Cavaliers Noirs

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 21 novembre 2017 à 12:55 par Christer (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Rapides et vifs, être partout et nulle part est leur talent inné. Les Cavaliers Noirs harcèlent l’adversaire avec des volées de tirs avant d’administrer leur charge incisive sur les lignes ennemies.
« Les hérauts de Naggaroth chevauchent en avant des armées de Druchii, les terribles Cavaliers Noirs sont les yeux et les oreilles des commandants. Ils sont les maîtres de l’attaque éclair et du raid audacieux. Mobiles à l’extrême, ils parcourent les terres à la recherche de nos ennemis, tendent des embuscades aux lignes de ravitaillement adverses et harcèlent les colonnes de renforts, ou de fuyards. Experts dans l’utilisation de l’arbalète à répétition, de la lance et de l’épée à lame courbe, ils sont tous des cavaliers exceptionnels, capable de diriger leur cheval avec les genoux et de planter des carreaux entre les yeux de leur adversaire en plein galop. »
- Discours d'un précepteur à un jeune Elfe Noir


Lors des jours sombres où les armées des Démons assiégeaient Ulthuan, les forces du Chaos pouvaient frapper à n’importe quel moment et en n’importe quel endroit. Les osts d’Ænarion se tenaient toujours prêts à repousser un assaut, car les Royaumes Elfiques étaient surveillé par des sentinelles à l’œil perçant.

Ces éclaireurs étaient montés sur les Coursiers Elfiques, des montures véloces et robustes, capable de galoper pendant toute une journée sans faiblir. Leurs cavaliers portaient des capes faites de plumes de corbeau, enchantées par des sorts de ténèbres pour les dissimuler aux yeux de l’ennemi, c’est pourquoi ils étaient appelés Corbeaux Messagers. Lorsque les Démons émergeaient des Royaumes du Chaos, ces hérauts courraient prévenir le Roi Phénix, si bien qu’une armée Elfique pouvait être rapidement réunie pour marcher à leur rencontre. Le spectacle d’un de ces cavaliers galopant par monts et par vaux était devenu fréquent en ces jours néfastes, et ils étaient célébrés comme de véritables héros d’Ulthuan.

Au cours de la guerre civile, ces cavaliers s’attirèrent une toute autre réputation, bien plus sinistre. Ils allaient devant les armées de Nagarythe, espionnaient les postions des forces de Caledor et repéraient les lieux propices aux embuscades. Les Cavaliers Noirs semaient également la terreur parmi la population en incendiant les villages, puis en poursuivant les civils dans les étendues sauvages où ils tentaient de se réfugier. Les Cavaliers Noirs aimaient ces ''chasses à l’Elfe" et n’avaient aucune répugnance à piétiner femmes et enfants sous les sabots de leur monture. De nos jours, ils continuent d’exercer semblables forfaits, outre leur fonction de messagers pour les cités de Naggaroth.

Au combat, la vitesse et la manœuvrabilité des Cavaliers Noirs leur permet de contourner rapidement les positions ennemies pour se lancer à l’assaut des endroits les plus vulnérables dans la ligne de bataille, et de se retirer avant qu’elles aient une chance de riposter. Ils portent des arbalètes à répétition afin de faucher leurs adversaires, tirailleurs et autres cavaliers légers, sous une grêle de carreaux noirs, mais leur méthode favorite d’attaque est au corps à corps, en utilisant leur vitesse pour fondre rapidement sur l’ennemi et les transpercer avec leurs lances barbelées ou les découper au passage avec leurs sabres incurvés. Les Cavaliers Noirs ont une excellente maîtrise avec cette méthode d’attaque, et sont capable d’éventrer et de couper des membres avec une relative facilité. Nombre d’entre eux portent également de longues chaînes avec des crochets aux arêtes vives pour emporter avec eux leurs malheureuses victimes et les traîner à terre, vivantes et hurlantes, alors que les Cavaliers Noirs galopent d’un endroit à l’autre.

Sources[modifier]

  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V6
  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V7