Maître Brasseur

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 9 février 2017 à 16:20 par Christer (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
La seule ! L’unique ! La Bugman XXXXXX !
Les Nains attachent une grande importance à la bière et la pratique du brassage, bien plus qu’au sein de l’Empire. Cela fait partie de leur culture et est plus considéré comme un art que comme un vulgaire processus de fermentation de grains dans le but de fabriquer de l’alcool. Les Maîtres Brasseurs sont à la tête de cet artisanat, et leur guilde fait partie des plus respectées dans la société Naine. Les plus titrés d’entre eux sont placés sur un pied d’égalité avec leurs homologues joailliers, forgerons ou maçons.

Les Maîtres Brasseurs ont immanquablement une carrure imposante et un visage rouge, ainsi qu’une constitution phénoménale. Bien inconscient est celui qui tenterait de se mesurer à l’un d’entre eux dans un concours de beuverie. L’un des plus célèbres est probablement Josef Bugman. Sa renommée s’étend jusqu’aux montagnes de l’Échine du Dragon. Il a déjà résidé dans l’Empire et il possédait une brasserie plus ou moins secrète près des Montagnes Grises. Les hommes de l’Empire ont pu goûter à quelques-unes de ses réalisations : la Bière de Troll ou la XXXXXX, ainsi que la Spéciale de Bugman, pour ne citer que ces trois-la. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et depuis le saccage de sa brasserie par les Gobelins. Bugman s’est retiré et plus personne ne l’a revu dans l’Empire.

La bière Naine est bien plus forte que celle produite par les artisans impériaux, la constitution des gens de ce peuple étant bien plus robuste que celles des humains. Elle est si riche que l’on prétend même qu’un Nain pourrait survivre sur une assez longue période en se nourrissant uniquement de bière, sans qu’il ait a boire de l’eau ou ingérer quelque chose de solide. Une telle expérience tuerait sans aucun doute un humain cependant. Des rumeurs prétendent que certaines bières sont utilisables comme carburant pour certaines machines construites par les Nains, du moins à en croire la théorie des moteurs à combustion d’alcool dressée par la guilde des Ingénieurs de Zhufbar.

Le brassage prend plusieurs années et il est évident que chaque Maître Brasseur a ses petits secrets et ses propres recettes concernant le temps de fermentation et les ingrédients utilisés. L’art du brassage a une telle importance que les Nains utilisent de nombreux mots pour en parler, comme "grizdal" et "hazkal". Il existe en fait de nombreux noms de bière, comme la Cuvée Doré de Thengeln, la Feu d’Enfer de Durgrund, la Vieille Vigueur ou la Courte de N’a-qu’un-Doigt. Tout le processus est réalisé dans la brasserie même du Maître Brasseur, un lieu solidement gardé, de même que les vasques de stockage. Il s’agit en effet non seulement de se protéger des ennemis mais aussi de la convoitise des autres Nains. De vils ragots parlent de la « faiblesse » des Nains envers la bière, pouvant aller jusqu’à un état qui les rend insensibles à tout, hormis la recherche de leur prochaine pinte.

Une fois une cuvée prête, plusieurs barriques seront transportées au Brogad pour qu’elle y soit "approuvée", lors d’un festival annuel dédiée à Grungni, à la date du 53 Valdazet (Branzeit).

Source[modifier]

  • Le Livre des Rancunes