Jorlbads et Eurlbads

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 10 août 2021 à 23:36 par Zhaagtar (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Les Jorlbads et Eurlbads sont les bras armés de l'Alfrostun, une redoutable force de destruction pour n'importe quelle Gueule-tribu. Leurs rangs comprennent une cavalerie lourde dont la brutalité n'a d'égale que la férocité : de robustes guerriers ogors montés sur les bêtes les plus sanguinaires des étendues gelées.


Huskard sur Stonehorn[modifier]

Un Huskard sur Stonehorn mène son Alfrostun à la guerre

Dans la hiérarchie sauvage des Huskards, les Beastclaw Raiders occupent la seconde place, juste après le Frostlord. Ce sont de puissants guerriers et chasseurs ogors, qui doivent leur statut à leur capacité d'imposer leur volonté sur les autres ogors d'une Gueule-tribu. Montés sur les énormes bêtes des étendues sauvages, les Huskards sont à la fois les conseillers des Tyrants et des Frostlords, ainsi que leurs poings au combat.

Le commandement d'un groupe de pillards ogors est divisé entre deux Huskards. Le Huskard Jorl a le rôle le plus prestigieux des deux. Le Jorlbad, qui signifie la "Main qui Frappe" dans le dialecte tribal des Beastclaw, est généralement le premier à s'élancer au combat, et donc celui qui récolte les meilleurs morceaux au lendemain du combat. Le Huskard Jorl est souvent le guerrier le plus puissant d'une tribu après son seigneur.

Le Huskard Eurl, quant à lui, a une fonction tout aussi vitale, mais moins respectée. Le Eurlbad, ou "La Main qui Mange", charge dans le sillage d'une avant-garde Alfrostun pour littéralement piétiner toutes les poches de résistance. Les Huskards se livrent une concurrence acharnée pour commander les Jorlbad les plus prestigieux ; leur chef encourage souvent cette rivalité, parce que les ogors considèrent l'assassinat et la traîtrise comme des mesquineries. De plus, les tentatives des Huscards pour prouver leur supériorité élimineront ouvertement les éléments plus faibles ou engendreront de nouveaux ennemis à piétiner.

Qu'ils mènent un Jorlbad ou un Eurlbad, les Huskards chevauchent un énorme Stonehorn. Choisis parmi les mastodontes les plus vénérables de la tribu après celui du Frostlord, leur puissance et leur détermination se marient à merveille avec les Huskards dans leur rôle de briseurs de ligne. Au milieu de Mournfangs Packs féroces et de leurs cavaliers assoiffés de sang, les bêtes léonines chargent avec une férocité redoublée tandis que les Huskard labourent les rangs des ennemis les plus lourdement blindés. De nombreux Huskards fixent des plaques de métal aux crocs et au cuir de leur monture. En vérité, cet ajout n'améliore guère la résistance déjà légendaire des Stonehorns ; ces trophées visent plutôt à démontrer la prouesse et la puissance du cavalier Huskard, et de gagner le respect nécessaire à sa future accession au rang de Frostlord.


Stonehorn Beastriders[modifier]

Il y a peu de choses capables de rebuter les ogors, mais même ces gloutons réfléchiront à deux fois s'ils se retrouvent confrontés à un Stonehorn. Consommer l'un de ces monstres revient à digérer une montagne de granit. En temps normal, un ogor affamé considérerait cela comme un défi ; cependant, les Stonehorns ne sont pas des proies faciles et ceux qui s'attirent ses foudres se retrouvent souvent écrasés sous le poids titanesque de la créature.

Le squelette d'un Stonehorn est constitué de pierres précieuses et de roches, produits par les métaux, les minéraux et les pierres qu'ils ingurgitent. Ces précieuses ressources font étinceler leurs défenses et leurs cornes, ce qui attirerait tous les chasseurs de trésor et les braconniers à des kilomètres à la ronde si ces bêtes n'avaient pas une réputation de brutes sanguinaires. Plus grosses que les plus robustes des ogors, ils font trembler le sol sous leurs pas, et leurs charges dévastent tout sur leur passage. Avec assez d'élan, un Stonehorn peut fracasser les portes d'une forteresse sans ralentir et mieux vaut ne pas mentionner ce qu'il reste des ennemis ayant croisé sa route dévastatrice.

Cependant, à l'instar des Beastclaw Raiders, les Stonehorns sont victimes d'une malédiction qui les force à avancer. Presque invulnérables à tout sauf aux attaques les plus concertées, ils doivent toujours être en mouvement, car les Stonehorns sédentaires voient leurs articulations se transformer en roche. Ceux qui s'arrêtent trop longtemps se muent en statues vivantes, emprisonnés dans leurs propres squelettes.

Les Beastclaw Raiders considèrent les Stonehorns comme des bêtes de somme et des montures de premier ordre. Ces créatures sont capables de porter des armures et des provisions sur des kilomètres sans se reposer et peuvent même supporter le poids de deux Beastriders adultes au combat. Le travail de ces ogors - connus sous le nom de Thegns dans la langue nomade des Beastclaws - consiste davantage à guider le Stonehorn qu'à combattre en tant que guerriers montés. Ils sont souvent équipés de mâchoires à chaîne acérées ou d'un vautour de sang pour menacer les ennemis à longue distance, mais la plupart des Thegns se contentent de chevaucher les Stonehorns et de les regarder massacrer les plus puissants adversaires grâce à sa charge dévastatrice ou de les embrocher sur ses immenses cornes sédimentaires.


Mournfang Pack[modifier]

Vous voulez du sang ?! Vous allez en avoir !

Véritables montagnes de muscles montées sur des bêtes belliqueuses, les Mournfang Packs constituent l'avant-garde des Beastclaw Raiders. Tout ce qui se trouve sur le chemin de cette cavalerie lourde finit aussitôt piétiné et réduit à une bouillie méconnaissable.

Les Mournfangs sillonnent les étendues stériles en meutes sanguinaires. Leur caractère belliqueux tient en grande partie à leur mauvaise vue. À mesure que leurs défenses s'allongent, elles réduisent drastiquement leur champ de vision. Non seulement ce phénomène enrage ces créatures, mais il en fait des béliers dont la charge est impossible à arrêter. | Les cavaliers des Mournfang se considèrent comme des guerriers d'élite. Chevauchant aux côtés des Frostlords et des Huskards, ils se moquent des Ironguts qui traînent dans leur sillage. Cette arrogance est compréhensible étant donné la dangerosité de leur statut. La plupart des ogors qui tentent de dresser un Mournfang finissent embrochés puis dévorés ; mais ceux qui y parviennent tissent souvent des liens étonnamment étroits avec ces bêtes.

Les Mournfangs sont des créatures résistantes, capables de survivre des semaines sans se nourrir, et seules les blessures les plus graves mettront un terme à leurs ravages. Les ogors leur témoignent un grand respect à cet égard, et éprouvent même une pointe de regret quand ils sont forcés de les manger. La plupart des Mournfangs sont issus des aires de mise bas. Après avoir envoyé des Icebrow Hunters capturer les plus jeunes, les ogors creusent une arène bordée de pieux. Ils y jettent alors les Mournfangs, ainsi que des prisonniers implorant leur délivrance, de la viande sanguinolente et parfois un Gnoblar hurlant. De nombreux ogors placent des paris sur le vainqueur, puis laissent les Mournfangs à leur sort et reprennent leur chemin le long de la Voie de la Gueule. À leur retour, les Mournfangs auront doublé de taille après avoir dévoré leurs rivaux. En reconnaissant les ogors, ils développeront une familiarité qui les rendra plus prompts à les accepter comme cavaliers. Bien sûr, les Mournfangs se retourneront parfois contre leurs bourreaux. Ces massacres ne posent aucun problème aux ogors ; après tout, les individus dévorés par ces créatures déchaînées auraient été incapables de les chevaucher au combat.


Le Marteau bestial de Braggoth

Au cours des Guerres des Portes, de terribles puissances s'affrontèrent pendant des décennies pour prendre le contrôle des mystérieux portails permettant aux mortels de couvrir les vastes distances entre les royaumes en un instant. Le Frost King Braggoth Vardruk de la Gueule-tribu Tête de Roc mena une Alfrostun contre le Dreadhold Manticore, alors aux mains du Chaos Lord Urthrex. Depuis des siècles, les Ironjawz orruks jetaient en vain des pléthores d'armées contre ses murailles.

Pour conquérir le Dreadhold, le Megaboss Grakgob et Braggoth Vardruk joignirent leurs forces pour former un puissant marteau de fer et de chair qui fracasserait la forteresse. C'est ainsi que naquit le Marteau Bestial, ses rangs emplis de Mournfang Packs et de hordes de Gore-gruntas orruks. Mue par une rivalité farouche, l'alliance s'élança en avant, Braggoth menant la charge de Stonehorns qui brisa les murailles du bastion. Les cavaliers orruks et ogor riders se frayèrent un chemin à travers la brèche et massacrèrent ses défenseurs. Cette force combinée remporta un tel succès que de nombreux Frostlords et Tyrants tentèrent d'imiter ses méthodes au cours des années qui suivirent.


Source[modifier]

  • Destruction Battletome : Ogor Mawtribes