Vrille Fongique : Différence entre versions

De La Bibliothèque Impériale
m
m
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
:''«Nous avions quitté [[Praag]] depuis trois jours et étions en plein [[Pays des Trolls]] lorsque Bengt, qui se croit botaniste, s’est arrêté pour ramasser un champignon d’une espèce qui lui était inconnue. Il était bleu vif et sortait de la roche tels de longs tentacules. Bengt est tombé malade peu après et s’est mis à cracher des mucosités criblées de taches bleues. Lors de sa première crise de toux, il est tombé au sol et s’est mis à se tortiller comme un ver. Je me suis approché de lui pour tenter de l’immobiliser, mais j’ai senti quelque chose bouger sous sa peau. J’ai reculé d’horreur, et bien m’en a pris. Le champignon lui est sorti du ventre et ces longues choses bleues… lui ont plongé dans la gorge, mettant à jamais fin à sa vilaine toux. Nous l’avons ensuite enterré sous un cairn de pierres et avons poursuivi notre chemin. Vous ne pouvez pas imaginer l’apparence qu’il avait lorsque je l’ai revu par la suite… C’est une histoire que je ne vous raconterai même pas, quelle que soit la quantité d’or que vous m’offrirez.»''<br />
+
:''« Nous avions quitté [[Praag]] depuis trois jours et étions en plein [[Pays des Trolls]] lorsque Bengt, qui se croit botaniste, s’est arrêté pour ramasser un champignon d’une espèce qui lui était inconnue. Il était bleu vif et sortait de la roche tels de longs tentacules. Bengt est tombé malade peu après et s’est mis à cracher des mucosités criblées de taches bleues. Lors de sa première crise de toux, il est tombé au sol et s’est mis à se tortiller comme un ver. Je me suis approché de lui pour tenter de l’immobiliser, mais j’ai senti quelque chose bouger sous sa peau. J’ai reculé d’horreur, et bien m’en a pris. Le champignon lui est sorti du ventre et ces longues choses bleues… lui ont plongé dans la gorge, mettant à jamais fin à sa vilaine toux. Nous l’avons ensuite enterré sous un cairn de pierres et avons poursuivi notre chemin. Vous ne pouvez pas imaginer l’apparence qu’il avait lorsque je l’ai revu par la suite… C’est une histoire que je ne vous raconterai même pas, quelle que soit la quantité d’or que vous m’offrirez. »''
 
:::'''- Willem Jansz, Explorateur'''
 
:::'''- Willem Jansz, Explorateur'''
  

Version actuelle datée du 7 novembre 2019 à 10:47

« Nous avions quitté Praag depuis trois jours et étions en plein Pays des Trolls lorsque Bengt, qui se croit botaniste, s’est arrêté pour ramasser un champignon d’une espèce qui lui était inconnue. Il était bleu vif et sortait de la roche tels de longs tentacules. Bengt est tombé malade peu après et s’est mis à cracher des mucosités criblées de taches bleues. Lors de sa première crise de toux, il est tombé au sol et s’est mis à se tortiller comme un ver. Je me suis approché de lui pour tenter de l’immobiliser, mais j’ai senti quelque chose bouger sous sa peau. J’ai reculé d’horreur, et bien m’en a pris. Le champignon lui est sorti du ventre et ces longues choses bleues… lui ont plongé dans la gorge, mettant à jamais fin à sa vilaine toux. Nous l’avons ensuite enterré sous un cairn de pierres et avons poursuivi notre chemin. Vous ne pouvez pas imaginer l’apparence qu’il avait lorsque je l’ai revu par la suite… C’est une histoire que je ne vous raconterai même pas, quelle que soit la quantité d’or que vous m’offrirez. »
- Willem Jansz, Explorateur


La Vrille Fongique ne pousse fort heureusement que dans les Désolations du Chaos. De toute façon, seule une contrée proprement surnaturelle pourrait supporter une telle création. Poussant dans les anfractuosités rocheuses, la partie visible de la plante prend la forme de longs flagelles bleus recouverts de cils fins qui oscillent comme s’ils étaient balayés par la brise, même lorsque le vent ne souffle pas. Lorsqu’on les touche, ces flagelles produisent des spores suffisamment minuscules pour être inhalés pour les créatures en contact. Les malheureux qui incubent les spores deviennent alors des hôtes, ni plus ni moins. Une fois à maturité, les flagelles jaillissent du torse de la victime avant de s’enfoncer dans sa gorge pour l’étouffer si le choc initial n’a pas suffi à la tuer.

Mais le pire, c’est que la vrille est capable de se répandre dans le cadavre de son hôte et de l’animer comme s’il s’agissait d’un Zombie, ce qui lui permet notamment de se déplacer et de libérer de nouvelles spores, de préférence dans les endroits peuplés, car lorsque le champignon sent autour de lui un grand nombre d’êtres vivants susceptibles de jouer un rôle d’hôte, il libère ses spores d’un coup. Le "Zombie Fongique" meurt aussitôt, mais toutes les créatures présentes dans un rayon de 50 mètres courent le risque d’inhaler ses spores et de devenir hôte à leur tour.

Source

  • Warhammer JdR : Le Compagnon