Wurtbad

De La Bibliothèque Impériale
  • Dirigeant : Comte Électeur Alberich Haupt-Anderssen.
  • Population : 8 800 personnes.
  • Richesse : Riche.
  • Ressources : Commerce, gouvernement, agriculture, vin.
  • Remarques : Capitale provinciale, bac, excellent port.


Capitale du Stirland, Wurtbad est située au bout de la vielle route des Nains et entourée par la Grande Forêt. De loin la plus grande ville du Stirland, ses murs et ses édifices blanchis à la chaux, ainsi que ses docks et ses marchés grouillant d’activité, indiquent qu’il s’agit d’une ville marchande prospère. Par décret des Comtes Électeurs, tout le vin produit dans l’ouest du Stirland doit être vendu à Wurtbad, ce qui a valu à la ville le sobriquet de "capitale du vin de l’Empire". Les négociants viennent de tout le pays et d’au-delà pour enchérir sur le millésime à venir, et la guilde des négociants en vins constitue ici une force politique importante.

La cité est dirigée par la famille Haupt-Anderssen, qui abrite les princes de Wurtbad. Comme ils sont également les Comtes Électeurs, Wurtbad est le centre régional du gouvernement et de la diplomatie.[1] En l'absence du Comte Électeur Alberic Haupt-Anderssen, c'est son cousin, l'obèse baron Friedo von Gotz qui gouverne la ville et les terres environnante, depuis son palais, le château von Gotz dans l'enceinte de la ville. Alors que les gardes de la cité portent un uniforme vert, ses gardes personnels portent un uniforme vert et blanc et il est conseillé par un magicien du Collège Doré, le Magister Furchtegott.[2]

Wurtbad, à 199 lieues d'Altdorf, ne ressemble pas à la capitale, et pas non plus à Averheim. Aux yeux de tous les habitants de l’Empire, ces deux magnifiques cités sont de scintillants joyaux. Malgré ses commerces florissants, ses marchés et ses blanches murailles, Wurtbad est un lieu austère[3]. La cité haute est construite sur une colline en forme de croissant de lune. Le mur extérieur relie les deux extrémités: la cité basse se trouve sur la pente à l'intérieur. Une autre muraille la sépare de la cité haute: la porte principale qui les relie est une grande barbacane qui s'étend vers le bas comme une flèche sur un arc. A sa sortie se trouve la place du marché, en forme de théâtre et qui donne sur de multiples ruelles escarpées. Là, des voyageurs et des marchands échangent des biens du Kislev ou des Principautés Frontalières. Dans la cité basse, des tours et des minarets se dressent curieusement sans rien de la régularité de la cité haute.[4] Ses rues exiguës et boueuses sont entourée de bâtiments à colombages.

Le quartier marchand de Wurtbad est l'un des endroits les plus sûrs de la ville fluviale, entouré de murs épais de trente pieds de haut et surmonté de pointes de fer. Des patrouilles de surveillance de la ville et des milices privées parcourent régulièrement les rues, se protégeant contre les voleurs potentiels qui auraient réussi à franchir les murs, s'assurant qu'aucun étranger ne s'attarde dans le quartier à moins que cet homme n'y ait de bonnes affaires. Depuis deux cents ans, les marchands sont la plupart du temps à l'abri du crime qui se répand dans le reste de Wurtbad, à l'abri des voleurs et des meurtriers qui font leur commerce au milieu de la nuit.[5]

En réalité, la colline que surplombe la cité haute n'est pas entièrement naturelle. On y trouve de nombreux tunnels qui n'ont pas été creusés de la main de l'homme. Les gens disent que toute la cité haute a été construite sur les fondations de ruines colossales qui auraient été abandonnées bien avant que les ancêtres du Graf ne fortifient le sommet de la colline, de sorte que personne ne peut dire quels hommes les avaient construites, si même c'étaient des hommes.

Religion

Verena est particulièrement adorée à Wurtbad, dont la cité haute est protégée par les enchantements du temple. A l'inverse, le culte de Taal, le dieu de la nature, y a disparu. La cité ne comporte des grands temples que pour Verena, Ulric et Sigmar[4], mais il y a aussi un temple dédié à Morr, où réside un contingent de Gardes Noirs de Morr dirigés par le Capitaine-Justicar Ehrhardt, ainsi que le Temple du Seul Sacrement, occupé par une congrégation de sœurs de Shallya.

Le Temple du Seul Sacrement existe depuis les premiers jours de Wurtbad, fondé par des prêtresses pèlerines du Grand Temple de Couronne. La structure est longue et basse, remplissant une vaste étendue du vieux quartier de Wurtbad avec ses bosquets et ses jardins environnants. Sa façade extérieure est largement dépourvue d'ornements: seules des colombes de marbre qui surmontent les contreforts soutenant les murs du temple indiquent la divinité y est adorée.

La salle capitulaire des Répurgateurs l'Ordre de Sigmar à Wurtbad se trouve sur une rue sinueuse à quelques kilomètres du quartier des temples de Wurtbad. Il s'agit d'un bâtiment bat de deux étages, avec un toit à pignon pointant vers le nord, et une icône en plâtre de la comète à deux queues fixée au-dessus de l'entrée. Des cellules et des donjons se situent sous le bâtiment, au niveau des fondations. Deux douzaines d'hommes y travaillent sous les ordres du Capitaine Répurgateur Meisser, un homme petit au visage ingrat, chauve à l'exception d'une mèche de cheveux blancs et raides.[2]

Dans la ville basse, on trouve une Académie gérée par les clercs de Verena. Les étudiants sont des fils de marchands et de bourgeois locaux et on y forme des initiés de Verena.[4]

Les Tavernes

L’art de recevoir dans les auberges est très respecté à Wurtbad. La ville est aussi célèbre pour ses nombreux bains aux sources chaudes, et bien des nantis viennent y "prendre les eaux". Comme les riches et les puissants s’y rendent régulièrement, les espions et les assassins y exercent souvent leur office. Par conséquent, le comte dispose d’une police secrète vigilante charger d’éviter les incidents embarrassants.

  • L'auberge de l’Aigle Doré étant l’une des favorites des dignitaires en visite.[1]
  • L'auberge des Sept Chandelles compte parmi les meilleurs établissements de Wurtbad, notamment parce qu’elle dispose d’une cave et d’un garde-manger de grande qualité. Elle propose des chambres spacieuses aux lits propres, avec vue sur les toits, et les serveuses y sont aussi charmantes qu’aimables.[6]
  • La Taverne du Limier et du Lièvre propose des amusements nocturnes intimes à ses clients, les riches marchands et les anciens aristocrates qui composaient l'élite de Wurtbad, dans des petites pièces au-dessus de la taverne elle-même.
  • La Taverne du Sommeil Noir est un bouge populaire et bondé dans un bâtiment de brique.

Le Ministère de la Justice

Le ministère de la justice est une structure gigantesque et grotesque qui se dressait au-dessus des autres ministères, regroupés dans les confins exigus du district bureaucratique de Wurtbad. Le sol y en en marbre, et les murs sont couverts de portrait d’anciens Seigneurs Juges et hauts magistrats. On y trouve une somptueuse salle à manger, proportionnelle à l’immensité de l’édifice et dominée par une longue table en bois de la Drakwald qui aurait pu facilement servir une centaine d'hommes.

Dans Wurtbad, le ministère de la justice dispose de 500 hommes, portant l’uniforme vert et jaune du Stirland avec pour les distinguer un griffon rampant doré brodé sur les tuniques. Le Seigneur juge Igor Markoff est un homme à l'apparence sévère, les cheveux noirs coupés court au-dessus de son front en forme de cloche. Le chef de sa garde personnelle est le sergent Kurtus Knoch.[5]

Sources

  1. 1,0 et 1,1 Warhammer JdR v2 - Les Héritiers de Sigmar
  2. 2,0 et 2,1 C.L. Werner, Mathias Thulmann 02 : Witch Finder, Black Library, 2005
  3. Nick Kyme, Les Armées de l'Empire Tome V: Sombrelames, Black Library, 2012
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Pete Garrett, Hammer of Stars, dans Warhammer: Wolf Rider, Black Library, 1989
  5. 5,0 et 5,1 C.L. Werner, Mathias Thulmann : Witch Work, Black Library, 2008
  6. C.L. Werner, Mathias Thulmann Tome 1 : Chasseur de Sorcière, Black Library, 2013