Téradon

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 2 août 2017 à 17:51 par Guilhem3004 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Opérants en petits groupes rapides et très maniables, les Téradons plongent depuis les cieux sur les ennemis des Hommes-Lézards.
Les Téradons sont des reptiles préhistoriques qui ont survécu dans les cieux de la Lustrie et des Terres du Sud, mais en très peu d’autres endroits. Ce sont de dangereux prédateurs aux serres effilées et au bec garni de dents pointues. Ils sont d’une envergure imposante et projettent leur ombre sur leur proie avant de fondre sur elle, propulsés à grande vitesse par leurs ailes puissantes. De nombreuses créatures craignent l’ombre funeste des ailes et les cris inquiétants d’un vol de Téradons. Ce sont des planeurs émérites qui peuvent utiliser les courants ascendants générés par la jungle pour se tenir en l’air pendant de longues périodes, se nourrissant d’oiseaux sans même se poser au sol. Les Téradons sont tellement doués pour le vol plané qu’ils peuvent rester en l’air pendant des jours et des jours et ils font preuve d’une agilité surprenante et sont capables de voler entre les arbres de la jungle en évitant les branches, les lianes et les troncs. On raconte qu’ils plongent dans l’océan depuis une grande hauteur et qu’ils en ressortent un énorme poisson dans leur bec.

L’habitat naturel des Téradons est constitué des rochers escarpés et des grands arbres des forêts tropicales où ils nichent dans de hautes cavernes ou sur la canopée, à des centaines de mètres au-dessus du sol. Leurs yeux perçants peuvent détecter une proie dans la pénombre du sous-bois à une grande distance. Ils attaquent toute créature de la taille d’un homme ou plus petite en piquant droit sur elle avant de l’emmener entre leurs serres jusqu’à un perchoir à l’abri, où ils pourront la dépecer en toute quiétude. À l’état naturel, ils ont l’habitude de lâcher des rochers sur les œufs de gros reptiles ou les carapaces de tortues géantes afin de les briser et de se repaître de leur chair. On dit que les plus fort individus de cette espèce peuvent même capturer des ennemis sur le champs de bataille. Ils plongent et attrapent leur victime dans leurs serres, avant de l’emporter dans les airs pour le laisser tomber ensuite vers une mort certaine.

Les Téradons sont plus intelligent que les Sang-Froid et peuvent être plus facilement entraînés. Ils servent de montures volantes à des Skinks qui sont passé maître dans ce domaine. En effet, les Skinks ont appris à monter ces animaux en capturant des jeunes et en tissant avec ces derniers un lien d’empathie, ce qui est un exploit si on considère l’altitude et les endroits inaccessibles où les Téradons installent leurs aires. Ces équipages font office d’éclaireurs ou de messagers, alertant les Prêtres-Mages Slanns de toute intrusion étrangère, sans compter leur précieuse utilité lors d’une bataille. Ces cavaliers volants œuvrent en avant de l’armée principale et lui signalent les positions de l’ennemi avant de frapper depuis le ciel. Les Skinks lancent leur javelots enduits de poison ou des bolas à Pyrosangsues depuis le dos des Téradons, ces derniers lâchant les rochers qu’ils tiennent dans leurs serres pour écraser l’adversaire. Les monteurs expérimentés sont nommés Kapac Célestes et n’hésitent pas à engager les unités ennemies en mêlée une fois celles-ci amoindries par leurs tirs. Le cri d’un Téradon suffit souvent à glacer le sang de l’ennemi le plus brave.

  • Bolas à Pyrosangsues : Les marécages de Lustrie sont l’habitat de la Pyrosangsue, un invertébré suceur de sang qui secrète un mucus si volatile qu’il s’enflamme dès que l’animal est extrait de son milieu naturel aqueux. Les Skinks ont mit au point une méthode permettant d’accrocher des Pyrosangsue au bout de lanières en cuir lestées, qu’ils font tourner au-dessus de leur tête avant de les projeter sur l’ennemi.
  • Bombardement : Dans la nature, les Téradons lâchent des pierres sur les œufs des grands reptiles ou sur les carapaces des tortues géantes pour les briser. Certains ont une coque si dure que même un coup de masse ne suffit pas à les briser. Les Skinks exploitent ce comportement instinctif au combat en entraînant leurs Téradons à emporter un gros rocher dans les airs lorsqu’ils attaquent l’ennemi. Le Skink peut alors observer le champ de bataille et choisir sa cible, puis ordonner à sa monture de lâcher son chargement. Tout un vol de monteurs de Téradons peut ainsi larguer une pluie de roche et briser les crânes de dizaines de soldats. Les Skinks ont amélioré l’efficacité de ces bombardements en utilisant des rochers taillés en forme de sphère, qu’ils ont dotés de poignées et gravés de glyphes de dévastation destinés à améliorer la précision de l’objet lors de sa chute.


Sources[modifier]

  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V5
  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V7
  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V8