Marine Naine

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 6 octobre 2018 à 13:04 par Christer (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Les Nains préfèrent, dans l’ensemble, le sous-sol à la surface et évitent autant que possible de se retrouver sur l’eau. Barak Varr est cependant une forteresse exceptionnelle. Seul le fleuve Crâne la relie en effet au reste de Karaz Ankor. Cette voie fluviale qui court du Golfe Noir à la Vieille Route des Nains, jusqu’à Karaz-a-Karak n’a rien de sûre puisqu’elle traverse l’est des Principautés Frontalières et s’approche donc dangereusement des grandes routes d’invasions des Peaux-Vertes. Les princes humains de la région ne valent d’ailleurs, bien souvent, pas beaucoup mieux que des bandits. Le Golfe Noir n’est pas non plus un havre de paix : les Peaux-Vertes et les Skavens ont l’un et l’autre attaqué Barak Varr par mer.

Pour contrer ces menaces, les Ingénieurs de Barak Varr ont développé un éventail de bâtiments de guerre allant des petites Canonnières qui patrouillent les fleuves aux formidables Léviathans et sous-marins qui assainissent le Golfe Noir. Dans cette spécialité, aucun Ingénieur au monde ne peut prétendre rivaliser avec ceux de Barak Varr.

Tous les bâtiments de guerre Nains partagent des caractéristiques communes. Ils sont tous équipés de machines à vapeur qui propulsent le navire par l’intermédiaire de roues à aubes. Les Nains s’affranchissent ainsi presque complètement des hasards du vent. La destruction de la roue à aubes ou de la machine paralyse bien sûr le navire. Les bâtiments de guerre Nains sont lourdement blindés afin de soutenir le feu ennemi mais aussi les collisions. Tous sont équipés de bélier. L’équipage est de même parfaitement protégé des éléments extérieurs. On ne peut pénétrer dans un navire qu’en empruntant une des nombreuses écoutilles scellées. Enfin, les canons de ces navires sont toujours montés dans des tourelles mues par un système hydraulique qui peut les orienter dans presque toutes les directions.

De récents rapports indiquent que la flotte de Barak Varr comprend 3 Léviathans, 6 Cuirassés, 6 sous-marins Nautilus, 18 Monitors et au moins 30 Canonnières. Tous les canons de la flotte sont servis par des canonniers Nains tout aussi compétents que leurs collègues terrestres.

Canonnière

Pour protéger la voie fluviale vers Karaz Ankor, les Ingénieurs de Barak Varr ont mis au point une Canonnière à vapeur blindée, capable d’escorter les péniches en tout point du fleuve. Elle est propulsée par deux petites roues à aubes, placées sur chaque flanc, la machine à vapeur étant implantée en plein milieu du navire pour simplifier la transmission de l’effort vers les roues.

En plus de leurs missions d’escorte, les Canonnières patrouillent sur les fleuves - le Crâne, la Sanglante et la Hurlante - à la recherche des pirates et du moindre signe d’accroissement de l’activité des Peaux-Vertes. La flotte fluviale de Barak Varr compte une trentaine de Canonnières. L’équipage comprend généralement un ingénieur naval, un autre ingénieur, un canonnier et deux à trois combattants embarqués.

Les Canonnières sont généralement armées d’un tromblon d’affût à chaque extrémité. À l’avant, le trou d’homme du canonnier offre un abri solide à son servant. Il est inclus dans une plate-forme orientable qui lui confère un arc de tir de 180°. Le tromblon arrière est monté sur une plate-forme capable de couvrir les 360°, mais qui n’offre qu’un abri léger au canonnier. Quand l’opposition le justifie, le tromblon d’affût de la poupe peut être remplacé par une petite bombarde ou un mortier.

Monitor

Le type Monitor est le plus ancien modèle de la flotte Naine. Ils patrouillent seuls dans l’estuaire de la Sanglante et en pleine mer par groupe de trois. Les Monitors sont armés d’une seule tourelle de deux canons, un canon tempête et un canon de marine standard. La cheminée de la machine à vapeur limite la rotation de la tourelle à 270°. Aux canons de la tourelle s’ajoutent de deux à cinq canons de marine sur chaque flanc. Le Monitor est propulsé par une seule roue à aubes à l’arrière.
Cuirassé Nain

Cuirassé

Plus lourdement blindés que les Monitors, les Cuirassés sont propulsés par deux roues à aubes jumelles sur les flancs. Ce dispositif leur permet de virer beaucoup plus rapidement que les bâtiments à voiles ou à rames des autres puissances maritimes. Les cuirassés arborent deux grandes tourelles à l’avant et à l’arrière, armées chacune de deux canons tempêtes. Deux tourelles plus petites, placées à l’avant de la passerelle et au-dessus de celle-ci, abritent chacune un canon de marine. Chaque flanc recèle enfin quatre canons de marine.

À ces armes lourdes, s’ajoutent encore des balistes et des tromblons d’affût dissimulés sous des écoutilles. Ces balistes sont souvent utilisées pour fixer d’épais cordages aux navires de bois ennemis qui peuvent être alors abordés ou détruits à loisir.

Léviathan

Les Léviathans sont les plus grands et les plus puissants bâtiments de guerre Nains. Propulsés par trois grandes roues à aubes, une sur chaque flanc et une plus grande à l’arrière, ils patrouillent dans le Golfe Noir et la Mer du Sud. L’armement principal du navire est constitué par quatre grandes tourelles, deux à l’avant et deux à l’arrière, armées chacune de deux canons tempêtes. Deux tourelles plus petites sont placées au-dessus de la passerelle armée, chacune, d’un canon de marine. Chaque flanc abrite en plus quatre canons de marine et cinq canons tempêtes.

Sous-Marin Nautilus

Le Nautilus se comporte en surface comme n’importe quel autre navire à vapeur. Il est équipé de deux tourelles, à l’avant et à l’arrière de sa tour. La tourelle avant abrite un canon tempête et la tourelle arrière un canon de marine. Le Nautilus n’est pas propulsé par une roue à aubes mais par deux hélices jumelles.

C’est sa capacité à naviguer sous l’eau sur de petites distances qui fait la force du Nautilus. Quand il refait surface, il doit y rester un certain temps pour reconstituer sa réserve d’air et évacuer les fumées de ses chaudières. Quand un Nautilus très endommagé plonge, il y a un certain pourcentage de chance pour qu’il ne remonte jamais.

Sous l’eau, le Nautilus conserve une certaine capacité offensive. Quatre tubes à torpilles, deux sur chaque flanc, peuvent tirer vers l’avant. Chacun contient une torpille à ressort. Tout le monde sait que les Nains (ceux de Norsca exceptés) détestent l’eau. Le recrutement des équipages de sous-marins est un problème permanent pour les commandants de la marine Naine. Il est bien connu que ceux qui s’embarquent sur ces engins sont presque aussi fous que des Tueurs. De fait, les Nains de Barak Varr qui s’estiment déshonorés peuvent choisir de rejoindre l’équipage d’un Nautilus plutôt que de prêter le serment des Tueurs. Le taux de perte important de cette branche de la marine est ainsi compensé par cette source relativement stable de volontaires.

Source

  • Warhammer JdR - Nains, Pierre et Acier