Morath

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 13 juillet 2019 à 14:30 par Un ostlandais égaré (discussion | contributions) (Page créée avec « '''Morath''' était un Nécromancien antique, qui prétendait être le dernier survivant de Mourkain. Au tout début de la fondation de l'Empire, équipé de l... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Morath était un Nécromancien antique, qui prétendait être le dernier survivant de Mourkain. Au tout début de la fondation de l'Empire, équipé de la Couronne de Sorcellerie, il s'installa dans le Fort d'Airain, une citadelle en ruine dans les Monts du Milieu, d'où il attaqua les armées des tribus voisines, jusqu'à ce que l'Empereur Sigmar lui-même vienne le vaincre et récupérer la couronne maléfique, qui avait dupé Morath en lui promettant la victoire pour mieux influencer Sigmar par la suite.

Vêtu de robes sombres, Morath portait un bâton d’ébène et son front squelettique arborait la couronne dorée. Ses traits étaient ceux d’une chose plus morte que vive. Il ne s’agissait pas d’un crâne décharné, mais la peau était si tendue sur ses reliefs anguleux qu’il en paraissait squelettique. Une capuche couvrait le sommet de son crâne luisant, et ses traits étaient illuminés par les éclairs transparents et la brillance impie de son sceptre. Son corps était bossu et émacié, ses membres grêles et tavelés, ses côtes saillaient à travers le tissu mité de sa tunique.

Morath était aussi capable de maîtriser la magie des illusions car, nostalgique de sa cité originelle, il créa une illusion à grande échelle qui faisait passer le miteux Fort d'Airain pour une grande forteresse et qui faisait apparaître les ruines de Mourkain dans les profondeurs du lac gelé voisin.

Sources

  • Graham McNeill, La Légende de Sigmar Tome 2 : Empire, Black Library, 2011