Neues Emskrank

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 3 février 2020 à 17:35 par Un ostlandais égaré (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Carte de la ville de Neues Ermskrank. Sur la rive Est, l'ancien village d'Emskrank est devenu la vieille ville. Sur la rive Ouest, le village de Pugsblatter a été rasé pour laisser la place à une ville moderne.
  • Dirigeant : Comte Électeur Theoderic Gausser
  • Population : 895 personnes.
  • Richesse : Moyenne.
  • Ressources : Commerce, pêche, bois.
  • Remarque : Premier port ouvert en 2460C.I. dans le cadre d'un plan visant à détourner le commerce de Marienburg. Lamentable échec.
« C’est le paradis quand on aime le poisson faisandé, et les humains qui le sont tout autant. »
- Æthis Vive-Voix, aventurier Elfe

Neues Emskrank est un port impérial sur la Mer des Griffes. Il est officiellement sous la juridiction du comte électeur du Nordland, Theodoric Gausser, mais le pouvoir suprême de la ville est en fait la Ligue de Neues Emskrank. Les archives indiquent que la Ligue de Neues Emskrank a été créée au milieu du vingt-cinquième siècle. Au départ, il ne s’agissait que d’un petit village de pêcheurs connu sous le nom de Pugsblatter au Nordland. Les droits de la communauté furent rachetés par un groupe d’investisseurs dirigé par un charlatan du nom de Jens-Pieter Riemmans et comptant trois Comtes Électeurs parmi ses mécènes, ainsi que plusieurs nobles de moindre importance, mais néanmoins riches et influents, et des maisons marchandes impériales. Les investissements ont afflué dans le projet principalement à partir de son impressionnante chambre des grafs, qui comprenait de nombreux hommes riches et puissants.

Leur plan était de créer deux ports qui allaient détourner le trafic en provenance de Marienburg, de manière à limiter les intermédiaires dans cette ville et générer plus de profit pour leur compte. C’est donc dans cette optique que Pugsblatter fut acheté en 2460 et renommé Neues Emskrank. Les résidents du village furent obligés de partir et de déménager dans la région de Wilhelmskoog, tandis que les colons furent conduits sur le site pour lui redonner un certain dynamisme. Le cartel construisit des habitations et des échoppes pour rafraîchir l’allure de la ville et investit dans divers entrepôts pour gérer le commerce qui n’allait pas manquer de naître. De nouvelles caravelles marchandes furent aussi construites, qui allaient constituer le fer de lance de leur flotte. Un impressionnant quai artificiel a été construit sur la rive opposée de la Salz par rapport à l'ancien village de pêcheurs d'Emskrank et bientôt des entrepôts, des bureaux et des habitations ont été construits et ordonnées selon des règles d'urbanisme strictes et modernes. Une grande muraille protégeait le site contre les attaques venant de la terre, et un imposant château dissuadait les assauts venant de la mer.

Par rapport à Marienburg, le grand désavantage du port était qu'il fallait transporter les marchandises par voie terrestre pour les acheminer au-delà du Nordland. Les marchandises étaient soit déchargées au port pour être transportées à travers l'Empire, ou bien ils étaient chargés sur de plus petites caravanes et remontaient la rivière Salz jusqu'à la capitale provinciale de Salzenmund. Or, la route de Salzenmund à Neues Emskrank est connue pour sa dangerosité, ses bandits et ses Esprits de la Forêt. Les deux options se sont avérées moins efficaces que le débarquement des marchandises à Marienburg, qui domine tout le bassin du Reik. Tout ceci se solda naturellement par un désastre total.

Les choses commencèrent à se gâter pendant la construction, à tel point que les nouveaux habitants auraient juré que les anciens habitants de Pugsblatter étaient revenus saboter leur travail. Il y eut des incendies et divers accidents, ainsi qu’une inondation, les eaux du Salz ayant largement débordé la rive, phénomène qui ne s’était jamais présenté de mémoire de vivant. Quand le premier navire chavira après avoir quitté les chantiers navals, les gens commencèrent à croire que la ville était maudite. De tous les navires ayant pris le large depuis Neues Emskrank pour rejoindre Salkalten, sa ville-soeur d’Ostland, aucun ne revint. Le cartel s’effondra, les investisseurs jetèrent Riemanns en prison et Neues Emskrank fut vendue au Comte Électeur du Nordland pour une bouchée de pain.

Bien que Neues Emskrank soit une ville efficace à la population décente, elle a été construite à l'origine pour des projets beaucoup plus importants, avec une expansion beaucoup plus rapide en tête. Malgré sa population et son commerce, on ne peut pas s'empêcher de penser que la ville entière est sur le point de devenir une ville fantôme balayée par les vents. La communauté n’est plus aujourd’hui qu’un village de pêche languissant qui survit de ce que la mer veut bien lui laisser, des rares affaires qui se déroulent dans le coin et de l’argent généré par le service des prêtres de Manann au monastère de Manannsheim, dans la baie. Les bâtiments sont tous usés et mal entretenus, et les étrangers sont rarement les bienvenus. Des villageois à l’air maussade, leurs femmes revêches et leurs gamins renfrognés regardent passer les voyageurs d’un air hagard depuis des habitations décrépies dont les beaux jours ne sont plus qu’un lointain souvenir. Neues Emskrank est enveloppé d’une telle aura de déprime et de renoncement que les autres Nordlanders ont commencé à associer le terme « tare » à la ville.

La vieille ville[modifier]

Le village d'origine, Emskrank, est un petit village de pêcheurs perché sur des falaises surplombant la mer. Il bénéficiait d'une crique abritée, protégée des pires éléments de la mer des griffes par un cap que les habitants du coin appelaient le Nez de Manann. Les bâtiments sont de basses affaires de pierre se mêlant au sommet de la falaise. Là où les falaises n'offraient pas de protection naturelle contre les attaques, les habitants ont construit des escarpements rocheux pour se défendre de tous côtés. Les rues sont étroites et escarpées - un contraste saisissant avec les routes larges et plates de Neues Emskrank.

Depuis la construction de Neues Emskrank, la vieille ville a souffert de la concurrence. Les vieilles familles de pêcheurs s'obstinent à rester de leur côté de la rivière, refusant de traverser pour se rendre dans la nouvelle ville. Beaucoup refusent d'avoir quoi que ce soit à faire avec la nouvelle ville, et la communauté ici est devenue très soudée en conséquence. Afin d'encourager les villageois à rejoindre le projet Neues Emskrank, il y a une dizaine d'années, le Comte des Électeurs a rendu illégal le fait de vivre dans la vieille ville. Cette loi n'a pas été appliquée avec enthousiasme. Cependant, la communauté entière est techniquement illégale.

Le vrai Hareng[modifier]

La vieille ville était centrée sur la Heringplatz, une petite place qui accueillait la bourse aux poissons locale et les marchés vendant les marchandises amenées par la rivière depuis Salzenmund. Le Vrai Hareng était la seule véritable auberge de la vieille ville qui accueillait les rares voyageurs qui passaient par là. Aujourd'hui, c'est un lieu de prédilection pour la population locale vieillissante et les pêcheurs invétérés, et il ne voit presque plus de commerce de passage.

Le vieux temple[modifier]

L'ancien temple de Manann a également souffert de la création de Neues Emskrank. Un nouveau grand temple a été construit dans la nouvelle ville, et ainsi l'ancien, une ancienne structure de pierre au bord de la falaise, surplombant la mer de façon spectaculaire, a été largement oublié. À part le fait qu'il est nettoyé par des initiés tous les quelques mois, il est rarement utilisé. Les habitants continuent à déposer des offrandes contre le mur ou à les jeter par-dessus la falaise, mais les portes du temple restent fermées à clé.

Le Hohebreuke[modifier]

Le Hohebreuke est un pont suspendu précaire, oscillant, en corde, situé haut au-dessus de la rivière. Juste assez large pour une charrette, il est le seul lien entre la vieille ville et la nouvelle ville.

La ville nouvelle[modifier]

Il est difficile de savoir si la ville de Neues Emskrank est un grand exploit ou une plus grande folie. Il est certain que la ville ne va pas bien. Les habitations sont à moitié vides, les rues inhabituellement calmes pour une ville impériale. Il n'y a pas de vie de rue florissante ni d'énergie sur place.

L'aménagement de la ville a été planifié dès le départ, ce qui lui confère une structure très ordonnée et régulière qui semble contre nature et désagréable pour quiconque est habitué aux rues délabrées habituelles des villes de l'Empire. La ville est construite sur les basses terres exposées à la mer et est sans cesse battue par le vent et sujette aux inondations lors des plus grandes marées. Elle est aussi étrangement dénudée de toute activité humaine.

D'autre part, les rangées d'entrepôts et de maisons sont très jolies et ordonnées de loin. Le quai construit par l'homme est un véritable exploit d'ingénierie.

Le nez de Sigmar[modifier]

Faisant l'effet d'abri du Nez de Manann sur le côté opposé de l'embouchure du fleuve, cette digue artificielle calme les eaux de la Mer des Griffes, principalement. En fait, lorsque les eaux remontent, la structure fait plus de mal que de bien, provoquant des déchirures sauvages et des tourbillons. Les navires qui entrent dans le port sont bien avisés de donner à la digue un poste d'amarrage étonnamment large.

Les quais impériaux[modifier]

Des rangées d'entrepôts bordent les quais comme autant de casernes militaires. Le chargement et le déchargement des marchandises y est toujours d'une rapidité et d'une efficacité impressionnantes. Les pratiques douteuses et insidieuses des gangs de dockers du Vieux Monde ne se sont pas implantées ici et les dockers sont enthousiastes et travailleurs. Plutôt qu'un changement rafraîchissant, beaucoup de capitaines de navire qui accostent ici disent trouver l'expérience un peu troublante. Ils n'ont même pas besoin de soudoyer qui que ce soit !

La zone des docks comprend la maison de la Guilde des dockers, des travailleurs fluviaux et des marins, qui est essentiellement une taverne avec un bureau au dernier étage. Conformément à la conception locale, la maison de la guilde ne se distingue pratiquement pas des entrepôts situés de part et d'autre.

Magnusstrasse[modifier]

Flanquée des grands bâtiments des (trop) ambitieux marchands et des habitations privées des (anciennement) riches marchands, cette large artère serait d'autant plus impressionnante si ce genre de bâtiments se prolongeait dans un riche paysage urbain. Cependant, à l'ouest, il n'y a aucun bâtiment derrière la première rangée de grandes structures et à l'est, il y a peu de choses au-delà des rangées à moitié vides de la Grosse Nordlander Stadt.

La place Théodoric Gausser[modifier]

Cette grande place trop grande est pavée de dalles aux motifs colorés. Au centre de la place, un grand mât blanc porte le drapeau du Nordland et la bannière de la Ligue de Neues Emskrank (un navire blanc sur un champ bleu). Les plus importants bâtiments municipaux de la ville sont construits autour de la place. Parmi ces bâtiments se trouvent les bureaux de la Ligue de Neues Emskrank et les temples de Sigmar, Handrich et Manann.

Le temple de Manann[modifier]

Le temple de Manann est le plus haut bâtiment de la ville, ses trois hautes flèches pointent vers le ciel comme les grandes dents du trident de Manann lui-même. Malgré son architecture moderne et sa hauteur impressionnante, on pourrait dire que le bâtiment est sans âme et sans inspiration. Le prêtre du temple est Gilles Kiemen.

Le Saumon Frétillant[modifier]

La seule auberge de Neues Emskrank, le Saumon Frétillant, est moderne et construite comme tout ce qui existe dans la ville. Elle est gérée au nom de la Ligue de Neues Emskrank par Jenni Wirtin, une femme guindée qui n'est pas accueillante comme dans la plupart des auberges du Vieux Monde. Les chambres sont toutes un peu trop propres et bien rangées, et les prix sont maintenus bas pour encourager les commerçants et les marchands à venir ; même ainsi, l'auberge est toujours au moins à moitié vide.

Bureaux de la Ligue[modifier]

Les bureaux de la Ligue remplissent le bâtiment le plus grand et de loin le plus ostentatoire de la ville. Ses grandes colonnes de marbre blanc importé soutiennent un toit de style classique décoré de sculptures représentant l'industrie et le commerce à travers les âges. Manann et Handrich sont les divinités les plus importantes qui y sont représentées, Sigmar et Ulric y jouant des rôles manifestement mineurs.

Grosse Nordlander Stadt[modifier]

La Grosse Nordlander Stadt est constituée de terrasses régimentaires identiques de petites maisons familiales, construites pour accueillir les masses de travailleurs qui devaient affluer vers la ville. La vie en ville n'y est pas très agréable. Les caractéristiques habituelles d'une rue impériale, depuis les passages sinueux et les recoins obscurcis jusqu'aux murs courbes et aux structures branlantes, ont été remplacées par des angles droits et des espaces ouverts. Ce n'est pas le genre d'endroit où la plupart des citoyens impériaux se sentiraient chez eux.

Karl Franz Stadt[modifier]

Karl Franz Stadt serait semblable à la Grosse Nordlander Stadt si elle avait été achevée. Les rangées de maisons sont toutes tracées et les fondations sont parfois creusées, mais la construction proprement dite n'a jamais été lancée. Une partie de la zone est actuellement utilisée pour loger les mercenaires de la Compagnie Grevenfeld. Après de nombreuses années de campagne avec les armées impériales à Kislev et dans les Montagnes du Bord du Monde, les "Ours" se ménagent et gagnent, comme ils le voient, de l'argent facile en restant assis sur leur derrière à garder une ville qui n'intéresse guère l'ennemi. Il fait peut-être froid, mais Neues Emskrank est un endroit pratique pour récupérer et se faire payer avant de retourner à Kislev.

Geld Prospekt[modifier]

Geld Prospekt a été conçu pour offrir aux riches marchands une vue sur la mer et un espace de vie à l'écart des masses laborieuses, mais seuls quelques manoirs ont finalement été construits. Contrairement aux autres bâtiments de la ville, chaque hôtel particulier est unique. Malheureusement, leurs styles divers sont si ostentatoires et insipides que ce côté de la ville est le plus étrange de tous.

Le Leopoldschloss=[modifier]

Le Leopoldschloss est la principale défense de la ville. C'est un donjon de quatre étages avec un mur d'enceinte supplémentaire. Cependant, il semble avoir été conçu pour être impressionnant du côté de la ville. Les considérations pratiques liées à la défense d'un assaut depuis la mer semblent avoir été une faible priorité pour l'architecte. Il abrite actuellement la Compagnie de Neues Emskrank du 1er Régiment d'Arquebusiers du Nordland, qui est connue sous le nom des Lions de Leopold et est chargée de la défense de la ville. L'affectation n'est pas populaire dans l'armée du Nordland, étant considérée comme froide et ennuyeuse.


Citoyens de Neues Emskrank[modifier]

Carte de la région de Neues Ermskrank. La ruine de Dreizack se trouve à mi-chemin sur la Route Côtière entre Neues Emskrank et Dietershafen.

Les Lions de Léopold[modifier]

Ce détachement des Lions de Léopold est responsable de la défense de la ville et bien qu'ils aient l'air de tenir le rôle dans leur uniforme bleu et beige, les tireurs échouent complètement dans leur travail, la plupart dormant pendant leur garde. Ce sont des troupes provinciales qui ont plus d'autorité que les mercenaires. Le Capitaine Felix Lowe est un officier subalterne, inexpérimenté et au visage poupin.

Conseiller Emil Paxmann[modifier]

Emil Paxmann est un membre éminent de la Ligue de Neues Emskrank. Il vit dans un manoir de Geld Prospekt. Il est motivé par le fait de servir la ligue et croit fermement au Projet Neues Emskrank. Emil se rend compte que les choses ne vont pas très bien pour l'instant, mais il est convaincu que les perspectives s'amélioreront à l'avenir et que Neues Emskrank deviendra vraiment le nouveau Marienburg.

Paxmann est l'un des plus haut conseillers de la ville, représentant l'autorité officielle de Neues Emskrank, bien qu'il soit aidé par un certain nombre de petits fonctionnaires et de bureaucrates. Les règles de la Ligue stipulent techniquement que toute décision fondamentale doit être voté par un quorum de conseillers comme Paxmann dans la salle de la Ligue.

Soeur Emma Pflegerin[modifier]

Sœur Emma Pflegerin est une prêtresse itinérante de Shallya âgée qui a servi la communauté de manière désintéressée pendant des années. Elle a toujours été une grande servante de son culte. Elle croit au pouvoir de la paix et la considère comme une fin en soi. Elle a deux initiés qui voyagent avec elle, dont l'un est généralement à ses côtés pour la soutenir. Soeur Emma est maintenant si vieille et si fragile que le culte a décidé qu'elle a besoin de cette aide constante. Bien qu'elle préfèrerait ne pas utiliser les effectifs du culte de manière aussi égoïste, elle laisse les initiés l'aider avec obéissance.

Sources[modifier]

  • Warhammer JdR v2 - Les Héritiers de Sigmar
  • Warhammer RPG v3 - Liber Carnagia: the Book of Blood (traduit par un ostlandais égaré)