Volganof

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 5 décembre 2019 à 11:36 par Un ostlandais égaré (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Bien qu'elle ne soit pas aussi grande que Wolfenburg, la capitale de l'Ostland, ou que le port de Salkalten, Volganof reste une cité fortifiée de première importance. Sa garnison prétend que ses murs sont plus hauts et plus épais que n'importe quels autres en Ostland, et que l'ennemi n'a jamais réussi à les pénétrer. La ville elle-même a été bâtie sur une éminence rocheuse située au carrefour de plusieurs routes, dans une plaine défrichée au cœur de la Forêt des Ombres. La Sorgenweg mène de Hergig jusqu'au Château von Raukov. Elle rejoint la Grimweg qui s'étire de Wolfenburg à l'est jusqu'à Bechafen à l'ouest. La Rechtweg va vers [[Erengrad]. C'est à ce croisement que se trouve la ville de Volganof, un bastion de civilisation au milieu des horreurs de la forêt. Les terres ont été défrichées sur plusieurs centaines de mètres autour du mur d'enceinte, afin qu'il soit possible de voir les terres alentours. Il est ainsi possible de surveiller les environs depuis les tours avant que la forêt engloutisse au loin les routes et les champs. Elle est connue pour être l'emplacement d'une grande bataille entre l'Empire et les Guerriers du Chaos en 2515: le Massacre de Volganof. A cette occasion, la ville fortifiée brûla jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que des ruines et des poutres calcinées.

Ses défenseurs étaient en temps normal dirigés par un Kriegsmarshall, le Baron von Blutten. Seul les 3 Grands Maréchaux d'Ostland et le Comte Électeur Valmir von Raukov ont un rang supérieur au baron. Il est borgne et conseillé par le sorcier céleste Klaus Solmann, qui a une tour de sorcier à Volganof, surmontée d'un dôme scintillant qui peut disparaître sur son ordre, cachant un télescope magique.

La garde de Volganof est à l'image de sa cité: usée mais invaincue. Elle est organisée en 5 bataillons. 4 gardent les différentes zones de la ville, le cinquième étant assigné aux Portes du Gryphon. les cinq bataillons de la Garde de Volganof sont:

La bannière de Volganof, aux armes de la cité.
  • les Défenseurs de la Tour Sud
  • la Garde de la Tour Ouest
  • les Frontaliers de la Tour Est
  • les Soldats de la Tour Noir
  • la Garde Gryphon, le seul régiment de la garde qui n'arbore pas le taureau de l'Ostland sur ses boucliers

Leurs devoirs incluent les patrouilles, les gardes, et des marches régulières dans la Forêt des Ombres pour la purger de ses Gobelins, bandits et autres Hommes-Bêtes.

Les remparts de la ville étaient garnis de pièces d'artillerie, commandées par le vénérable Kannonmeister Gunther Trundlekopf. Les servant d'artillerie de Voganof sont vêtus de noir avec un taureau rouge sur la jambe gauche. Les jeunes recrues ne sont pas autorisées à porter ce symbole et portent le sobriquet de "Béquilles Noires". Certaines étant même célèbre en Ostland, comme :

  • les Cornes du Taureau: les deux canons qui protègent les tours nord de la ville
  • le Vieux Grincheux: un vieux Grand Canon redoutablement précis et fiable, une des pièce qui défend la Porte du Gryphon.
  • la Beauté Noire: un canon noir de jais du mur ouest qui décapita un géant d'un seul boulet aux premières heures du Massacre de Volganof
  • les Trois Grâces: une batterie de mortiers du mur d'enceinte
  • Bertha la Toupie: un Canon à Répétition Feu d'Enfer du mur sud qui tire son nom d'une célèbre fille de joie du quartier pauvre de la ville. Au cours du Massacre de Volganof, ses canons chauffèrent tellement qu'il fallut faire une chaîne humaine de civils pour les refroidir avec des sceaux d'eau.

Source[modifier]

  • Livre des Règles v8 (grand format) p452-477