmes errent entre le monde des mortels et les Royaumes du Chaos. Ainsi, alors que les autres Elfes craignent d’être emportés un jour par Slaanesh, les Conjurateurs du Feu Maudit peuvent sentir quotidiennement sa caresse sur leurs âmes, et son influence sur celles-ci grandir progressivement : des runes d’un feu noir et impie apparaissent sur leur peau, signe de l’emprise de Slaanesh. Si ce processus n’est pas ralenti, le corps tout entier du Conjurateur finira par être consumé, et son âme sera dévorée par le Prince du Chaos. Certes, nul mortel ne peut échapper indéfiniment à l’appétit de Slaanesh, cependant le Conjurateur peut offrir d’autres âmes en sacrifice - surtout si elles sont plus pures que la sienne - afin de se préserver.

Les Conjurateurs attaquent les villages au beau milieu de la nuit, à la recherche de victimes innocentes. Ils évitent les sentinelles tels des fantômes, et s’emparent de leurs proies dans leur sommeil avant de disparaître dans l’obscurité. En période de guerre, ils cherchent à capturer de grands guerriers dont l’âme satisfera leur Némésis. Ils enchantent leurs cimeterres afin qu’une simple égratignure prive leur victime de ses sens. Celle-ci est alors emmenée loin du champ de bataille et sacrifiée en l’honneur du Prince du Chaos.

Source

  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V8