Catégorie:Arabie

De La Bibliothèque Impériale
Une cité d'Arabie

L’Arabie[1] s’étend le long de la côte nord-ouest des Terres du Sud, entre les Montagnes Atalan et le Grand Océan. À l’est se trouve le Grand Désert qui sépare l’Arabie de la Terre des Morts. Bien que le climat de la région soit sec et chaud, les vents soufflant de l’ouest amènent leur lot de précipitations sous forme de nuages noirs venant se heurter aux sommets des Montagnes Atalan. Ces pluies alimentent maints ruisseaux qui, durant l’hiver tout au moins, se rassemblent en de larges rivières coulant vers l’ouest. Ainsi, dans ces contrées arides, les oueds ou rivières apportent l’eau indispensable aux villes et villages. On note aussi de nombreuses oasis dans les régions désertiques du sud.

L'Arabie est une région chaude, sèche, où l'eau et les zones réellement fertiles sont rares. Beaucoup de terres sont désertiques ou des steppes presque entièrement dénuées d'arbres et nécessitent une irrigation très soignée pour produire des récoltes. Cependant, les zones côtières de l'Arabie sont prospères et fertiles, et comprennent beaucoup de grandes cités abritant la vaste flotte marchande des Arabiens. À l'intérieur du continent, la terre devient plus sèche et moins productive, traversée par les caravanes de nomades du désert qui font leur commerce, et les pillards sur chameaux. Les Arabiens voyagent et commercent énormément mais ne sont pas aussi aventureux que les habitants du Vieux Monde : ils n'ont pas encore tenté de s'établir hors de leur terre natale. Leur richesse vient essentiellement du commerce mondial et de la piraterie. Plus au sud se trouvent des montagnes impénétrables, et au-delà les jungles des Terres du Sud elles-mêmes.

Les Arabiens sont de grands marins qui depuis des siècles pêchent dans les mers bordant leurs terres et s’en servent comme voie de commerce. Ils échangent des biens avec le Vieux Monde au nord et voyagent à l’ouest jusqu’en Ulthuan. Les Hauts Elfes ne permettent pas aux navires Arabiens d’aller plus à l’ouest, mais leurs boutres mouillent fréquemment dans les ports extérieurs de Lothern. Pour leur part, les Asur maintiennent des comptoirs commerciaux dans les villes Arabiennes de Copher et Lashiek depuis des temps immémoriaux. Mais les Arabiens, non contents d’avoir le pied marin, sont aussi courageux et aventureux, et il n’est pas rare qu’ils délaissent la pêche pour la piraterie. Ce n’est d’ailleurs par un hasard si Lashiek a été surnommée dans le monde entier la Cité des Corsaires.

Le port aux épices de Copher possède un quartier Tiléen séparé de la haute cité par un mur. Il existe aussi de petites enclaves de marchands d'autres nationalités, comme la rue des Cent Nains, connue pour ses échoppes de forgerons, d'armuriers et de fabricants de perruques, mais la majorité des échanges entre l'Arabie et le Vieux Monde passe tout de même par les Tiléens. Les guerres entre Cheiks rivaux sont assez fréquentes au cœur de l'Arabie, et les Tiléens évitent autant que possible de s'impliquer dans la politique locale. Il leur est cependant arrivé de financer des armées de mercenaires pour combattre les morts-vivants venus de l'est.

Un Corsaire Arabien

La portion la plus densément peuplée d’Arabie se trouve au nord de la Rivière du Serpent, cette dernière étant le plus grand cours d’eau de ces terres à ne jamais tarir. L’Arabie compte quatre grandes cités : Lashiek, Copher, Martek et Alhaka, aussi connue sous le nom d’Al-haikk (la Cité des Voleurs en Arabien). Chacune d’elles est entourée de terres qui forment des principautés indépendantes dirigées par un Sultan ou un Calife. Au sud de la Rivière du Serpent, les terres sont moins fertiles et bien plus arides. On n’y trouve aucune grande cité et seuls des nomades ou des communautés mystiques recluses y vivent. Encore plus au sud, passée la Montagne de l'Eunuque, se trouve le Palais du Calife Sorcier. On dit dans toute l'Arabie qu'il y a peu de choses sur l'art de la sorcellerie qu'il ne sache pas, et qu'il est spécialisé dans tout ce qui touche les malédictions. À l’est des Montagnes Atalan, le Grand Désert s’étend sur des centaines de lieues en direction de la Terre des Morts. Les vallées de l’est abritent quelques rares oasis fournissant de l’eau aux tribus nomades qui vivent dans l’ombre des montagnes et escortent les caravanes à travers les cols dangereux.

L'Arabie est dominée par les humains partageant une culture et une langue commune : l'Arabe. La société Arabienne ne descend pas de la culture de la civilisation de Nehekhara, qui s'effondra 1151 ans avant la naissance de Sigmar, mais des barbares nomades du désert. Elle est dominée par un fondamentalisme religieux et, techniquement, elle n'est pas aussi avancée que celle du Vieux Monde, alors que ce n'était pas le cas auparavant. C'est néanmoins un centre de commerce réputé, que ce soit pour d'étranges épices, pour des objets magiques insolites, pour les femmes ou pour l'esclavage, ce qui fait que ce pays a beaucoup à offrir aux commerçants et aux voyageurs. Cependant, c'est également un endroit dangereux, bien connu pour ses sévères sanctions pénales qui semblent se concentrer principalement sur la suppression des parties du corps incriminées. L'Arabie est composé de nombreux Califats théocratiques unis par une religion et un pouvoir central unique : celui du Sultan. Tout comme le Vieux Monde, l'Arabie comporte plusieurs groupes ethniques et un grand nombre d'états dont les relations entre eux (et avec les humains du nord) sont parfois hostiles. Tous ces peuples parlent l'Arabe mais les marchands ont en général une bonne pratique de l'occidental. La monnaie d'Arabie se décompose en Riyals d'Or et en Dirhams d'Argent, ces dernières arborent des cimeterres croisés, un étalon cabré ou un croissant de lune.

En 1448 CI, le sultan Jaffar débuta une guerre contre le Vieux Monde qui allait conquérir l'Estalie. Les Chevaliers de l'Empire et de la Bretonnie déclenchèrent en représailles une série de Croisades contre l'Arabie qui allaient durer un siècle et ravager le pays. Les légendes datant de cette époque ont marqué défavorablement l'attitude des occidentaux face aux habitants de l'Arabie, mais il existe d'importantes relations commerciales entre les deux régions.

L’Arabie se trouve loin des pôles et de la source des vents magiques qui se déversent sur le monde. C’est pourquoi, si la Magie est commune dans le Vieux Monde, elle est bien plus rare en Arabie où les sorciers ont des difficultés à exercer leur art. En conséquence, la magie Arabienne s’est développée différemment de celles des autres nations humaines. Les sorciers arabiens emploient leurs pouvoirs pour contrôler les esprits élémentaires du désert : les Djinns, les Effrits, les Génies et autres. Ces entités sont vénérées par les gens superstitieux d’Arabie qui croient qu’elles doivent être apaisées par des offrandes telles que de la nourriture. Tous ces esprits sont des démons, mais leur éloignement de la source septentrionale de la magie est tel qu’ils doivent rester près d’artefacts magiques puissants pour conserver leur forme sur le plan matériel. Il leur arrive aussi de demeurer en des lieux où persiste une magie résiduelle, mais dans ce cas, leur pouvoir est très limité. Une bonne part de la magie arabienne consiste à créer et employer des prisons magiques comme des cages, des cristaux, ou des boîtes pour capturer les démons et les réduire en esclavage. À noter que, contrairement à l'Empire, où la censure religieuse est très forte, les Arabiens se montrent beaucoup plus tolérant envers les ouvrages lié à la Nécromancie où à la Magie Noire, bien que cela soit uniquement à fin d'étude : la pratique de tels arts est puni de mort.

Carte

Carte arabie.jpg
Cliquez pour agrandir.

Liste d'Armée

Il existe une liste d'armée totalement non-officielle, créée par des fans, pour mettre sur pieds une armée Arabiennes à Warhammer, disponible ici (en anglais) : Warhammer Armies : Araby

Source

  1. En dehors de Warmaster qui est assez précis sur les armées Arabiennes, les autres informations sont dispersées dans les différentes éditions et les livres d'armées des autres races (Skaven, Mort-Vivant, Bretonnie, etc). Le texte ci-dessus tente de rendre l'ensemble compatible.

Pages dans la catégorie « Arabie »

Cette catégorie comprend 4 pages, dont les 4 ci-dessous.