Ostagoth : Différence entre versions

De La Bibliothèque Impériale
(Page créée avec « thumb|400px|right|Carte politique de l'Empire à sa fondation. Les Ostagoths formaient l'une des tribu qui fonda l'Empire il y a 2500 ans, et... »)
(Aucune différence)

Version du 6 août 2019 à 22:46

Carte politique de l'Empire à sa fondation.

Les Ostagoths formaient l'une des tribu qui fonda l'Empire il y a 2500 ans, et leur descendants habitent la province de l'Ostermark[1]. Les érudits actuels pensent que leur divinité tutélaire était Morr, même s'ils ne le connaissaient pas sous ce nom[2]. Les Ostagoths ne construisaient pas de ville et leur peuple vivait dans des campements qui pouvaient être démontés à tout moment et chargés sur des chariots pour les déplacer. Cependant, les marches nord de leur domaines étaient dominées par une tour de pierre noire nommée Bechahorst. Leur cuir était reconnu[3] et ils distillaient du koumis à partir de lait de chèvre fermenté. Les bannières et tissus des Ostagoths arboraient des damiers.

Au combats, les Ostagoths pouvaient compter sur leurs archers, leurs Lanciers Ailés et leurs droyaska, des maîtres d’armes élevant le combat au rang d’art[4].

Les Ostagoths furent les premiers à subirent l'invasion des Peaux-Vertes qui culmina lors de la Bataille du Col du Feu Noir: une grande partie de la tribu fut forcée de fuir se mettre sous la protection des Taléutes, pourtant rivaux, ou de Sigmar. Grace à son alliance avec les Nains, Sigmar obtint que Karak Kadrin attaque les Orques, puis il plaça une armée rassemblant des forces de plusieurs tribus sous les ordres du roi des Ostagoth, Adelhard, qui écrasa les derniers orques à la Bataille de la Route Noire. L'armée se réunit ensuite avec les forces des tribus pour se diriger vers le Col du Feu Noir, qui où se décida la fondation de l'Empire.

Adelhard, le premier comte des Ostagoths était de haute taille, avec de larges épaules. Sa moustache tombante était cirée pour former deux pointes acérées, alors que le damier noir et blanc de sa cape répondait à celui de ses braies et de sa tunique. Son épée, Ostvarath, était à sa taille. Ostvarath, l’antique lame de tous les rois ostagoths, était polie à la perfection, lustrée, et ses deux tranchants étaient aussi aiguisés que des rasoirs. C’était véritablement une lame digne d'un roi[5].

Sources

  1. Warhammer JdR v2 - Les Héritiers de Sigmar
  2. Warhammer JdR v2 - Le Tome de la Rédemption
  3. Graham McNeill, La Légende de Sigmar Tome 3 : Le Roi-Dieu, Black Library, 2012
  4. Graham McNeill, La Légende de Sigmar Tome 2 : Empire, Black Library, 2011
  5. Graham McNeill, La Légende de Sigmar Tome 1 : Heldenhammer, Bibliothèque Interdite, 2008