Catégorie:Morts-Vivants

De La Bibliothèque Impériale
Raven.jpg
« Comme vous le savez, les hordes de la mort se pressent à nouveau à nos frontières. » déclara le Roy. « Voilà pourquoi j'ai réuni ce conseil de guerre, afin de décider où nous camperons nos positions. J'attend vos suggestions. »
Le Baron de Mortaigne se leva. « Oui, Majesté. Nous devons envoyer nos troupes afin de les arrêter avant qu'ils n'atteignent Forgefière. »
« Pourquoi gaspiller nos forces pour défendre ce repaire de brigands, Baron ? » s'étonna le Roy. « Ce n'est rien qu'un port rempli de ruffians de la pire espèce ; certaines villes sont beaucoup plus importantes ! »
« Certes, Majesté, mais il y a récemment eu une épidémie de peste à Forgefière… »
« Et alors ? » répliqua le souverain, « En quoi cela nous concerne-t-il ? »
« Les cimetières sont plein, Majesté : l'ennemi pourrait y chercher du renfort… »


Les Morts-Vivants sont des créatures qui étaient autrefois vivantes, puis sont mortes, mais maintenant ne sont ni l'un, ni l'autre.

La mort est un passage obligé, le destin qui pend au nez de chacun. Beaucoup de gens sont obsédés par la mort, comme le montrent leurs armures, leur architecture et leur vie quotidienne. Quand un individu meurt, son cadavre peut être balancé dans une fosse commune ou inhumé dans un caveau grandiose à la hauteur de son statut et de sa fortune.

Mais les morts ne trouvent pas facilement le repos dans le monde. Les Vampires hantent leurs demeures de pierres dans les forêts sinistres. Les Nécromanciens tentent d'échapper à leur mortalité en recherchant un savoir interdit dans les pages de grimoires maudits. Dans les pyramides oubliés du désert de la Terre des Morts, les Rois des Tombes commandent à des légions de cadavres. Les armées de soldats massacrées dans les Désolations du Chaos reviennent souvent sous une forme de vie pitoyable et répandent la terreur chez leurs anciens compatriote du Kislev. Lorsque Morrslieb est pleine, son influence ranime les cadavres qui se dressent hors de leurs tombes pour vagabonder sans but à la recherche d'êtres vivants à tuer. Les Goules affamées infestent les cimetières. Dans les cryptes des nobles décédés, les pilleurs de tombes sont glacé d'effroi lorsqu'ils entendent derrière eux un mouvement dans l'obscurité. Et au dessus de toute cette horreur s'élève l'ombre de Nagash, le Grand Nécromancien, qui dans l'antiquité rivalisa avec les Dieux eux-mêmes.

Les Morts-Vivants font partie des plus dangereux adversaires du monde. Ce sont des soldats qui ne nécessitent aucune ration, que les blessures ne ralentissent pas, qui ne souffrent jamais de fatigue et ne se languissent pas du confort d'un foyer. La peur, la confusion et les distractions n'ont aucune prise sur eux. Ils sont dénués d'intelligence et de pensées, et ne versent pas dans l'improvisation. Quand un général rêve, il rêve de soldats semblables aux morts-vivants : des soldats qui apparaissent sur le champ de bataille précisément là où on le leur demande et quand on a besoin d'eux, et qui ne fuient jamais, quelle que soit l'adversité. Une fois liés à la volonté de leurs maîtres, les Morts-Vivants forment un ost implacable qui ne peut être soudoyé ou raisonné, et qui ne ploie pas sous la menace. Ils ne connaissent pas la peur, n'ont besoin ni de se reposer, ni de manger, ni de boire, et à chaque victoire les corps - et parfois même les esprits - des ennemis qu'ils ont vaincus viennent grossir leur rangs.

Toutefois, s'il y a de nombreux avantage à être un Mort-Vivant, il y a aussi quelques défauts, et pas des moindre : ils ne peuvent suivre que des ordres simples, comme avancer, garder, protéger ou attaquer, et ils leur faut rester près de celui qui les a invoqué, sachant que si sa magie faiblit, ou pire encore, s'il vient à être tué (pour de bon cette fois-ci), ils tombent en pièces. De plus, de la même façon que les Démons, les Morts-Vivants sont avant tout des créatures animées grâce à la Magie et ils ont tendance à retomber en morceaux lorsque le cours d'un combat se retourne contre eux, les liens qui les unissent à leur maître se dissolvant peu à peu. Les Répurgateurs, les magiciens et les Prêtre-Guerriers sont pleinement conscient du fait qu'une foi inflexible peut accélérer le processus, de même que les cantiques d'abjuration et les rituels d'exorcisme.

Quand ils affrontent les Morts-Vivants, la plupart des mortels ont le cœur qui vacille, car la peur est une arme redoutable, aussi froide qu'une lame. Rares sont les choses qui inspirent plus de crainte aux vivants que des morts qui marchent, vêtus de leur défroques mortuaires et maniant des armes rouillées, sans parler de la puanteur de la tombe, des gestes désarticulés et des orbites vides. Mais plus que tout, Squelettes et Zombies terrifient les mortels car ils incarnent la peur et la mort. Les Zombies leur montrent comment les vers finiront par les grignoter, alors que les crânes grinçants des Squelettes sont l'emblème de la main de la mort. La vision de ce destin qui attend toutes les créatures vivantes est souvent insupportable et seuls les plus braves tiennent leur positions face aux choses qui hantent les cauchemars. Lorsque les Morts-Vivants partent en guerre, le monde tremble de terreur.


Les morts-vivants peuvent être séparé en deux groupe distincts :


Les Comtes Vampires

Sur les terres abandonnées de Sylvanie, un mal ancien se réveille et des armées mortes depuis longtemps se tiennent prêtes pour la bataille. Levés dans des fosses communes et des sépultures profanées, les régiments morts-vivants des Comtes Vampires s'assemblent parmi les ruines chancelantes et les bosquets flétris de ce royaume de désolation. Dans les marais comme dans les landes, les rejetons des ténèbres qui hantent les cauchemars des hommes depuis des millénaires s'échappent de leurs antiques cairns et de leurs mausolées usés par les ans. On peut entendre, dans la pénombre éternelle, le crissement des os, les gémissements inarticulés, et le cliquetis des harnois rouillés. L'ost de la non-vie se met en marche tel une marée de cadavres ressuscités, qu'aiguillonne la Nécromancie et la volonté immortelle de son général vampire.

Les morts-vivants instillent la crainte dans le cœur de leurs ennemis, car ils sont un blasphème contre la nature et la raison. Des légions de soldats titubants épuisent leurs adversaires comme une marée incessante, tandis que des bêtes monstrueuses et des chevaliers immortels écrasent toute opposition. Ceux qui tombent face aux armées des morts-vivants se relèvent bientôt - là où se tenaient de fiers soldats ennemis se trouvent désormais des marionnettes cadavériques agitées par une volonté morbide.


Les Rois des Tombes

D'immenses légions de Guerriers Squelettes émergent des déserts de Nehekhara pour massacrer ceux qui osent pénétrer leurs domaines. Ce royaume mort est régulièrement teinté de rouge par le sang des barbares et des envahisseurs. C'est la Terre des Morts, où des Rois momifiés de civilisations perdues se lèvent pour assouvir leur vengeance contre les vivants. À leur mort, les rois de Nehekhara étaient inhumés dans leurs pyramides avec leurs gardes du corps (qui étaient ensevelis vivants aux côtés de leur maître). Le Culte Mortuaire avait juré aux Prêtres-rois qu'ils seraient un jour ressuscités pour régner sur leur empire. Ils furent effectivement ressuscités, mais pas par les Prêtres Liches

De longues années après la mort de Settra, le plus grand roi de Nehekhara, Nagash s'appropria le trône de Khemri. Lorsque les Prêtres-Rois des autres cités s'unirent pour le renverser, Nagash jura de se venger contre Nehekhara, ce qu'il fit plusieurs centaines d'années plus tard. Il commença par libérer une terrible épidémie contre ses ennemis avant de lancer un sort d'une puissance incommensurable destiné à transformer en morts-vivants toutes les victimes de Nehekhara.

Les Rois des Tombes s'extirpèrent de leurs pyramides, non pas en tant que créatures d'or comme on leur avait promis, mais en tant que cadavres décharnés piégés dans la non-vie pour l'éternité. De plus, la majesté de Nehekhara n'était plus, car la guerre contre Nagash et son épidémie avaient laissé leur empire en ruine et à moitié enseveli sous les sables. Les Rois des Tombes étaient de leur vivant des êtres incroyablement fiers, et ce spectacle les plongea dans une rage effroyable. Ils jurèrent de faire payer leur malheur à toutes les autres races du monde.

C'est ainsi que les Rois des Tombes se lancèrent une nouvelle fois à la guerre afin de rebâtir leur empire et de faire payer à tous les vivants la trahison de Nagash. Ceux-ci sont loin d'être démunis, car malgré leur malédiction, ils ont toujours sous leurs ordres de vastes osts de guerriers squelettiques. Les Prêtres Liches du Culte Mortuaire les servent comme ils le faisaient jadis, et se chargent d'invoquer les hordes de soldats lors des batailles. Des squelettes s'arment de lances et d'épées ou chevauchent en escadrons de cavaliers ou vont au combat sur des chars tirés par des squelettes de chevaux. Ces guerriers sont accompagnés par des statues colossales qui sont animées par les incantations des Prêtres Liches. Toutes ces créatures arpentent le champ de bataille, voire émergent des sables pour massacrer l'ennemi.

Settra l'Impérissable, le plus puissant de tous les Rois des Tombes, a décrété que tous les vivants devaient être rayés de la surface du monde et que la majesté de Nehekhara devait être restaurée, voire surpassée. Puisque Settra a parlé, qu'il en soit ainsi…


Source

  • Livre d'Armée Comtes Vampires V5
  • Livre d'Armée Comtes Vampires V8
  • Warhammer JdR - Les Maitres de la Nuit

Sous-catégories

Cette catégorie comprend 4 sous-catégories, dont les 4 ci-dessous.