Nuées des Tombes

De La Bibliothèque Impériale
Une faune locale dangereuse... et affamée
:Tremblez ! La multitude jaillira de ses repaires au milieu des sables et innombrables ils seront, plus encore que toutes les étoiles dans le ciel.
- Extrait d'une incantation du Grand Prêtre Karrahtut utilisée dans l'invocation d'une nuée vorace pour dévorer ses ennemis, écrits en hiéroglyphes sur les murs de la Grande Nécropole de Bahgar


Les tombes et les pyramides des nécropoles sont infestées de carapaces de scorpions, de scarabées et d’innombrables autres créatures venimeuses du désert, que la simple présence des Prêtres Liches et des Rois des Tombes suffit à emplir d‘une vitalité mystique. Elles émergent alors de leurs cachettes situées autour des temples mortuaires et sous les sables brûlants. Les Prêtres Liches ont depuis longtemps appris à contrôler cette multitude et à l’invoquer à volonté. Ainsi, lorsque les légions des Rois des Tombes marchent à la guerre, elles sont suivies par un essaim de carcasses rampantes qui progresse sur le sable comme une marée noire. Ceux qui auraient le malheur de se retrouver sur le passage de ces Nuées des Tombes se retrouveront engloutis sous une vague inexorable d'insectes morts-vivants, mordus et lacérés jusqu’à ce que l’essaim puisse pénétrer dans leur chair, à moins qu’il ne profite d'un cri de leur victime pour se déverser dans sa trachée et la dévorer de l'intérieur, car la chair et le sang son des mets rares pour les créatures des nécropoles.

Les Nuées des Tombes ont beau être animées par la même Magie que les soldats morts-vivants, elles sont dépourvues d’esprit et invariablement attirées par la volonté implacable des Prêtres Liches et des Rois des Tombes. Livrées a elles-mêmes, leur comportement instinctif consistant a rôder sans relâche en fait de parfaits gardes pour les pyramides où reposent leurs puissants maîtres. Les profanateurs assez fous pour desceller l'entrée d’une de leurs sépultures se trouveront vite engloutis par une marée d'insectes grouillants attirés par la chaleur du sang des vivants et tentant de satisfaire un appétit que nulle chair ne peut apaiser. Ces victimes seront empoisonnées par d’innombrahles piqûres et morsures, avant de finir dévorées jusqu’aux os par la multitude vorace.

Il est impossible d'échapper à une Nuée des Tombes car la taille de ces créatures leur permet de se faufiler sans peine dans le moindre trou et de traverser les étendues désertiques de Nehekhara sous les sables avant de surgir aux pieds de leurs proies. L’ennemi se retrouve ainsi submergé par une multitude d’insectes jaillissant sans prévenir de tous les interstices creusés dans le sol, telle une marée qui prendrait de court des badauds criant et se débattant, avant de les engloutir impitoyablement et sans laisser aucune trace.

De toutes les créatures défuntes qui forment l’essentiel des Nuées des Tombes, seules deux ont une signification particulière dans la société de Nehekhara. Les scarabées mangeurs d’hommes de Khepra, à la carapace en forme de crâne, qui étaient réputés être les messagers d’Usirian, Dieu du Monde des Ténèbres ; et le scorpion noir du désert de Sokth, Dieu de la Traîtrise et du Meurtre.

Sources

  • Livre d'Armée des Rois des Tombes V8
  • Livre d'Armée des Rois des Tombes V7