Chevaliers Hippogriffes

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 4 juin 2019 à 15:53 par Christer (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
« Nombre de mes camarades vous diront que le Pégase est la monture la plus magnifique qu’un chevalier ne puisse jamais désirer. Ils vous parleront de la grâce du Pégase, de sa beauté et de sa vitesse, chantant ses louanges en affirmant qu’il possède les plus grandes vertus que l’on puisse rechercher chez un animal. Ils ont peut-être raison, mais le seul avantage que je vois dans la vitesse est qu’elle me porte plus rapidement au combat, et quant à la beauté et la grâce, je n’ai pas besoin que ma monture ai ce genre de choses. Je ne désire que le carnage, et c’est exactement ce que j’obtiens d’Eiiaos, mon Hippogriffe. Laissez les autres chevaliers avoir leurs élégants chevaux ailés, je préfère mon ami sauvage. »
- Duc Gildas Frangeau, Noble Bretonnien

Les Hippogriffes sont des créatures ressemblant à un cheval ailé avec la tête et les membres antérieurs d’un aigle. Ils vivent près des plus hauts sommets des Montagnes Grises, et s’aventurent parfois sur les vertes prairies des vallées en contrebas pour chasser le bétail, mais aussi des Peaux-Vertes, des hommes et, d’une façon générale, tout ce qui ne court pas assez vite pour se mettre à l’abri. Ce sont des bêtes très irritables qui peuvent attaquer à la moindre provocation et s’il se sent menacé, un Hippogriffe sombre dans une folie furieuse qui ne se calmera qu’une fois la cause de son emportement réduite en pièces. Lorsque cela se produit, un Hippogriffe peut écharper des troupeaux entiers, massacrant sans distinction toute créature en vue. Dotés d’un instinct territorial intraitable, les Hippogriffes engagent un combat à mort contre toute bête qui pénètre sur leur domaine, que ce dernier soit paysan ou Dragon. Il n’est donc pas surprenant que les individus de cette race chassent sur de vastes territoires. Lorsque deux Hippogriffes se rencontrent, ils finissent généralement par se battre, leur duel se soldant par la mort de l’un ou des deux combattants, la seule certitude étant qu’aucun d’eux ne se soumettra ou ne s’enfuira volontairement.

Les Hippogriffes sont des créatures aussi violentes que terrifiantes, et seuls quelques Chevaliers peuvent les monter, le plus célèbre d’entre eux étant le Roy Louen Cœur de Lion. Ils n’ont aucune patience avec les hommes, les chevaux, les autres Hippogriffes et - d'une façon générale - tout ce qu’ils sont susceptibles de dévorer. Dompter un Hippogriffe est un défi qu’un seigneur Bretonnien ne peut refuser, et cela en a fait des montures très prisées. En effet, seuls les hommes les plus déterminés peuvent chevaucher ces créatures, car elles sont d’un caractère ombrageux, promptes à désarçonner leur cavalier s’il relâche son attention. Pour être dressé, l’animal doit être capturé très jeune, afin d’être élevé par le Chevalier en personne, car elle n’acceptera qu’un seul cavalier, et étant donné l’instinct territorial des Hippogriffes adultes, se procurer un œuf ou un jeune est excessivement dangereux. Il arrive que de telles missions soient confiées à des Chevaliers Errants afin qu’ils fassent leurs preuves, mais le plus souvent, un Duc trouvera des "volontaires" parmi les paysans, promettant une énorme récompense à ceux qui reviendront avec un jeune Hippogriffe en bonne santé. Même les jeunes Hippogriffes sont parfaitement en mesure de se défendre, si bien qu’il reste possible de les emmener avec soi à l’aventure. En outre, l’éducation de la bête constitue souvent une aventure à elle seule : les Hippogriffes sont constamment affamés de viande, qu’ils préfèrent crue, et cette avidité incessante peut causer des ennuis à un maître imprudent. Ainsi, les choses peuvent rapidement se gâter, causant des complications parfois très mouvementées alors que le Chevalier se retrouve dans une situation très délicate.

Ainsi, seul les meilleurs Chevaliers peuvent s’offrir le luxe de chevaucher un Hippogriffe au combat. Ceux-ci sont souvent des Chevaliers du Royaume venant des alentours de Parravon. Plus forts et immensément plus féroces que les Pégases, les Chevaliers Hippogriffes fondent depuis le ciel sur leurs ennemis, sur une monture avide de carnage.

Sources[modifier]

  • Extension Warhammer : Tempête de Magie
  • Livre d’Armée de Bretonnie, V6
  • Warahmmer JdR - Bestiaire du Vieux Monde