Moonclaw

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 13 janvier 2021 à 14:09 par TheDeaconBosco (discussion | contributions) (corrections mineures, ajout du lien de la source, ajout de catégories)

La créature connue sous le nom de Moonclaw, et aussi comme le Fils de Morrslieb, le Prince fou et l'Enfant de l'Orbe Gravide n'est pas née de parents mortels, mais a plutôt été vomie du ventre pâle de Morrslieb lorsqu'elle fut plus boursouflée qu'elle n'a jamais été auparavant. Bien qu'au premier abord il puisse ressembler à un Homme-Bête particulièrement hideux, Moonclaw ne vient pas de ce monde. Car Moonclaw est complétement et irrémédiablement fou, ses actions sont aussi imprévisibles qu'elles sont mortelles.

Histoire

Lors de la Geheimnisnacht sous laquelle Moonclaw est venu au monde, Morrslieb semblait proche et pleine dans le firmament comme le ventre d'une sorcière enceinte. Les forêts résonnaient des festins orgiaques des tribus d'Homme-Bêtes. Au coup de l'heure des sortilèges, une comète cornue et enflammée traversa les cieux. Elle traça rapidement une cicatrice verte à travers les astres avant de transpercer les nuages et de s'écraser dans un bosquet sacré à la base des Collines Stériles. Une vague de force verte et noire nivela la forêt à des lieues alentour. Rien ne survécut à l'impact désastreux hormis Moonclaw lui-même, qui sortit entouré de vapeur des restes brisés d'une bosse en forme d'œuf faite de la Malepierre la plus pure, sa fourrure scintillante reluisante de fluides indescriptibles couvrant tout son corps. Ainsi Moonclaw sortit de la substance maudite de sa mère lunaire dans le Vieux Monde.

Depuis ce jour, Moonclaw a vagabondé sur les terres dans une stupeur, en parlant dans des syllables glottales dans une langue inversée. Ses yeux brillants et qui ressemblent à ceux d'un bouc semblent voir dans un autre monde, et ses mouvements erratiques laissent des traces vestigiales dans les airs. Où que les Hommes-Bêtes trouvent les flammes noires et vertes chatoyantes qui entourent Moonclaw, ils tombent à genoux en adoration.

Lorsque Morrslieb est au plus proche de la terre, le pouvoir de Moonclaw atteint son apex. C'est alors que Moonclaw invoque la drôle de bête à deux têtes, Umbralok, qui lui sert de destrier, et chevauche à la tête d'une grande armée. Pendant ces nuits il recherche les Pierres Gardiennes présentes à travers le Vieux Monde, des édifices encore plus vieux que la race de l'Homme. Moonclaw ne désire rien de plus que de les voir abattues et souillées pour que le sombre pouvoir qu'elles endiguent puisse s'écouler à travers le monde. C'est ainsi que Moonclaw mène ses adeptes contre les races civilisées, sa forme tordue et mutante craquant de pouvoir à peine contenu sur le dos de son diabolique destrier. Peu peuvent tolérer la vague de folie qui précède Moonclaw pendant ces nuits les plus démoniaques, encore moins faire face alors que des éclats tranchants de roche lunaire tombant du ciel s'abattent afin d'exterminer tous ceux qui attisent le mécontentement de Moonclaw.

Source

  • Livre d'Armée: Hommes-Bêtes (septième édition)
    • page 59
  • Warhammer Fantasy Wiki (traduit de l'Anglais par TheDeaconBosco)