La Vieille Bibliothèque

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 22 mars 2019 à 16:37 par Un ostlandais égaré (discussion | contributions) (Source)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

À quelques kilomètres au nord de Carroburg, tout près du village de Tubinger, se dresse un manoir fortifie encadré de douves. Il s'agit des locaux de ce qu'on appelle le Musée et Bibliothèque de la Sagesse et de la Magie ou, plus souvent, la Vieille Bibliothèque. Au premier coup d'œil, l'endroit paraît bien ordinaire, mais tout individu un tant soit peu versé dans l'art de la guerre notera que sa disposition ne faciliterait pas un siège. Une petite force armée pourrait résister à une tentative d'invasion pendant plusieurs semaines.

La fonction de la bibliothèque consiste à recueillir et étudier tout ce qui peut l'être concernant les traditions philosophiques et des religions de ce monde, mais également de l'histoire et du développement de la Magie durant les ères précédant Teclis et la fondation des Collèges de Magie. Le site fut créé cent vingt ans plus tôt par le seigneur Magister Heinz Meissner, un Hiérophante de l'Ordre Blanc d'Altdorf. Tout Magister ou compagnon impérial est libre de se rendre à la Vieille bibliothèque. Meissner et son équipe accueillent à bras ouverts tous ceux qui se présentent avec la volonté d'étudier, mais il ne manquera pas de demander une contrepartie financière pour l'entretien des locaux.

Les Sorciers sont ensuite guidés à l'étage, où se trouve la bibliothèque à proprement parler, une immense pièce lambrissée de pin, dotée de quatre galeries gigantesques dominées par plusieurs lucarnes, la pièce est bien entendu garnie de rangées d'étagères abritant de nombreux parchemins, ouvrages et documents, tous bien rangés et entretenus. On peut semble-t-il y trouver les travaux de tout philosophe, prophète et théologien ayant tenu une plume dans la main sur les terres du Vieux Monde, et peut-être au-delà.

Croiser des membres de n'importe quel Ordre, affairés à lire ou recopier quelque document ancien, est ici courant. II n'est également pas rare d'y rencontrer des philosophes, des théologiens, des universitaires et des prêtres d'un grand nombre de confessions. Meissner laisse les visiteurs feuilleter et bouquiner aussi longtemps qu'ils le souhaitent, et son équipe proposera même les repas pour une somme modique. Les Magisters de l'Ordre Lumineux sont invités à passer la nuit sur les lieux à titre gracieux, s'ils le souhaitent. Pour les autres, une petite compensation sera demandée.

Un visiteur qui se présente avec le mot de passe adéquat sera guidé jusque dans la cave du manoir, puis vers les pièces qui en partent. C'est la que sont entreposés les travaux les plus dangereux de sorcellerie et de diablerie, ces chambres fortes constituant d'ailleurs la véritable raison d'être de la bibliothèque. Meissner est l'un des seigneurs Magisters du premier cercle, qui réunit les Hiérophantes de plus haut rang de l'Ordre Blanc et les protecteurs de ses plus terribles secrets. Ce groupe, qui se présente également sous le nom de Gardiens de la Lumière et parfois d’Enfants de Teclis, étudie les voies et les moyens du Chaos pour mieux l'affronter, la bibliothèque renferme donc l'impressionnante quantité de travaux pernicieux et interdits de la Démonologie et les vils ensorcellements que le cercle a accumulée. L'endroit fait ainsi office de base pour les Hiérophantes qui ont pour mission de trouver, de détruire ou de capturer les travaux et les créatures des ténèbres. La partie souterraine de la bibliothèque est liée à de puissants enchantements de Hysh permettant d'empêcher le mal contenu dans ces milliers de pages de contaminer ceux qui les parcourent.

En comptant Meissner, trois Magisters résident en permanence la bibliothèque, ainsi que dix apprentis. Les chambres secrètes accueillent en outre de trois à six visiteurs à longueur d'année : Magisters et apprentis, mais aussi commerçants, officiers de l'armée, universitaires, politiciens et nobliaux qui furent tous autrefois apprentis de l'Ordre et font aujourd'hui office d'agents pour la bibliothèque. Les personnes qui consultent à l'étage sont de simples érudits qui ne savent rien de la véritable vocation de Meissner ou de celle des autres occupants du manoir. Le nombre de visiteurs se situe généralement entre huit et treize.

La Vieille bibliothèque est l'un des piliers du réseau que l'Ordre étend à travers le Vieux Monde et elle abrite de nombreux individus d'une grande puissance. Il ne s'agit pas d'une organisation distincte de l'Ordre Blanc, mais Meissner ne révélera tout de même les secrets de son établissement qu'aux personnes qui connaissent les mots de passe et non à tout Magister de l'Ordre Lumineux.

Source[modifier]

  • Warhammer JdR - Royaumes de Sorcellerie V2