Eiskalt

De La Bibliothèque Impériale

La rivière Eiskalt forme un serpent gris qui trace son lit le long des collines entre les Monts du Milieu et le Talabec dans lequel elle se jette. Ses crues de printemps charrient du limon en laissant derrière elles une vallée au sol gras et fertile qui s'étend des collines environnant Wolfenburg jusqu’à Talabheim, à cent trente milles plus au sud.

A l'est, les terres civilisées de l'Empire cédent la place à la Forêt des Ombres. Le fond et les parois de la vallée sont recouverts d’un épais tapis de chênes, de frênes, de sapins et de bouleaux. La large bande formée par l’Eiskalt le coupe comme une route ponctuée d’îles et de bancs de sable. Mais la rivière n’accueille qu'un trafic réduit. À la lisière de la forêt, à trente milles au sud de Wolfenburg, le sol se soulève pour former une colline aux contours abrupts qui s’élèvent au-dessus du fond de la vallée. C'est là que se trouvent les ruines de Château Lössnitz.

Source

  • James Wallis, La Marque du Chaos Tome I : La Marque de la Damnation, Bibliothèque Interdite, 2006