Sayl le Perfide

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 17 août 2017 à 15:37 par Guilhem3004 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Livre elfe.jpg Attention, lecteur/lectrice de la Bibliothèque !

Cet article ou cette section est une traduction non officielle d'un texte
édité par Games Workshop, qui n'a pas de VF officielle.

Bien qu'ayant cherché à rester le plus fidèle au sens du texte, nous ne
pouvons en assurer l'authentique et sincère exactitude.


Sayl le Perfide, le Prophète Perverti des Désolations
Sayl le Perfide, infâme sorcier de la tribu Dolgan, est un être totalement égoïste et un meurtrier récidiviste. Il puisse ses pouvoirs dans la maîtrise de la trahison et de la tromperie, ce qui lui a permit de vaincre des rivaux dont les pouvoirs mystérieux étaient plus grands que les siens et des champions qui avaient la faveur des Dieux Sombres. La paranoïa et l’arrogance de Sayl sont telles qu’il n’a jamais juré allégeance à une unique Puissance la Ruine, mais à plusieurs et du bout des lèvres. Il a conclu des pactes et marchandé avec de nombreuses divinités mineures et des Démons du Chaos, les trahissant chacun à leur tour au moment opportun, ce qui lui a valu l’épithète de le Perfide.

L’ascension de Sayl au sein de la tribu Dolgan a commencé après avoir juré allégeance au puissant Sorcier-chaman Schalkain le Vil, devenant l’un de ses sept apprentis-voyants au sein de sa cabale, utilisant leurs pouvoirs prophétiques pour guider la tribu en temps de guerre et faire des sacrifices propitiatoires aux Dieux du Chaos. Dès le début, Sayl ne servait personne qu’à part lui-même. Il a amplifié la paranoïa et la suspicion inhérente des sorciers, et avec des mensonges les a monté les uns contre les autres, faisant avancer les flammes de la suspicion dans des querelles meurtrières. Il a incité Schalkain à mener un rituel démoniaque impliquant Sayl et les trois autres sorciers «fidèles» restants, pour se venger des «traîtres». Sayl sabota ce rituel, provoquant la mort de Schalkain et des autres apprentis restant, qui furent déchiquetés pour fusionner ensuite dans l’entité horrible connue sous le nom de Gueule ténébreuse. Bien que victorieux, Sayl ne sortit pas indemne de sa trahison lors du rituel. Sa chair muta et il perdit la vue qui fut remplacée par les sens infernaux et insensés du Royaume du Chaos.

Détesté et craint par son propre peuple, Sayl le Perfide était pourtant un compétent chef de guerre dont la maîtrise des Vents de Magie impies des Désolations du Chaos du Nord et de l’art prophétiques rendait grandement craintives les tribus Dolgans sous son emprise. Cependant, alors que son règne s’étendait sur des dizaines d’années, la liste des ennemis de Sayl, à la fois mortels et Démons, grandissait, et son trône était toujours menacé. Lorsque la fureur de Tamurkhan écrasa les terres des Dolgans, Sayl retourna habilement à son avantage le désastre imminent en s’alliant au Seigneur des Vers. Cela aussi longtemps que cela sert ses objectifs...

Sayl possède les Objets Magiques suivant :
  • Le Bâton Venimeux: Ignoble héritage de la tribu Dolgan, ce sombre bâton en fer noir est entrelacé de serpents qui s’animent au commandement de celui qui le brandit. Un venin éclatant jaillit de leurs crocs, frappant à une vitesse incroyable pour défendre leur maître et tuer ses ennemis.
  • Les Dents de Schalkain: Ce sac en peau humaine contient de nombreuses dents et des crocs gravés de symboles. Sayl s’est emparé des crânes des différents sorciers qu’il a vaincus durant sa carrière impie, et de, tout d’abord, celui de son premier maître, Schalkain. Si sa Magie s’effondre, Sayl peut jeter une poignée de ces dents dans le cadre d’une malédiction traîtresse contre l’un de ses alliés afin de détourner la colère des Vents de Magie.


Source[modifier]

  • Tamurkhan, the Throne of Chaos (traduction par Guilhem3004)