Ratier : Différence entre versions

De La Bibliothèque Impériale
m (Source)
 
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
Le Ratier sent très mauvais, c’est un fait. Il dégage la même odeur que ses proies et que son terrain de chasse. Néanmoins pour tous les habitants du Vieux Monde, quel que soit leur métier ou leur condition, la vue d’un Ratier transportant une douzaine de rats bruns bien dodus attachés par la queue à une perche est toujours la bienvenue.
 
Le Ratier sent très mauvais, c’est un fait. Il dégage la même odeur que ses proies et que son terrain de chasse. Néanmoins pour tous les habitants du Vieux Monde, quel que soit leur métier ou leur condition, la vue d’un Ratier transportant une douzaine de rats bruns bien dodus attachés par la queue à une perche est toujours la bienvenue.
  
== Source ==
+
Un bon Ratier garde ses méthodes secrètes s’il veut protéger son gagne-pain. Il préfère que ses clients attribuent ses compétences à un talent surnaturel plutôt qu’à une série de tours de passe-passe. Cependant, un bon Ratier n’attrape pas beaucoup de rats en les poursuivant avec un maillet. Pour vraiment exceller dans l’art de chasser et de tuer la vermine, un Ratier doit devenir un vrai chasseur de rats, comprendre vraiment le rat. À cette fin, les Ratiers passent parfois des heures dans les égouts et les bâtiments abandonnés, assis silencieusement et observant leurs proies, apprenant comment elles se déplacent, chassent et se nourrissent.
 +
 
 +
La façon la plus courante d’attraper des rats est de piéger une maison. Les Ratiers trouvent les endroits probables où les rats se déplacent et posent de simples pièges à cage ou à ressort pour les tuer ou les capturer. Cependant, il arrive que des rats rusés apprennent à éviter les pièges ou même à y survivre. Alors, le Ratier doit les traquer. Les rats laissent de nombreuses traces de leur passage, allant de minuscules empreintes de pattes à des traînées d’excréments. Un bon Ratier peut reconnaître la taille et le sexe d’un rat à ses traces. Le chien d’un Ratier est aussi un élément essentiel de son métier et c’est lors de la chasse qu’il est mis en avant. Un chien peut ramper dans des endroits sombres et éradiquer la vermine cachée. Il est aussi le nez du Ratier, l’aidant à détecter l’odeur de saleté laissée par sa proie.
 +
 
 +
== Sources ==
 
*Warhammer JdR - Livre de Règles V2
 
*Warhammer JdR - Livre de Règles V2
 +
*Warhammer JdR - Career Compendium ''(traduction par Christer)''
  
 
[[Catégorie:L'Empire]]
 
[[Catégorie:L'Empire]]
 
[[Catégorie:Les Carrières]]
 
[[Catégorie:Les Carrières]]

Version actuelle datée du 12 septembre 2019 à 13:20

Les égouts vétustes qui drainent les déchets des plus grandes villes grouillent de vie…
« Quand z’avez passé quelques années dans des tunnels pleins d’ordures et des autres saletés de l’humanité, combattre des Gobelins des montagnes prend tout d’suite une allure de vacances. »
- Heinrich, Ratier d’Altdorf

Le Ratier est un personnage bien connu au travers de l’Empire puisqu’on le trouve aussi bien dans les villages que dans les grandes villes. Ce curieux personnage, souvent accompagné d’un petit chien méchant, gagne sa vie en éliminant la vermine qui infeste l’ensemble des communautés en cette ère insalubre. Les Ratiers sont généralement des voyageurs, mais les plus grandes villes en abritent de véritables contingents permanents. Les rats constituent bien évidemment leurs ennemis principaux, mais ils se chargent également des taupes, des souris et d’animaux tout aussi nuisibles. Les Ratiers citadins passent le plus clair de leur temps dans les égouts, évoluant dans des ruisseaux d’ordures pour traquer leurs proies. Certes, il s’agit d’un travail dégoûtant, mais il a le mérite de prévenir les épidémies.

Le Ratier sent très mauvais, c’est un fait. Il dégage la même odeur que ses proies et que son terrain de chasse. Néanmoins pour tous les habitants du Vieux Monde, quel que soit leur métier ou leur condition, la vue d’un Ratier transportant une douzaine de rats bruns bien dodus attachés par la queue à une perche est toujours la bienvenue.

Un bon Ratier garde ses méthodes secrètes s’il veut protéger son gagne-pain. Il préfère que ses clients attribuent ses compétences à un talent surnaturel plutôt qu’à une série de tours de passe-passe. Cependant, un bon Ratier n’attrape pas beaucoup de rats en les poursuivant avec un maillet. Pour vraiment exceller dans l’art de chasser et de tuer la vermine, un Ratier doit devenir un vrai chasseur de rats, comprendre vraiment le rat. À cette fin, les Ratiers passent parfois des heures dans les égouts et les bâtiments abandonnés, assis silencieusement et observant leurs proies, apprenant comment elles se déplacent, chassent et se nourrissent.

La façon la plus courante d’attraper des rats est de piéger une maison. Les Ratiers trouvent les endroits probables où les rats se déplacent et posent de simples pièges à cage ou à ressort pour les tuer ou les capturer. Cependant, il arrive que des rats rusés apprennent à éviter les pièges ou même à y survivre. Alors, le Ratier doit les traquer. Les rats laissent de nombreuses traces de leur passage, allant de minuscules empreintes de pattes à des traînées d’excréments. Un bon Ratier peut reconnaître la taille et le sexe d’un rat à ses traces. Le chien d’un Ratier est aussi un élément essentiel de son métier et c’est lors de la chasse qu’il est mis en avant. Un chien peut ramper dans des endroits sombres et éradiquer la vermine cachée. Il est aussi le nez du Ratier, l’aidant à détecter l’odeur de saleté laissée par sa proie.

Sources

  • Warhammer JdR - Livre de Règles V2
  • Warhammer JdR - Career Compendium (traduction par Christer)