Esprit

De La Bibliothèque Impériale
« Vous ne pouvez nier que nos méthodes sont efficaces. Après avoir tué l’un des vôtres, il m’arrive souvent d’animer son corps sous la forme d’un Zombie, et d’envoyer son esprit hanter et effrayer les vivants. »
- Constantin von Carstein, seigneur Vampire


Les morts n’acceptent pas facilement le repos éternel dans le Vieux Monde, si bien que divers esprits reviennent souvent hanter le royaume des vivants.
Quand un mortel décède, son essence se dissipe et ne laisse qu’une coquille derrière elle. Squelettes et Zombies sont ces coquilles revenues à la vie sans essence. Les Esprits quant à eux sont l’inverse : la coquille a disparu, mais l’essence reste, piégée dans le monde des mortels. Ce qu’il en reste n’a rien à voir avec ce qu’elle était de son vivant, puisqu’il s’agit d’une sorte d’écho de rage, de culpabilité et de sombre détermination. Cette perversion durable est des plus utiles aux Vampires et aux Nécromanciens.

Les Esprits sont des morts-vivants immatériels qui ont l’apparence de divers êtres autrefois vivants. Certains ne cherchent qu’à se libérer, tandis que d’autres haïssent les vivants avec une force telle qu’ils se livrent d’eux-mêmes au mal.

Dans toute la Sylvanie, Poltergeists et Fantômes tourmentent les paysans de leurs gémissements irréels et de leur toucher glacial, et il n’est pas rare que des villages entiers soient abandonnés. Lorsque les Comtes Vampires partent en guerre, les esprits des morts sans repos sont emportés par la Magie Noire qui anime leur armée. Immatériels, insensibles à la morsure des armes, ces fantômes colériques parcourent le champ de bataille pour voler l’énergie vitale des mortels et ne laissent derrière eux qu’un brouillard d’horreur pure.

L’histoire de la Sylvanie est longue et misérable, et son sol est pollué par la Malepierre et la Magie Noire. En plus d’animer les restes des morts, cette énergie a un effet néfaste sur les âmes des défunts. Lorsque Vlad chassa les prêtres de Morr, gardiens des trépassés, il s’assura que les esprits des morts ne pourraient plus aller dans l’au-delà. Depuis lors, les âmes inapaisées apparaissent parfois comme une brume lugubre et tourbillonnante, percée de visages grimaçants et de mains crochues. Leur contact entraîne une partie de l’âme de leur victime vers l’autre monde, ce qui peut la plonger dans un cauchemar éveillé ou effacer sa personnalité. Seul un prêtre de Morr peut restaurer l’esprit de celui qui a été frôlé par un fantôme, mais les survivants sont assez rares.

Tous les peuples du Vieux Monde partagent la même croyance sur ce qu’il advient de l’âme des morts : elle passe dans l’au-delà, le territoire de Morr. Les prêtres de ce dieu et les Sorciers d’Améthyste ont la capacité de contacter une âme située sur ce plan et de lui rappeler sa vie passée afin de raffermir son emprise sur ses souvenirs. Les mortels peuvent alors communiquer avec l’esprit, et en apprendre des choses du passé comme du futur. Les citoyens de l’Empire et de nombreuses autres nations pensent aussi que parfois, Morr ferme ses portes à certaines âmes, par exemple si elle se présente à lui avant l’heure, ou si elle n’a pas eu le temps d’honorer un serment. Ces âmes brillent d’une lueur féroce et perturbent les autres esprits, si bien que Morr les renvoie dans le domaine des vivants, les condamnant à une existence effacée jusqu’à ce que leur devoir soit accompli. Un Vampire peut utiliser ses pouvoirs nécromantiques pour appeler ces esprits torturés à se manifester. Les plus doués des nécromants peuvent même, dit-on, envoyer leur propre âme vers le royaume de Morr pour y subtiliser quelques ectoplasmes en les soustrayant à la vigilance du dieu des morts. Il arrive toutefois que Morr surprenne l’intrus et l’emprisonne pour l’éternité. Son corps terrestre tombe alors en catalepsie et pourrit lentement tandis que son âme subit le tourment éternel des damnés.

Sur le champ de bataille, ces apparitions vengeresses se regroupent en nuées qui dérivent lentement en direction de leurs victimes au sang chaud avec une effroyable inéluctabilité. Même les boulets de canon ne causent aucun dommage à ces kyrielles d’esprits, car ces derniers n’existent qu’en partie dans ce monde. Néanmoins, cet état intermédiaire ne les rend pas inoffensifs, bien au contraire. Le fantôme d’un homme maudit peut déchirer la chair vivante de ses longs doigts griffus, et arracher le cœur battant de sa victime, qui succombe tandis que ses yeux se révulsent sous le choc.

  • Immatérialité : Les Esprits sont des créatures sans substance ni poids et dépourvu d’enveloppe charnelle. Ils sont ainsi insensibles aux armes ordinaires, qui passent à travers leur corps comme à travers l’air, seul la Magie peut les inquiéter. De plus, ils peuvent traverser les objets solides et les obstacles sans entraves, bien qu’ils ne puissent pas voir au travers de ces objets.

Apparitions

Les Apparitions sont des esprits prisonniers du monde physique parce qu’ils ont brisé un vœu ou sont victimes d’une malédiction. Ce sont des êtres coléreux, pleins de malice envers les vivants et de désespoir quant à leur propre condition, elles sont à bien des égards le pendant maléfique des Fantômes et il est rare qu’elles veuillent du bien aux vivants. De rares Apparitions peuvent faire cause commune avec les vivants dans l’espoir de mettre un terme à leur condition et de retrouver enfin leur liberté. Cependant, la majorité sont devenues folles, maléfiques, ou les deux, à la fois au terme d’années de tourments et parce qu’elles savent qu’elles doivent cette torture en partie à elles-mêmes. Elles attaquent les vivants par pure malice, traversant les murs et autres objets de leurs bras afin de paralyser et de terrasser lentement quiconque tombe entre leurs griffes.

Fantômes

Les Fantômes, le type d’esprit le plus répandu, se manifeste lorsque les circonstances entourant la mort d’un individu amènent son âme ou une partie de celle-ci à demeurer prêts de l’endroit de sa disparition. La raison la plus répandue est que la personne n’a pas été enterrée correctement, c’est-à-dire en terre non consacrée, sans les rites funéraires adéquats, ou les deux. À moins qu’ils n’y soient contraints par de puissantes forces maléfiques, les Fantômes ne sont généralement pas malveillants. Certains peuvent cependant être malicieux et aimer effrayer les vivants. Toutefois, la plupart n’aspirent qu’à être libérés de leur existence tourmentée. Un Fantôme peut demander à des vivants de l’aider à se libérer ainsi : ce peut être en enterrant son corps en terre consacrée ou en traînant son meurtrier devant la justice.

Poltergeists

Les Poltergeists sont semblables aux fantômes, mais ils aiment effrayer les mortels et leur jouer des tours, en projetant des objets et en adoptant un comportement insupportable. La raison pour laquelle certains morts deviennent des Fantômes et d’autres des Poltergeists est sujette à de nombreux débats.

Source

  • Livre d’Armée Comtes Vampires V8
  • Warhammer JDR - Les Maitres de la Nuit