Carnosaure

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 4 août 2017 à 13:38 par Guilhem3004 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Un Chef Saurus montant un puissant Carnosaure, menant la guerre aux forces d’invasion du Chaos.
Des jungles de Lustrie monte en permanence une cacophonie animale, qui cesse instantanément lorsque le rugissement d’un Carnosaure se fait entendre. Les sous-bois les plus épais et les fourrés les plus denses ne peuvent étouffer ce bruit, qui porte à plusieurs lieues. Il fait frémir de peur même les plus grosses bêtes, car il ne peut signifier qu’une chose: un Carnosaure est en quête de proie.

Les Carnosaures sont des terrifiants lézards bipèdes qui écument les ténèbres de la jungle primitive. Ce sont des prédateurs gigantesques qui peuvent mesurer jusqu’à dix mètres, du museau à la pointe de la queue, lorsqu’ils sont adultes. Ce sont des créatures puissantes, dotés de membres puissants et allongés, et d’une longue queue qui leur sert de balancier et leur permet de conserver leur équilibre lorsqu’ils se jettent sur leur proie. Lorsqu’ils reniflent l’odeur d’une proie, ou qu’ils détectent le moindre mouvement, les Carnosaures bondissent à grande enjambées, et à une vitesse surprenante de la part d’un animal d’une telle taille. Les longues griffes de leurs pattes antérieures lui servent à maintenir sa victime pendant qu’il la tue à l’aide de son imposante mâchoire garnie de crocs de plusieurs dizaines de centimètres. Sa morsure peut découper des quartiers de viande monumentaux, qu’il arrache ensuite en tordant brusquement son long cou et sa gueule est si vaste qu’elle peut engloutir un humain adulte. Leur pattes antérieurs sont aussi redoutables, et se terminent par des griffes aigües à même de traverser sans effort la carapace des immenses monstres préhistoriques de la jungle. Une fois qu’il a goûté au sang, un Carnosaure devient encore plus dangereux car il plonge dans une frénésie incontrôlable et dépèce tout ce qui se présente, massacrant parfois des troupeaux entiers de Sauropodes géants avant de commencer à se calmer.

Sur les terres périlleuses du continent perdu qu’est la Lustrie, certains animaux sont aussi gros que le Carnosaure, cependant aucun d’entre eux n’égale son statut de superprédateur, car nulle créature vivante n’est à l’abri de son appétit démesuré. Les Carnosaures sont les prédateurs ultimes, situé en haut de la chaîne alimentaire, et leur morsure est capable de démembrer n’importe quelle créature : sa mâchoire se joue des plaques osseuses ou du cuir épais de ses proies. Les épines, le venin ou des crocs acérés ne fournissent qu’une maigre défense face à un Carnosaure enragé. Autant dire qu’ils sont capables de massacrer tout tout ce qui se dresse sur leur chemin. Le Carnosaure est le seul prédateur connu du Stégadon et les duels opposant les deux espèces sont toujours des spectacles terrifiants, qui laisse bien souvent le vainqueur gravement blessé. Celui-ci est presque à coup sûr le Carnosaure, et lorsqu’il se redresse au milieu des arbres arrachés et des buissons piétinés, il s’ébroue vigoureusement et adresse un rugissement de triomphe aux cieux indifférents. Les Carnosaures sont généralement solitaires, mais il leur arrive de former une meute sous le commandement d’un mâle dominant lorsqu’ils se sentent menacés par l’une des très rares créatures capables de les inquiéter.

Les œufs de Carnosaure sont très recherchés par les Hommes-Lézards, et d’innombrables chasseurs Skinks explorent sans cesse la jungle pour trouver des nids. Bien évidemment, c’est une tâche dangereuse qui coûte la vie à de nombreux Skinks, ces derniers finissant piétinés ou gobés, car la colère d’une mère Carnosaure n’a pas d’égal ! Toutefois la valeur d’un œuf est telle qu’ils sont prêts à courir un tel risque. En de rares occasions, ils parviennent à dérober un œuf et à le ramener à la Cité-Temple afin d’assurer la fin de son incubation. Les Skinks veillent avec zèle sur le jeune Carnosaure, et continuent de le nourrir même lorsque ce dernier les dépasse largement en taille. Un Carnosaure nouveau-né reste une bête féroce capable d’arracher d’un coup de dents la tête d’un des Skinks censés l’élever, si bien que peu d’entre eux survivent assez longtemps pour voir l’animal atteindre sa taille adulte. Enfin, les Carnosaures sont entraînés au combat pour s’habituer à revêtir un harnais et à répondre aux directives d’un cavalier, ce qui n’est pas une mince affaire…

Le Mystère du Narcisse
Le premier Carnosaure rencontré par des humains n’était pas un adulte dans son habitat naturel. Des aventuriers téméraires avaient en effet volé un œuf. Six mois plus tard, le Narcisse - le bateau des aventuriers - fut retrouvé échoué sur la côte Bretonnienne. L’épave ne contenait plus que les os de l’équipage et des débris de coquille d’œuf. Nul ne sait ce qu’il est advenu du contenu de cet œuf…

Lorsqu’il est monté par un Kuraq ou un Kuraq-kaq, un Carnosaure est capable d’enfoncer les lignes ennemies et de démoraliser l’adversaire par sa férocité. En effet, seuls les plus puissant Saurus peuvent monter des Carnosaures au combat, et il leur faut toute leur adresse et toute leur force pour le garder sous contrôle. Le Carnosaure est rusé, et il faut un Saurus au caractère bien trempé pour lui imposer sa volonté. Néanmoins, une fois que la bête à goûté au sang, elle devient pratiquement incontrôlable. À ce moment, l’instinct du Carnosaure reprend le dessus, et il redevient le superprédateur de Lustrie qui attaque et dévore sans pitié tout ce qu’il croise. Ce n’est qu’à la fin des combats, une fois qu’elle a dévoré son content de chair fraîche, que son cavalier peut reprendre son contrôle.

Une armée d’Hommes-Lézards rangée en ordre de bataille autour de son général juché sur un Carnosaure est un des spectacles les plus terrifiants que la jungle puisse offrir.


Sources[modifier]

  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V7
  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V8