Kharibdyss

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 26 juillet 2017 à 17:02 par Christer (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Apercevoir un tel monstre - et rentrer au port pour en parler - est un événement rare.
Le Kharibdyss est une répugnante créature des profondeurs. Il est rare d’en voir sur la terre ferme, excepté si les Elfes Noirs en aiguillonnent un à la bataille. Un nombre impensable de ces horreurs primitives vit dans les mers troubles à l’ouest de Naggaroth, où elles dévorent tout ce qui croise leur chemin. Parfois, on peut apercevoir un Kharibdyss sur les îles bordant la côte ouest de Naggaroth, ses tentacules couverts d’écume et de substance visqueuse se tortillant à la recherche de mets. Les Maîtres des Bêtes de Clar Karond convoitent le Kharibdyss comme le plus grand des trésors, et seuls les plus prospères peuvent espérer en acquérir un. Même une armée d’Elfes Noirs serait une proie facile pour la créature dans son environnement naturel, et ce n’est qu’avec l’aide d’une Sorcière attirant la bête à la surface qu’un Maître des Bêtes peut espérer la capturer et la soumettre.

De nombreux Maîtres des Bêtes se vantent d’avoir dompté un Kharibdyss, mais en réalité, la créature doit constamment être dirigée au combat. C’est un monstre brutal, de pur instinct, qui n’est guidé que par sa faim dévorante. Son sillon de destruction doit être régulièrement orienté par l’action opportune du fouet du Maître des Bêtes, de peur que le monstre ne festoie sur les Druchii plutôt que sur leurs ennemis. Cela ne signifie pas qu’un dressage poussé soit une garantie contre les accidents regrettables. Plus d’un Maître des Bêtes a subi les représailles sanglantes d’Elfes Noirs après qu’un Kharibdyss se fut taillé un copieux repas dans les rangs des Druchii, mais de tels cas restent heureusement peu fréquents.

Une fois dompté, un Kharibdyss compte parmi les plus terribles armes à la disposition d’un Maître des Bêtes. Son corps visqueux, capable de résister aux pressions de l’océan, est inexorable sur la terre ferme, car il possède une force prodigieuse et une résistance extraordinaire. Les ennemis de petite taille sont arrachés du sol, puis engouffrés dans la gueule de la bête par sa couronne de tentacules ; les plus gros sont enlacés et immobilisés pendant que des dents effilées mordent leur chair.

Les sucs digestifs du Kharibdyss agissent avec une efficacité redoutable. Ils peuvent dissoudre la chair, le métal et les os en quelques minutes. On ne peut en dire autant des artéfacts enchantés ou de certaines pierres précieuses, qui résistent aux soins du monstre. En fait, l’estomac d’un Kharibdyss est souvent un véritable coffre à trésors, rempli de l’attirail magique des victimes de la digestion de la bête. Ces objets procurent un semblant de compensation à l’infortuné Maître des Bêtes qui perd son Kharibdyss sur le champ de bataille. S’il est assez chanceux, la valeur de ce butin couvrira au moins en partie la dépense nécessaire pour acquérir une nouvelle créature.

Source[modifier]

  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V8