Catégorie:L'Extrême-Orient

De La Bibliothèque Impériale

Dans leur grande majorité, les gens du peuple s'imaginent que le monde est contenu au sein des frontières de l'Empire. Naturellement, ils connaissent l'existence des Bretonniens, des Tiléens, des Estaliens et des Kislévites, mais qui sait ce qui peut exister au-delà de leurs terres ? Les histoires que l'on raconte au sujet du terres au-delà des Montagnes du Bord du Monde, les horreurs des contrées du sud, ou encore les rumeurs qui circulent sur le prétendu Nouveau Monde qui existerait de l'autre côté de l'océan ne sont que des fariboles, échangées dans les cabarets des ports et au comptoir des tavernes, et personne ne les prend vraiment au sérieux.

Les contrées de l'Inja, du Cathay et du Nippon constituent ce que les habitants du Vieux Monde appellent l'Extrême-Orient et sont à l'origine de bien des récits merveilleux. Cette réputation est bien évidemment soulignée par les biens exotiques rapportés de ces royaumes : des objets le plus souvent appréciés pour leur beauté et la finesse de leur artisanat. Mais en réalité, ces pays sont aussi dangereux que le Vieux Monde, voire plus encore pour les voyageurs étrangers qui ne sont pas au fait de leur culture.

Les marchands Arabiens et Hauts Elfes se fournissent directement en Inja et au Cathay. La Soie du Cathay reste probablement le textile le plus cher du Vieux Monde, le Tulwar d'Inja et le Sabre de Cathay commencent tout juste à faire leur apparition dans le Vieux Monde où ils arrivent par la Route de l'Argent, via la Route de l'Ivoire et la Route des Épices, ainsi que d'autres marchandises orientales ici et là.

Sous-catégories

Cette catégorie comprend 2 sous-catégories, dont les 2 ci-dessous.

Pages dans la catégorie « L'Extrême-Orient »

Cette catégorie comprend 3 pages, dont les 3 ci-dessous.