Histoire des Esclaves des Ténèbres

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 15 août 2021 à 18:09 par Zhaagtar (discussion | contributions) (Zhaagtar a déplacé la page Histoire des Slaves to Darkness vers Histoire des Esclaves des Ténèbres)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Après une ère de domination sans pareil, les Esclaves des Ténèbres se retrouvent assaillis par leurs anciens ennemis.



La Guerre des Âmes[modifier]

Si l'Âge du Chaos incarna le triomphe des Esclaves des Ténèbres, il porta également en lui les graines du désastre des serviteurs des dieux. L'instabilité inhérente des Puissances de la Ruine menaça d'accomplir ce qu'une résistance organisée fut incapable. En l'absence d'ennemi de valeur, les adorateurs du Chaos se tournèrent les uns contre les autres pour assouvir leurs pulsions destructrices. Compte tenu de leurs vastes conquêtes, ce furent les Esclaves des Ténèbres qui menèrent le gros de cette guerre intestine; des bandes innombrables s'affrontèrent, chaque champion cherchant à gravir le Sentier de la Gloire sur les os de ses rivaux.

Alors même qu'il asservissait des centaines de domaines à travers les royaumes, des Cités Hurlantes des Plaines des Bêtes de Ghur aux empires aériens de Zepheria, l'Élu Éternel cherchait à franchir les portes du Royaume Céleste, sans toutefois épargner les autres royaumes de son attention. Sur le Royaume des Bêtes, ses armées livrèrent des guerres brutales contre les peaux-vertes, tandis qu'à la Bataille des Cieux Noirs il faucha Nagash avec la Tueuse de Rois; même si cela ne parvint pas à éliminer définitivement le Seigneur de la Mort. Or, au fond de son cœur noir, Archaon chérissait le désir de renverser le Dieu-Roi.

Toutefois, avant que l'Élu Éternel ne pût libérer ses armées contre Azyr, Sigmar contre-attaqua. Drapé d'éclairs et maniant des armes bénies par l'orage, les Stormcast Eternals s'abattirent pour porter le combat aux hordes des Puissances de la Ruine. Les Esclaves des Ténèbres furent pris au dépourvu. Leurs vies avaient été consacrées à affronter des adorateurs du Chaos rivaux ou les tribus et clans de la Destruction. Rares étaient les forces de l'Ordre à se dresser contre les hordes des Dieux Sombres, et nul n'avait jamais réussi à mener une campagne de représailles aussi implacable.

L'arrivée des Stormcasts marqua le commencement de la Guerre des Portes, lors de laquelle les serviteurs de Sigmar cherchèrent à prendre le contrôle des Portes de Royaume et renouer des alliances avec d'anciens membres du panthéon de l'Ordre. Au départ, les Esclaves des Ténèbres souffrirent grandement. Confrontées à des ennemis bénéficiant de l'effet de surprise tout en rivalisant de force avec elles, des tribus entières furent balayées les unes après les autres.

Or, la cruauté est tenace. Les Esclaves des Ténèbres prirent graduellement la mesure de leurs adversaires. Ils comptèrent bientôt autant de victoires que de défaites, renvoyant leurs ennemis célestes en Azyr tout en accumulant les récompenses accordées par leurs sombres déités.

Archaon dirigea maintes batailles contre les Stormcasts, car il jubilait de vaincre les élus de Sigmar. Ce faisant, il mit à exécution son plan d'invasion d'Azyr. L'Élu Éternel tenta d'exploiter le pouvoir des dieux-animaux, afin de traverser de force les portes des cieux. Il fut cependant déjoué; le Titan-Monde Behemat fut occis par les Stormcasts sous le Grand Torque Vert de Ghyran, tandis que sur les Terres du Soleil Captif, Ignax, le Drac Solaire, bien que lié au départ à l'Élu Éternel, fut libéré de sa servitude grâce à une puissante rune brise-sort martelée sur sa chair par les Pyrotueurs de la loge Austarg. Plus frustrant encore, les arches menant en Ghyran, Aqshy et Ghur furent disputées à l'apogée de la Guerre des Portes, privant Archaon du moyen le plus efficace de transporter ses armées dans ces contrées. Tandis que les cités franches de l'Ordre émergeaient, l'Élu Éternel cherchait de nouvelles méthodes de conquête. Pendant ce temps, il ordonna à ses armées d'apporter la mort aux ennemis des dieux; les champions avides de gloire du Chaos n'avaient toutefois guère besoin d'encouragements.

La Darkoath Warqueen Marakarr Blood-Sky combattant les légions de Nighthaunts.

La Vengeance des Morts[modifier]

Alors que l'espoir brillait de nouveau dans les Royaumes Mortel, Les machinations de Nagash le firent voler en éclats. Ayant recouvré ses forces depuis sa défaite contre l'Élu Éternel, et enragé par le vol des âmes qu'il estimait lui revenir de droit, perpétré par les autres dieux, le Grand Nécromancien entreprit un rituel d'ampleur pour changer tous les royaumes en empire de la mort.

À travers les royaumes, prophètes et chefs de guerre des tribus noires furent assaillis de visions et de présages. La plus puissante d'entre eux fut Marakarr Blood-Sky, une Darkoath Warqueen qui unit sous sa bannière une colossale multitude de tribus pour marcher sur Nagashizzar et contrer les plans de Nagash. Or, elle fut incapable d'arrêter le rituel à temps, et seules les manigances du Grand Rat Cornu empêchèrent le Dieu de la Mort d'atteindre son but, en dépit de conséquences dévastatrices.

La tempête de magie de Shyish qui résulta du rituel avorté balaya les royaumes et fit émerger des milliers d'esprits nighthaunts de leurs tombes, lesquels formèrent des armées qui servirent d'avant-garde de terreur à Nagash. Cela augura l'Arcanum Optimar, lors duquel en puisant dans de puissants flux magiques, un sorcier pouvait invoquer des manifestations prédatrices pour dévaster ses ennemis, sans forcément en garder le contrôle par la suite.

Alors que débutait la Guerre des Âmes, les Esclaves des Ténèbres furent assaillis. Ironie du sort, leur succès pendant l'Âge du Chaos se retourna contre eux, car en massacrant tant de victimes, ils avaient fourni un terreau fertile pour qu'une vaste quantité d'esprits nighthaunts en émergent. Des armées de spectres hurlants lacérèrent des bandes de guerre avec leurs griffes éthérées. Toutefois, les tribus n'étaient pas démunies face au surnaturel, et rivalisèrent bientôt avec les armées impérissables. Marakarr et son ost, ayant tiré parti du bouleversement causé par le nécro-séisme pour sortir des catacombes où ils avaient été piégés pendant la marche sur Nagashizzar, avaient été endurcis par leur lutte en Shyish, et lancèrent une croisade contre les armées de Malignants. Rapidement, les Royaumes Mortels résonnèrent du choc du Chaos contre la Mort.

Les Huit-points ne furent pas épargnés par le phénomène qui balayait les royaumes; les ruines furent infestées d'esprits inapaisés, tandis que dans les couloirs de la Varanspire montait une plainte de source inconnue. Le flux magique libéré par le nécro-séisme connut un fort écho sur ces contrées; en peu de temps, des manifestations éthériques perverties par le pouvoir du Chaos terrorisèrent les terres. Autour des arches conduisant en Shyish, de nombreux témoins firent état d'étranges lumières et de sombres présages, comme si un pouvoir monstrueux était à l'œuvre de l'autre côté. Aucune bande de guerre qui franchit la Porte de la Fin ne réapparut jamais.

Archaon ragea de ne pas avoir prédit le désastre, et que les plans minutieux de Nagash aient échappé à la vigilance de l'Œil de Sheerian, l'artéfact qui conférait sa prescience à l'Élu Éternel. De même, le nécro-séisme lui fit prendre conscience qu'en focalisant son attention sur Sigmar, Archaon était devenu aveugle à ceux qu'il pensait avoir vaincus de longue date. Ce ne serait plus jamais le cas. Il était temps pour l'Élu Éternel et ses armées de contre-attaquer, et de rappeler aux royaumes les raisons pour lesquelles il fallait craindre le Chaos.

Archaon dépassa les visions de ses plus fidèles serviteurs. Il envoya des bandes de Varanguards accomplir sa volonté en son absence. L'Élu Éternel réunit ses neuf Gaunt Summoners, et confia aux sorcier-démons une seule et unique tâche. Avant d'entamer une nouvelle guerre, il devait partir en quête d'un vieil allié…

Source[modifier]

  • Chaos Battletome : Slaves to Darkness