Lady Olynder, Mortarch du Deuil

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 28 septembre 2021 à 19:27 par Nyklaus (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Lady Olynder, Mortarch du Deuil

Nagash rechercha ardemment un commandant pour ses Hantenuits récemment levés, et ne trouva personne de plus effroyable que Lady Olynder de Dolorum. En tant que Mortarch du Deuil, c'est à elle qu'incombe la conduite des osts d'esprits qui cherchent à instaurer un règne de terreur dans tous les Royaumes Mortels.


Elle est la Promise Endeuillée, la Reine Éconduite, la Dame Voilée et la Mortarch du Deuil. Elle est le désespoir manifeste, la mélancolie personnifiée. Elle est Lady Olynder, dont le cœur rassemble le chagrin et les angoisses de tous les royaumes.


Chacun des Mortarchs de Nagash est oint d'un fragment de l'immense pouvoir du Grand Nécromancien. À Lady Olynder, qui a feint le chagrin toute sa vie, il offrit le manteau du malheur - elle ressent désormais toutes les douleurs des Royaumes Mortels, et est devenue une arme de deuil. Sa puissance transcende la mélancolie, car elle exsude des vagues déchirantes de désolation pure. En sa présence, les mortels sont submergés par une détresse si intense que seuls les plus robustes mentalement ne tombent pas à genoux, accablés de désespoir. Ce dépit et ces regrets sont si puissants qu'une mère pourrait en renier son enfant, un guerrier abaisser son arme pour accepter l'inévitable, un cœur refuser de battre.


Lady Olynder flotte dans les airs, assistée par ses demoiselles d'honneur, deux servantes banshees. Tandis qu'elle avance, des rosiers mortuaires hérissés d'épines poussent devant elle, et leurs fleurs éclosent et meurent en un instant, couvrant son sillage d'un tapis de pétales. Dans ses mains, la Dame Voilée porte le Bâton de Minuit, un sceptre ornementé coiffé d'une gemme polie de sable sépulcral vitrifié. La moindre caresse de ce bâton suffit à faire flétrir un chêne robuste, ou à tuer un adulte sur le coup. Pourtant, ce n'est pas là l'arme la plus mortelle de Lady Olynder.


Outre son aura de malheur le plus absolu, Lady Olynder est aussi une puissante sorcière. D'une incantation, elle peut jeter un suaire de désespoir sur ses adversaires pour, comme quelque magnétite impie, freiner leur pas. Les victimes subissent un fardeau si lourd que même les braves en tremblent ; leurs bras pourtant puissants se font pesants, et ils succombent à un abattement au-delà de toute rédemption.


Au cœur de l'atmosphère morne qu'elle crée, Olynder avance tandis que ses demoiselles d'honneur banshees poussent leur hurlement de damnées et lacèrent de leurs griffes spectrales l'ennemi qui s'approche. L'une de ces demoiselles porte un sablier sépulcral ensorcelé - offert par Nagash - qui peut être fracassé avec un effet fatal. Lady Olynder dispose d'une arme plus mortelle encore. Derrière son linceul, les yeux creux de la Mortarch du Deuil se fixent sur un adversaire. Lui faisant alors face, elle relève solennellement son voile. Nul ne sait quelles horreurs sont alors révélées, car personne n'a jamais survécu à ce spectacle. Ainsi conquiert Lady Olynder, à l'avant de l'invasion de Nagash afin d'apporter un âge de mort éternelle aux Royaumes Mortels.


Parchemin-clair.jpg
Parchemin-clair.jpg
Parchemin-clair.jpg
Parchemin-clair.jpg
Parchemin-clair.jpg
Parchemin-clair.jpg
"Ne résistez pas - la mort est inéluctable. Plus vite vous succomberez, plus tôt vos souffrances cesseront. Venez à moi, et soyez à moi à jamais…"
Lady Olynder


La Chute de Dolorum[modifier]

L'histoire de la chute de Dolorum est faite de tragédie et de trahisons, le récit d'une ancienne dynastie mise à bas par les ambitions démesurées d'un seul être. Situé dans les Désolations Hurlantes de Shyish, l'empire de Dolorum constituait jadis une puissante civilisation dirigée par une fière lignée de rois-conquérants. Ces suzerains étaient d'une engeance impitoyable, et exerçaient leur emprise sur des millions de sujets, tout en payant tribut à Nagash, le Dieu de la Mort.


En ce temps, une magnifique jeune noble de la Maison Olynder se hissa à une position de pouvoir au sein de Dolorum. Elle usa de toute sa ruse et de ses charmes pour grimper les échelons de la société, et elle conquit finalement le cœur du jeune prince de l'empire. On annonça leurs fiançailles en fanfare, mais l'ambition de Lady Olynder était sans limite, et elle ne désirait rien moins que partager le trône - en particulier avec son fiancé, aussi grossier que cruel. Cependant qu'elle prononçait ses vœux et préparait son cœur à l'union dans le cloître d'une église silencieuse, entourée de dames et des silencieuses sœurs de la foi dolorite, le prince et son père, le roi de Dolorum, se livraient à un grand banquet. Ce fut la dernière fois qu'on les vit, et la nature exacte de leur disparition demeure encore aujourd'hui un mystère. Au petit jour, les deux hommes se retirèrent dans les appartements du roi pour parler politique et succession. Des témoins prétendent avoir entendu un cri d'effroi aussi strident que soudain, mais lorsque la garde royale pénétra dans les appartements, ceux-ci étaient vides et vierges de tout signe de lutte. Une fenêtre était ouverte, laissant entrer la pluie de la tempête nocturne, mais du prince et de son père, il n'y avait nulle trace. Bien entendu, on regarda avec suspicion la future reine, mais de nombreux témoins pouvaient attester de son innocence dans cette affaire comme de son effroi lorsqu'elle apprit la nouvelle.


Néanmoins, cette tragédie laissa Olynder comme seule dirigeante de Dolorum. Jurant de porter le seuil de sa famille, la jeune reine coiffa un voile. Son peuple la surnomma la Promise Endeuillée, la Reine Esseulée, et ses démonstrations publiques de chagrin firent fondre les plus glacés ses cœurs. Et tout cela n'était qu'un mensonge - derrière son crêpe, Lady Olynder se délectait de son nouveau pouvoir. Bien sûr, tous ne tombèrent pas dans ce piège, et nombre de chevaliers du royaume se réunirent pur comploter contre celle qu'ils traitaient d'usurpatrice et de meurtrière. Cette fraternité secrète arbora fièrement la broche d'émeraude de la dynastie royale de Dolorum, un honneur octroyé seulement aux plus loyaux défenseurs de empire, le symbole d'une gloire d'antan qu'ils désiraient restaurer en destituant la fausse reine.


Leur rébellion n'éclata jamais. Toujours aux aguets, Lady Olynder avait truffé son royaume de ses espions, du plus piteux des hospices aux cours des plus puissants barons de Dolorum, et elle apprit bien vite la conspiration. Grâce à des promesses de pouvoir et de richesses incomparables, elle corrompit l'un des Intrigants - un certain Gharest Malcor. Avant même que ses ennemis organisassent leur coup d'État, les agents de Malcor se jetèrent sur eux, en tuèrent une grande partie et traînèrent les survivants dans des donjons aveugles et autres oubliettes. Là, ils furent tourmentés et torturés des décennies durant par la femme qu'ils voulaient destituer. Malcor lui-même connut un prompt trépas, poignardé un soir d'ivresse par des assassins envoyés par la reine qui ne souhaitait pas laisser de trace de ses crimes.


Lady Olynder dirigea seule Dolorum durant bien des années, jusqu'à l'aube de l'Âge du Chaos, lorsque les plaies de Nurgle se répandirent sur son royaume. Par millions, ses sujets moururent de lésions purulentes et de varioles infectes, mais leur reine n'avait cure de leurs souffrances. Elle tenta même de négocier avec les agents du Dieu de la Peste afin d'être épargnée, suscitant l'ire du Grand Nécromancien. Cette infidélité, plus que tout autre chose, poussa Nagash à s'emparer de son âme. Ainsi Lady Olynder devint la Dame Voilée, condamnée à souffrir du deuil et du chagrin qui l'avaient laissée insensible de son vivant.


Source[modifier]

  • Death Battletome : Nighthaunt
  • White Dwarf Décembre 2019 - Le Tome Céleste : L'Ost d'Emeraude par Nick Horth & Jervis Johnson - Pages 30-37