Roi Phénix

De La Bibliothèque Impériale
Alors que mon navire vogue vers l’est en direction du Vieux Monde, je me surprends à réfléchir à la nature du lien si particulier qui unit un capitaine à son bateau. Cette relation n’est-elle pas la même que celle qui unit le Roi Phénix à la Reine Éternelle ? Tout comme le roi, un vaisseau est fier, majestueux et puissant, capable de survivre aux plus terribles tempêtes. Tout comme la reine, un capitaine doit être sage, juste et généreux, commander par l’exemple et encourager son équipage à se surpasser. L’un ne peut exister sans l’autre ! Un capitaine sans bateau n’est rien ! Un navire sans capitaine ne peut que dériver et sombrer ! Il en est de même pour notre souverain et sa reine.
- Extrait du journal de bord du capitaine Caduil, navire marchand Vent-Fier.


Finubar le Voyageur, l’actuel Roi Phénix
Les Royaumes d’Ulthuan sont gouvernés par une foule de princes, de princesse et de Mages, mais le Roi Phénix et la Reine Éternelle sont au sommet de la hiérarchie. Les rapports entre ces derniers et les princes d’Ulthuan ne sont pas aussi simples que leur titres pourraient le laisser supposer. La royauté du Roi Phénix n’est pas héréditaire et le roi et la reine tiennent des cours séparées.

La Reine Éternelle d’Ulthuan est toujours la reine d’Avelorn. Son royaume est le centre du culte de la Terre Mère et elle est le chef spirituel de tous les royaumes Elfiques. Les Hauts Elfes placent leurs plus grands espoirs en elle. La reine d’Averlorn est la fille aînée de la précédente Reine Éternelle, conçue après des noces rituelles d’un an avec le Roi Phénix. Après cela, leurs chemins se séparent et chacun peut prendre un nouveau consort, mais seule leur fille pourra devenir la nouvelle Reine Éternelle. C’est pourquoi les reines d’Averlorn ont toujours été les Reines Éternelles d’Ulthuan, formant ainsi depuis des milliers d’années une longue dynastie.

Le titre de Roi phénix est, quant à lui, électif. Choisi parmi les princes d’Ulthuan un an après la mort du précédent Roi Phénix, le successeur est couronné dans la grande pyramide d’Asuryan, érigé sur une île de la Mer des Rêves qui n’appartient à aucun royaume, lors d’une cérémonie où sont présent les autres princes Hauts Elfes et les Légions de la Garde Phénix. Les Hauts Elfes divisent l’histoire selon les règnes de leurs Rois Phénix. Chaque règne est considéré comme une époque historique distincte, simplement nommé selon le style politique du Roi Phénix et des actions qu’il mena.

Le choix d’un nouveau Roi Phénix déclenche de nombreux complot et les esprits s’échauffent souvent lors d’une telle occasion. Traditionnellement, les trente derniers jours de l’année du deuil sont consacrés à l’élection, mais généralement les débats débutent bien avant cela. Il arrive même que les joutes politiques commencent des années avant la mort du Roi Phénix régnant. Les Hauts Elfes adorent les intrigues, et le trône d’Ulthuan est une récompense si attirante qu’elle déchaîne toujours les passions. Les grandes familles nobles d’Ulthuan présentent chacune leur dauphin et tentent par tous les moyens de s’assurer le soutien de leurs pairs. Bien entendu, la gloire du nouveau Roi Phénix rayonnera grandement sur son royaume d’origine, c’est pourquoi les rivalités régionales sont misent de côté et de nouvelles prennent vie tandis que les maisonnées tentent d’atteindre leur but.

Cependant, en dépit des manipulations, des intrigues et de la corruption qui entourent l’élection d’un Roi Phénix, il est rarissime qu’un camp recoure à la violence où la force. En effet, de telles actions décrédibiliseraient le Roi Phénix en tant que serviteur d’Asuryan. Aucun noble Haut Elfe n’est arrogant au point de croire que le Dieu Créateur accepterait qu’un Roi Phénix soit chois par le conseil régnant par le biais d’actes aussi vils et destructeurs.

La cérémonie de couronnement est un événement secret et dangereux empreint de mysticisme, et seules les attentions des sorciers de Saphery permettent au nouveau d’y survivre. Les Mages entonnent des incantations visant à le protéger tandis qu’il pénètre dans les Flammes du Renouveau et passe ainsi son épreuve la plus ardue. En effet, c’est après avoir traversé les Flammes d’Asuryan que le candidat renaît en tant que Roi Phénix.

Il n’est arrivé que deux fois au cours de l’histoire qu’un Elfe tente de traverser les Flammes d’Asuryan sans l’approbation du conseil et y survive. Le premier fut Ænarion le Défenseur, qui devint ainsi le premier Roi Phénix. Le second fut son fils Malékith le Traître, qui dans son insolence défia lui aussi la colère d’Asuryan. Au contraire de son père toutefois, Malékith rampa hors des flammes à l’agonie. Son corps avait été horriblement brûlé car les flammes du Dieu Créateur l’avaient rejeté, mutilé et rendu à moitié fou. Tel est le destin qui attend ceux qui ont l’orgueil des Flammes d’Asuryan sans l’approbation du conseil et la bénédiction d’Asuryan, l’Empereur des Cieux.


Il y a eu 11 Rois Phénix à ce jour (Dates du Calendrier Impérial):

Source

  • Livre d’Armée des Hauts Elfes, V7