Sceptre de Jade

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 14 août 2017 à 22:05 par Guilhem3004 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Comme beaucoup d’autres grandes villes du Vieux Monde, Middenheim abrite son lot d’adorateurs du Chaos qui conspirent secrètement à la ruine du monde, ou du moins à la poursuite de leurs ambitions inavouables. Il y a quelques années, la cité entière fut éclaboussée d’un scandale lorsque fut révélé le fait que la Main Pourpre, une secte servant Tzeentch, l’Architecte du Changement, avait des membres haut placés dans la hiérarchie de la ville, et même à la cour du Graf Boris Todbringer. Des mesures sévères furent immédiatement prises pour arrêter les membres du culte, mais les autorités pensent que certains d’entre eux réussirent à fuir la ville.

Le culte du Sceptre de Jade, à l’inverse, n’avait pas d’aussi grandes ambitions. La secte recrutait parmi la haute bourgeoisie désœuvrée de Middenheim en lui permettant de s’abandonner à des plaisirs interdits. Ces fidèles de Slaanesh, le Prince du Chaos, n’avaient d’autre but que de satisfaire leurs plus sombres désirs à l’abri des regards indiscrets. Ce culte Slaaneshite, qui était jadis le plus important de l’Empire, a connu des moments très difficiles. Il porte le nom du sceptre orné de gemmes que porte Slaanesh et se vautre allègrement dans la débauche et la torture. Sa mission consiste à répandre la douleur et le plaisir aussi loin que possible, pour rompre les structures sociales et permettre aux gens de goûter à la véritable expression de leur corps et de leurs sens.

Personne ne sait qui a fondé le culte, mais pendant des années, son noyau dur fut constitué de jeunes hommes et femmes opulents, connus sous le nom d’Apôtres de la Décadence. Ils n’étaient qu’une vingtaine environ, mais ces jeunes nobles avaient assez de pouvoir et d’argent pour attirer de nouveaux membres, chacun étant à la tête d’un groupe plus important dans sa communauté respective. Les Apôtres de la Décadence dirigeaient le culte, menaient ses rituels et acceptaient les nouveaux membres. Le culte grandit, aussi bien en taille qu’en influence, jusqu’à ce que ses tentacules se fixent fermement dans chaque ville importante de la nation.

La base principale du culte était restée à Middenheim, où beaucoup pensent qu’il était né. L’un des aristocrates impliqués, une jeune femme du nom d’Anika-Elise Nikse, quitta le Nordland pour Middenheim, et suscita l’intérêt et l’émoi du Graf Boris Todbringer en personne. Ils finirent par se marier et Nikse eut ainsi l’occasion d’ouvrir de nouvelles sphères au culte, en tant que maîtresse de la cité. Malheureusement pour les Apôtres, ce nouveau statut privilégié vint contrarier certains cultes rivaux, notamment celui de la Main Pourpre. Nikse fut sauvagement assassinée à l’âge tendre de vingt-trois ans et le Sceptre de Jade en fut profondément désorienté. Les membres les moins engagés du culte désertèrent, effrayés à l’idée que la violence qu’ils pratiquaient contre autrui puisse ainsi se retourner contre eux.

Plusieurs membres éminents de l’organisation décidèrent qu’il valait mieux faire profil bas pendant quelque temps. Ils laissèrent le culte se disperser et entretinrent la rumeur selon laquelle l’organisation était anéantie, afin d’éviter d’autres frappes, mais ce n’était là qu’une ruse. Plusieurs membres-clefs de la secte fuirent Middenheim, emportant avec eux le gros du trésor de l’organisation. Ils fuirent l’Empire ensemble, ne laissant derrière eux que quelques anciens membres bien visibles, parfaits leurres pour l’ennemi.

Le culte refit parler de lui pour la dernière fois à l’approche d’Archaon et de son armée, en particulier du contingent Slaaneshi de Styrkaar. Tandis que les suivants du champion de Slaanesh assaillaient la chaussée sud de l’extérieur, celui-ci ordonna au Sceptre de Jade de se soulever et de massacrer les défenseurs de la ville de l’intérieur. Les délices qu’il promit à ses disciples en cas de succès étaient tels que pas un ne résista à son appel.

Mais le soulèvement du Sceptre de Jade fut tout sauf un succès. Depuis leur base, une taverne mal famée de la Porte Est appelée le Templier Débauché, les cultistes invoquèrent une poignée de Démonettes dans l’idée d’attaquer la porte sud de l’intérieur pour laisser la voie libre à Styrkaar et ses suivants. Cependant, les prêtres du culte s’avérèrent trop faibles et maladroits pour contrôler les forces qu’ils avaient déchaînées, et les Démonettes s’éparpillèrent en quête de proies près de la Porte Est. Or, en raison des attaques continues d’Archaon sur la chaussée est, le secteur était l’un des mieux défendus de la ville et les Démonettes furent rapidement éliminées par des Sorciers et des Prêtres d’Ulric dès que leur existence fut révélée. Les derniers cultistes furent localisés et exécutés, et le Templier Débauché fut fermé.

Il reste maintenant à voir si le culte du Sceptre de Jade refera surface comme influence majeure dans l’Empire ou s’il servira ses ambitions plus discrètement.

Sources[modifier]

  • Warhammer JdR - Les Voies de la Damnation : Les Cendres de Middenheim
  • Warhammer JdR - Le Seigneur Liche