Envoûteur

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 2 février 2017 à 21:13 par Christer (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Les Envoûteurs manipulent des énergies qui les dépassent.

Les Envoûteurs sont des Sorciers des Taillis ayant survécu à la pratique de leur art spontané sans perdre totalement la raison. Leur éventail de sorts est plus large et les domaines qu’ils ont explorés sont toujours très douteux. En raison de leur ignorance quant au fonctionnement et à la nature des Vents de Magie et des sorts fiables, même les meilleurs d’entre eux ont tendance à employer des combinaisons de Vents instables et dangereuses, et recourent souvent à la Dhar (la Magie Noire) sans forcement le réaliser. Il en résulte que les sorts des Envoûteurs sont plus variés et un peu plus puissants que les sorts très communs des autres Sorciers des Taillis et les sorts les plus faibles des Collèges de Magie. Ils possèdent ainsi de nombreux éléments des Vents de Magie, ainsi que certains des Sombres Savoirs et c’est ainsi qu’ils risquent fort de créer inconsciemment des sorts qui se rapprochent de la Nécromancie ou de la Démonologie, de proférer des malédictions et de modeler des figurines de cire de leurs ennemis dans lesquelles ils plantent des aiguilles pour blesser ou affaiblir la victime représentée. Ce type de Sorcier des Taillis finit immanquablement par montrer les signes psychologique et physique de l’influence de la Magie Noire, qui finit toujours par imposer un tribut à l’esprit et l’âme de l’Envoûteur.

Les effets indésirables peuvent manifester de diverses manières, les plus évidentes étant la folie, la mutation, la convocation involontaire de redoutables entités démoniaques, la paranoïa envahissante et la soif de pouvoir et de savoir. Non seulement ces sorciers sont des cibles de prédilection pour les Répurgateurs ou autres autorités qui pourraient surprendre un villageois en train de parler des étranges pouvoirs du sorcier local, mais ils mettent également leur âme en danger.

Les Sorciers des Taillis qui survivent à la pratique d’un art autodidacte aussi capricieux, qui réalisent de périlleux mélanges d’énergies magiques et parviennent à lier ou à pactiser avec diverses entités Aethryriques mineures, montent d’un cran selon la perception des autorités collégiales, mais cet honneur n’a rien d’enviable. Si les Répurgateurs traitent indifféremment d’Envoûteurs et de Thaumaturges les sorciers non reconnus de l’Empire, on sait que les Magisters ont une définition très précise de ces termes. Ainsi, pour les Collèges de Magie, les Sorciers des Taillis qui ne se font pas attraper et brûler, qui ne sombrent pas dans la démence et qui ne se tuent pas lors d’une incantation mal maîtrisée sont tous des Envoûteurs en puissance. D’ailleurs, les Collèges semblent penser que les Sorciers des Taillis qui ne sont pas arrêtés et évitent le bûcher finissent immanquablement par s’intéresser à des formes plus inquiétantes de sorcellerie.

Une fois le pas franchi, non seulement ces Envoûteurs se montrent de plus en plus puissants, mais ils sont également plus dangereux, car ils éprouvent un désir grandissant de faire intentionnellement du tort. Les Magisters Collégiaux ne considèrent plus ces individus comme de doux explorateurs des Vents, mais bien comme des lanceurs de sorts aux compétences et à l’attitude excessivement primitives, certes, mais surtout redoutables. C’est le danger qui guette systématiquement tous ceux qui pratiquent une forme de magie occulte dans l’Empire sans chercher l’assistance des Collèges. Plus longtemps un Sorcier des Taillis reste sans formation et expérimente la Magie tout en esquivant la traque des Répurgateurs, plus il a de chances de succomber a la Magie Noire sans même s’en rendre compte.

Les Envoûteurs connaissent une pléthore de sorts qu’ils ont eux-mêmes conçus ou que leur ont appris d’autres sorciers renégats, ils disposent généralement d’un répertoire plus étoffé que les Sorciers des Taillis plus modestes et que les apprentis sorciers des Collèges Impériaux. En raison de leur mode de vie périlleux, la plupart des Envoûteurs vivent seuls. Leur isolement et les forces sinistres avec lesquelles ils œuvrent les poussent au fil des saisons vers la bizarrerie. Ils sont souvent très solitaires, malgré leurs Familiers et les nombreuses voix qu’ils entendent dans leur têtes.

Les Envoûteurs et les Collèges de Magie[modifier]

Quand un Envoûteur approche de lui-même les Collèges de Magie, sans attendre la venue des chasseurs de sorcières, il lui reste une chance de pouvoir être admis, comme apprenti, mais les Collèges Impériaux entretiennent une zone de flou quant à leur position sur les Envoûteurs. Les autorités civiles et la plupart des responsables religieux ne manqueront pas de n’y voir que des êtres corrompus qui méritent le bûcher, les Répurgateurs ne sont d’ailleurs pas tenus légalement de livrer une personne soupçonnée de recourir à la Magie aux Collèges, dès lors que celle-ci est âgée de plus de vingt ans. La réaction des ordres vis-à-vis des Envoûteurs dépend de la manière dont ils se présentent au Collège, de leur abnégation, mais aussi des mérites et du niveau de corruption de chacun de ces individus, sans oublier que le Magister qui va traiter un cas n’aura pas les même attentes que son collègue qui va se charger d’un autre.

Mais même chez ces Envoûteurs qui ne sont pas totalement consumés par la Magie Noire, il est rare qu’on accepte librement de se conformer au système collégial ou même qu’on en ait la possibilité, et plus fréquent que l’on choisissent de rester franc-tireur. Ils errent plus souvent sur la voie de l’amoralité, plutôt que sur celle de l’immoralité, en équilibre sur la corde raide qui sépare les sorts rudimentaires de la corruption totale qu’engendrent la Magie Noire et les promesses du Chaos. Certains d’entre eux se lancent à l’aventure en embrassant une carrière de Mercenaire, car les compagnies de chiens de guerre, qui sont souvent confrontées à des adversaires ayant recours à des chamans et des ensorceleurs, ont besoin d’experts des arcanes pour contrer ces Magies destructrices et impies. Il s’agit d’une bonne couverture, car les mercenaires ne restent pas très longtemps aux mêmes endroits, et personnes ne pose de question…

Source[modifier]

  • Warhammer JdR - Les Royaumes de Sorcellerie V2