Char Squelette des Rois des Tombes

De La Bibliothèque Impériale
Les rapides auriges du Roi. Ceux qui pourchassent les ennemis du souverain le jour de son réveil.
- Inscription hiéroglyphique fuirent sur les fosses comunes des Auriges Squelettiques de Settra.


Les légions de chars percutent les rangs ennemis avec une puissance dévastatrice.
Les légions de chars, sur lesquels les Rois des Tombes aiment combattre, faisaient la fierté des Nehekhariens. L'arrivée de ces machines de guerre est annoncée par le nuage de poussière qu’elles créent en traversant les étendues sablonneuses, mais il est déjà trop tard. Rapidement se détache au sommet d’une dune la silhouette menaçante du premier char, et l'assaut est déjà donné : les vagues successives de chars écrasent les corps sous leurs roues bardées d'or et de fer. À l'instar des autres unités de cavalerie, les chars se révèlent mortels contre les ennemis battant en retraite. En effet, lorsqu'un adversaire fuit, il n'est plus protégé par son bouclier et devient alors vulnérable aux flèches, ou périt sous les roues d'un char lancé à sa poursuite.

Nehekhara fut la première grande civilisation humaine et ses habitants furent les premiers hommes à domestiquer et à utiliser des chevaux ainsi que des chars à la guerre. Ce fut une grande réussite, car les chevaux n’étaient élevés à des fins guerrières que depuis peu, et il était jugé indigne pour les nobles de monter sur le dos de ces créatures inférieures. L'invention du char permit ainsi aux classes dominantes de Nehekhara de prendre part à la bataille avec la vitesse d’un étalon, aussi ses anciennes armées inclurent de vastes forces de chars rapides, chacun transportant un arsenal guerrier. Ils adoptaient au combat des formations aux effectifs conséquents et combattre depuis ces plateformes protégées était considéré comme l'apanage d’un art guerrier supérieur, car seuls les nobles et les membres de la famille royale pouvaient prétendre au rang d’aurige, ce qui était considéré comme un exploit puisqu'à l'époque, le cheval n'était que depuis peu utilisé comme bête de guerre et encore relativement sauvage. Pour attester de leur statut, ils portaient des armures rehaussées de métaux précieux et serties de joyaux. Leurs chars étaient l'œuvre d'artisans réputés et souvent couverts d’or et de symboles du Culte Mortuaire, comme des os ou des crânes.

Les compétences martiales des auriges du Roi étaient le reflet de son pouvoir et de ses propres prouesses martiales. Le Roi confiait ainsi l'entraînement de ces régiments d'élite à un Maître Aurige. Ces guerriers balafrés étaient liés par le sang à la famille royale - il s'agissait typiquement de cousins - et leur lignage venait donc appuyer leurs années d’expérience au combat. Le Maître Aurige commandait sa légion d’une poigne de fer et sous sa tutelle experte, les auriges de sang noble se hissaient au rang de guerriers d'élite pour combattre au nom de leur souverain. Ils se rendaient fièrement au combat, l'étendard de la légion brandi bien haut tandis qu’ils écrasaient l’ennemi sous leurs roues.

Depuis leur invention, les chars furent le moyen de transport de prédilection des monarques de Nehekhara, et après leur réveil parmi les morts, les Rois des Tombes continuèrent de mener leurs armées montés sur leurs antiques attelages. Un char n'offre pas seulement la protection de sa nacelle pour permettre au Roi de massacrer l'ennemi de sa lame enchantée en toute impunité, il procure également au monarque un point de vue surélevé sur le champ de bataille. Un Roi des Tombes sur un char peut donc observer avec davantage d'acuité les mouvements des formations adverses et ainsi diriger ses propres troupes de la façon la plus efficace.

Des régiments de chars furent ensevelis à proximité des pyramides des Rois des Tombes de Nehekhara, prêts à servir leur seigneur à leur réveil et à écraser leurs ennemis comme du temps de son règne parmi les vivants. Admirés et respectés de leur vivant, la cavalcade macabre des Chars Squelettes des Rois des Tombes sème à présent l'effroi dans le cœur de leurs adversaires. En effet, la simple vue de Chars Squelettes parés pour la guerre et avançant au combat suffit à glacer le sang de quiconque se trouve sur leur route. Et quand les attelages s’élancent pour gagner de la vitesse jusqu’à enfin charger leurs ennemis pétrifiés, la peur laisse place à la panique. L'élite de Nehekhara enfonce alors la ligne ennemie et il s’ensuit un massacre indicible.

Sources

  • Livre d'Armée des Rois des Tombes V8
  • Livre d'Armée des Rois des Tombes V6