Moines du Dragon Céleste

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 24 mars 2017 à 14:57 par Guilhem3004 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Johann van Hal.jpg Attention, lecteur/lectrice de la Bibliothèque !

Cet article ou cette section contient des informations non officielles.


Un moine prêt à faire s'abattre la fureur de ses poings sur les ennemis de Cathay.
Les Moines du Dragon Céleste sont les guerriers les plus étranges de Cathay, car durant leur formation, ils laissent tout ce qui les rend humain derrière eux - la colère, la douleur, la haine et toutes les autres émotions humaines qui disparaissent, les rendant incompréhensibles pour un homme normal. Les Moines du Dragon n'utilisent aucune arme ou armure autre que leurs poings et leurs pieds, cette simplicité leur permettant de se concentrer sur leur Chi, leur force de vie intérieure. Ils la manipulent, l'utilisant pour guérir leurs blessures, renforcer leurs coups et augmenter leur vitesse jusqu'à devenir une mort floue.

Les Moines du Dragon Céleste sont de loin les individus les plus isolés de la population, restant à l'écart et ne se préoccupant uniquement que de leur propre amélioration et capacité de combattre ; guerriers ultimes accomplissant l'art suprême. Étrangement, ils sont célèbres pour avoir accomplis les actions les plus héroïques et désintéressées de l'histoire Cathayenne, sauvant plusieurs Empereurs et Impératrices de la mort, certains au prix de leurs propres vies et défendant des villes contre de terribles menaces.

Mystiques mais agressifs à l'extrême, ces guerriers légendaires pratiquent l'illumination par la violence. Leur entraînement rigoureux et leurs longues méditations leur permettent des exploits tels que cracher du feu ou courir sur l'eau sans troubler sa surface. Les Moines du Dragon Céleste croient en l'illumination spirituelle et que l'ascension vers le monde des esprits ne peut être atteint que par la perfection guerrière. Cette quête pour devenir le plus grand combattant possible les guide et infuse tous les aspects de leur vie et leur culture. Ils laissent derrière eux leur humanité et, comme les rares survivants d'un combat avec les Moines l'ont expliqué, se battre contre eux revient à combattre la mort elle-même.

Les Moines du Dragon Céleste ne se contentent souvent pas d'un simple entraînement et recherchent activement la bataille. Chaque fois qu'ils quittent leurs monastères dans les montagnes, ils entrent généralement au service de l'Armée Cathayenne, où ils peuvent tester leur force contre les ennemis de l'Empire Céleste. Là où se trouve la bataille, les Moines y vont. Cependant, si l'appel à défendre leur monastère les atteint, leur retour sera rapide, car ils peuvent courir pendant des jours plus vite que les plus grands athlètes de Tilée.

Dans quelques rares situations, un Moine du Dragon Céleste peut prendre un puissant guerrier sous son aile et lui enseigner quelques-uns des secrets de son ordre, reconnaissant le potentiel du guerrier choisi pour réaliser l'illumination, mais ces cas sont rares et, pour la plupart, les Moines du Dragon Célestes restent éloignés et désintéressés des affaires du monde, vivant seulement pour se battre.

  • Styles de Combats d'Arts Martiaux : Les Moines Dragons maîtrisent nombres de techniques martiales et excellents dans l'art d'exécuter des attaques rapides à mains nues.
Le Tigre Noir : Bondissant rapidement sur leur cible, les Moines Dragon font pleuvoir les coups sur leurs adversaires.
La Grue Blanche : Se déplaçant aussi vite que le vent, les Moines Dragons frappent avant même que leurs ennemis aient pu lever leurs armes.
Les Crocs du Serpent : Mordant avec la létalité de la vipère, les coups des Moines Dragons deviennent mortellement précis, frappant les points vitaux avec élégance et rapidité.
Le Grand Dragon : Frappant avec la puissance du Dragon, les Moines Dragons fracassent os et armure avec facilité.
La Mante Religieuse : Adoptant une attitude défensive, les Moines Dragons dévient les attaques maladroites de leurs ennemis.

Source[modifier]