Le Rituel d’Éveil

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 28 janvier 2018 à 00:44 par Guilhem3004 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Depuis qu’elle avait assisté au combat entre Tyrion et Urian Lamepoison, la Sorcière Matriarche s’était convaincue que le jeune Prince avait hérité à la fois de l’apparence et du caractère de son ancêtre, mais souffrait d’une loyauté déplacée envers Finubar et de sa toquade avec cette traînée de Reine Éternelle. Ænarion, elle en était sûre, aurait exécré ces deux têtes couronnées, ce qui l’amena à penser que la réincarnation était incomplète. Or, elle pouvait rectifier cela. Malékith avait disparu après son combat contre Teclis à la plaine de Finuval, et si Malékith ne pouvait régner, Ænarion le ferait. Ainsi, en 2376 (C.I.), usant d’artifice et de sorcellerie, Morathi s’empara du Prince Tyrion et de l’île Blafarde.

Toutefois, les manœuvres de Morathi allaient se heurter à certains obstacles. La prescience de Teclis l’avait averti du rapt de son frère presque aussitôt qu’il s’était produit. Avec l’aide de la Princesse Eldyra, la fille de l’ami défunt de Tyrion, le Grand Maître du Savoir rassembla une armée et marcha au nord. Alors que les Hauts Elfes se lançaient à l’attaque, Morathi confia le commandement à son acolyte "de confiance" Lyssa Lame Cruelle, et entama un rituel sur l’autel de Khaine. Le sang coula du sanctuaire comme la Sorcière Matriarche immolait des centaines d’esclaves et des dizaines de ses Sorcières, implorant Khaine de raviver la gloire passée de son époux bien-aimé.

Hélas pour Morathi, un traître caché parmi ses assistants - soupçonné plus tard d’être un servant de la vieille Hellebron, qui ne désirait aucunement voir le retour d’Ænarion ni l’accroissement du pouvoir de Morathi - troubla le rituel et dénoua les liens de Tyrion. Tandis que le Prince combattait pour s’échapper, les Hauts Elfes perçaient les lignes de Lame Cruelle et se taillaient un chemin jusqu’à la sombre pyramide. Comme l’écheveau de sorcellerie s’effilait, Teclis et Eldyra menèrent la charge jusqu’au sommet de l’autel. Morathi comprit que la bataille était perdue et avec elle, ses espoirs de ramener l’âme d’Ænarion ; pour l’instant du moins. Avant de s’enfuir, elle embrassa un Tyrion surpris et révulsé, qui manqua une opportunité de la tuer. Puis elle appela son fidèle Sulephet et vola jusqu’à Ghrond, laissant ses suivants s’échapper par leurs propres moyens.

Source

  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V8