Nécromancie

De La Bibliothèque Impériale
«Qui a besoin d'amis, quand vous pouvez avoir de fidèles serviteurs non-mort ? Ceci dit, il est vrai qu'ils manquent un peu de conversation.»
- Gosbert Troutman, Nécromancien


Plus que tout, les hommes craignent la mort, car celle-ci est omniprésente dans le Vieux Monde. Des terreurs qui hantent la Drakwald aux fléaux galopants qui s'infiltrent dans les endroits les plus inattendus, la vie parait bien éphémère. La mortalité est une notion qui ne quitte jamais les pensées de tout un chacun, elle est représentée dans la décoration, sur les bannières, les armures et même les porte-bonheur. Les reliques récupérées sur les martyrs et les personnalités religieuses font partie des biens les plus recherchés, et la plupart des gens portent sur eux une mèche de cheveux ou un os prélevés sur un cadavre pour se prévenir du mauvais œil. Certains voient dans leur descendance un moyen d'assurer la survie de leur lignée et d'emporter une maigre victoire sur le trépas, et les Rois et les Empereurs se font ériger de vastes monuments pour perpétuer leur souvenir auprès des génération futurs. Si nombreux sont ceux qui se résignent a une existence misérable, certains individus adoptent des moyens beaucoup plus sinistres et choisissent d'être les propres maîtres de leur vie et de leur mort en se tournant vers l'art noir de la Nécromancie.

La Nécromancie est la magie de la Mort et les Morts-Vivants. Les praticiens, également appelés Nécromanciens, peuvent profiter d'une vie anormalement longue ou même échapper à la mort, ainsi que d'appeler et de commander des créatures mortes-vivantes, mais aussi de provoquer le vieillissement ou le décès des êtres vivants en quelques secondes. Ses sortilèges sont à même d'invoquer les esprits et de réanimer des cadavres, apportant à leurs dépouilles un vague et horrible semblant de vie. En dehors des Nécromanciens, la Nécromancie est également pratiquée par les Vampires. Elle est similaire à la magie Améthyste en ce qui concerne la mort et l'au-delà, mais les Nécromanciens, néanmoins, utilisent la Magie pour tromper la mort et obtenir la vie éternelle, plutôt que de respecter la mort et les défunts. L'autre différence est que les Nécromanciens combinent le Vent de Shyish avec la Dhar, et sont donc exposés à la corruption de cette magie maléfique.

Contrairement aux Sorcières Elfes Noires et aux Sorciers du Chaos qui sont, la plupart du temps, protégés par leurs Dieux capricieux, les Nécromanciens s'exposent à de terribles dangers. Quand ils étendent leur espérance de vie au-delà des limites naturelles, ils préservent leurs corps et ce qui leur reste de santé mentale du trépas, mais bien souvent, le résultat est bien plus horrible que la mort elle-même. L'usage prolongé de Nécromancie pervertit l'âme et corrompt la chair, et plus le temps passe, plus le Nécromancien ressemble aux cadavres qu'il commande. Les Nécromanciens se protègent de la Magie Noire en la canalisant dans les dépouilles de créature défuntes. Ils n'en sont pas pas moins lentement corrompus et, finalement, la Mort vient réclamer son dû d'une façon particulièrement atroce. Leur intelligence s'émoussera, leur corps sera progressivement réduit à l'état de cadavre titubant et ils sombreront à jamais dans l'horreur d'une grotesque imitation de vie. Les Nécromanciens les plus forts parviennent à repousser l'échéance en devenant des Liches immortelles. Ceux qui échouent à préserver leur corps finissent par devenir des Spectres.

Pour le profane, les origines de la Nécromancie sont enveloppées de légendes et de rumeurs ténébreuses. Les hiéroglyphes inscrits dans les pyramides de Nehekhara racontent comment en -1968 CI, Nagash, obsédé par l'immortalité, appris la Magie Noire d'un groupe d'Elfes Noirs qui avaient été capturé et emprisonnés dans la pyramide de Khetep la veille de son inhumation. Avec ce qu'il appris d'eux au cours de séances du tortures, Nagash mêla sa propre connaissance du Culte Mortuaire avec la magie des Druchii et créa la Nécromancie. L'histoire de l'ascension et de la chute du Grand Nécromancien est conté ailleurs, mais ces connaissances lui survécurent, consignées dans les Neufs Livres de Nagash (qu'ils aient tous été écrits par Nagash ou que d'autres Nécromanciens soucieux d'anonymat les aient complétés au fil des ans est sujet à débat), et d'autres grimoires interdits qui en ont tous été plus ou moins directement inspirés.

  • Attribut de Domaine : Malédiction de la Non-Vie. Les énergies magiques libérées par la Nécromancie animent et revigorent par elles-mêmes les morts-vivants, refermant leurs blessures, ressoudant leurs os brisés et leur insufflant un regain de semblant de vie.


Necromancy.jpg

Source

  • Warhammer JDR Royaumes de Sorcellerie
  • Livre d'Armée Comtes Vampires V5