Chevaliers Sylvains

De La Bibliothèque Impériale
Chevaliers d'Athel Loren, en avant!
Les Chevaliers Sylvains constituent peut-être la meilleure cavalerie du monde, leurs réflexes d’Elfes Sylvains et leur empathie avec leur monture leur permettant d’accomplir une incroyable variété d’acrobaties, qui restent hors de portée des autres races. Qu’il s’agisse de surprendre les éclaireurs ennemis ou d’atteindre leur cibles en décochant une flèche en arrière alors qu’ils sont lancé au triple galop dans un bois dense, les Chevaliers Sylvains reviennent régulièrement indemnes de leurs escapades, grâce à une redoutable combinaison de dextérité élégante et de confiance qui ne se laisse jamais démonter.

Contrairement à la plupart des cavaliers, les Chevaliers Sylvains ne considèrent pas leur cheval comme leur propriété ou une bête servile. Il s’établit un lien solide entre l’Asrai et sa monture, au gré d’un processus qui peut prendre plusieurs années. Ce lien est au-delà de l’amitié et de la famille : cavalier et coursier ne forment plus qu’un, et communiquent à un niveau indétectable pour l’observateur. Là où les autres cavaliers doivent généralement donner de l'étrier pour guider leurs montures dans la direction qu’elles doivent suivre, on dirait qu’il suffit au Chevalier Sylvain de penser pour que le cheval réagisse.

Lorsque la bataille ne requiert pas la présence de la cavalerie, les Chevaliers Sylvains font paître leurs montures dans les tréfonds d’Athel Loren. La raison n’est pas qu’ils craignent que leurs coursiers s’enfuient, mais pour assurer leur protection. Les chemins qui mènent aux écuries des Elfes Sylvains sont les plus secrets de tous. Seul un voleur de chevaux très déterminé, et chanceux, pourrait trouver son chemin aussi profondément dans Athel Loren, et ils sont rares à en être ressortis.

Sources

  • Livre d'Armée des Elfes Sylvains, V6
  • Livre d'Armée des Elfes Sylvains, V8