Le Sanctuaire Itinérant de la Guérison : Différence entre versions

De La Bibliothèque Impériale
(Page créée avec « Cette troupe itinérante est assez inhabituelle en ceci qu’elle n’a pas pour objectif premier d’escroquer ses clients, mais de les [... »)
 
m
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
Cette [[Les Carnavals du Vieux Monde|troupe itinérante]] est assez inhabituelle en ceci qu’elle n’a pas pour objectif premier d’escroquer ses clients, mais de les [[La Médecine dans l’Empire|soigner]]. Au départ, c’était un groupe de missionnaires vénérant [[Shallya]]. Ils sillonnaient le pays pour offrir leurs soins aux plus démunis, ainsi qu’aux confins les plus reculés de l’[[Empire]]. Bien que leurs compétences fussent généralement accueillies avec gratitude, ils peinaient à accomplir leur mission. La prêtresse de Shallya qui les guidait comprit que prévenir valait bien mieux que guérir. Elle voulut alors traiter les gens bien portants pour qu’ils ne tombent pas malades et souhaitait leur apprendre à améliorer leur bien-être général. Malheureusement, si les malades vont volontiers voir le [[Médecin|docteur]], les gens qui se portent bien rechignent à le faire.
+
Cette [[Les Carnavals du Vieux Monde|troupe itinérante]] est assez inhabituelle en ceci qu’elle n’a pas pour objectif premier d’escroquer ses clients, mais de les [[Médecine dans l'Empire|soigner]]. Au départ, c’était un groupe de missionnaires vénérant [[Shallya]]. Ils sillonnaient le pays pour offrir leurs soins aux plus démunis, ainsi qu’aux confins les plus reculés de l’[[Empire]]. Bien que leurs compétences fussent généralement accueillies avec gratitude, ils peinaient à accomplir leur mission. La prêtresse de Shallya qui les guidait comprit que prévenir valait bien mieux que guérir. Elle voulut alors traiter les gens bien portants pour qu’ils ne tombent pas malades et souhaitait leur apprendre à améliorer leur bien-être général. Malheureusement, si les malades vont volontiers voir le [[Médecin|docteur]], les gens qui se portent bien rechignent à le faire.
  
 
La prêtresse s’est donc rapprochée de quelques prêtres de [[Ranald]], qui cherchaient de leur côté à propager les vertus de leur Dieu. Le fait est que les gens se méfient d’une troupe composée exclusivement de prêtres de Ranald, c’est pourquoi les deux groupes se sont alliés. Les prêtres de Ranald mettent un spectacle en place, ce qui attire la population (quel que soit son état de santé). La présence de fidèles de Shallya apaise les suspicions. En même temps qu’ils sont divertis, les gens sont encouragés à se faire ausculter par les prêtresses de Shallya. Le Carnaval propose les numéros habituels, mais on y trouve également des séminaires éducatifs conçus pour apprendre l’hygiène et un mode de vie plus sain. Assister à l’une de ces séances gratuites offre un ticket pour l’une des attractions, c’est pourquoi l’assistance y est grande. La plupart des numéros sont des pièces mystérieuses qui illustrent les histoires les plus célèbres de la [[:Catégorie:L'Empire#Les Divinité de l'Empire|foi impériale]]. Les prêtres de Ranald présentent également leurs propres spectacles éducatifs. Beaucoup d’enfants rêvent d’apprendre quelques tours de magie et c’est ainsi que l’héritage de Ranald se transmet à la génération suivante. Au fil du temps, le Carnaval a bien attiré quelques criminels en son sein, mais les prêtres savent contenir leurs mauvais penchants. Outre les séminaires et les spectacles, les prêtres officient également dans le cadre de cérémonies religieuses pour la population. Cette troupe est connue pour rester suffisamment longtemps au même endroit afin que l’hôpital ambulant puisse soigner les grands malades et les blessés.
 
La prêtresse s’est donc rapprochée de quelques prêtres de [[Ranald]], qui cherchaient de leur côté à propager les vertus de leur Dieu. Le fait est que les gens se méfient d’une troupe composée exclusivement de prêtres de Ranald, c’est pourquoi les deux groupes se sont alliés. Les prêtres de Ranald mettent un spectacle en place, ce qui attire la population (quel que soit son état de santé). La présence de fidèles de Shallya apaise les suspicions. En même temps qu’ils sont divertis, les gens sont encouragés à se faire ausculter par les prêtresses de Shallya. Le Carnaval propose les numéros habituels, mais on y trouve également des séminaires éducatifs conçus pour apprendre l’hygiène et un mode de vie plus sain. Assister à l’une de ces séances gratuites offre un ticket pour l’une des attractions, c’est pourquoi l’assistance y est grande. La plupart des numéros sont des pièces mystérieuses qui illustrent les histoires les plus célèbres de la [[:Catégorie:L'Empire#Les Divinité de l'Empire|foi impériale]]. Les prêtres de Ranald présentent également leurs propres spectacles éducatifs. Beaucoup d’enfants rêvent d’apprendre quelques tours de magie et c’est ainsi que l’héritage de Ranald se transmet à la génération suivante. Au fil du temps, le Carnaval a bien attiré quelques criminels en son sein, mais les prêtres savent contenir leurs mauvais penchants. Outre les séminaires et les spectacles, les prêtres officient également dans le cadre de cérémonies religieuses pour la population. Cette troupe est connue pour rester suffisamment longtemps au même endroit afin que l’hôpital ambulant puisse soigner les grands malades et les blessés.

Version actuelle datée du 13 juin 2019 à 18:06

Cette troupe itinérante est assez inhabituelle en ceci qu’elle n’a pas pour objectif premier d’escroquer ses clients, mais de les soigner. Au départ, c’était un groupe de missionnaires vénérant Shallya. Ils sillonnaient le pays pour offrir leurs soins aux plus démunis, ainsi qu’aux confins les plus reculés de l’Empire. Bien que leurs compétences fussent généralement accueillies avec gratitude, ils peinaient à accomplir leur mission. La prêtresse de Shallya qui les guidait comprit que prévenir valait bien mieux que guérir. Elle voulut alors traiter les gens bien portants pour qu’ils ne tombent pas malades et souhaitait leur apprendre à améliorer leur bien-être général. Malheureusement, si les malades vont volontiers voir le docteur, les gens qui se portent bien rechignent à le faire.

La prêtresse s’est donc rapprochée de quelques prêtres de Ranald, qui cherchaient de leur côté à propager les vertus de leur Dieu. Le fait est que les gens se méfient d’une troupe composée exclusivement de prêtres de Ranald, c’est pourquoi les deux groupes se sont alliés. Les prêtres de Ranald mettent un spectacle en place, ce qui attire la population (quel que soit son état de santé). La présence de fidèles de Shallya apaise les suspicions. En même temps qu’ils sont divertis, les gens sont encouragés à se faire ausculter par les prêtresses de Shallya. Le Carnaval propose les numéros habituels, mais on y trouve également des séminaires éducatifs conçus pour apprendre l’hygiène et un mode de vie plus sain. Assister à l’une de ces séances gratuites offre un ticket pour l’une des attractions, c’est pourquoi l’assistance y est grande. La plupart des numéros sont des pièces mystérieuses qui illustrent les histoires les plus célèbres de la foi impériale. Les prêtres de Ranald présentent également leurs propres spectacles éducatifs. Beaucoup d’enfants rêvent d’apprendre quelques tours de magie et c’est ainsi que l’héritage de Ranald se transmet à la génération suivante. Au fil du temps, le Carnaval a bien attiré quelques criminels en son sein, mais les prêtres savent contenir leurs mauvais penchants. Outre les séminaires et les spectacles, les prêtres officient également dans le cadre de cérémonies religieuses pour la population. Cette troupe est connue pour rester suffisamment longtemps au même endroit afin que l’hôpital ambulant puisse soigner les grands malades et les blessés.

Source

  • Warhammer JdR : Le Compagnon