Bataille du Gué d'Essen

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 8 novembre 2018 à 00:38 par Un ostlandais égaré (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Hertov se réveilla un sursaut. Depuis quelques nuits, ses rêves étaient hantés de terribles visions d’une silhouette sombre qui le pourchassait jusque dans son sommeil. Un bruit de verre brisé le ramena précipitamment à la réalité. Des mains sales et décharnées tentèrent de l’atteindre au travers de la fenêtre cassée, puis, dans un craquement sec, la porte de sa petite cabane forestière s’ouvrit à la volée. Il se retourna pour savoir quelle atrocité allait pénétrer sa demeure et son regard rencontra les yeux sans paupières d’un cadavre qui l’observait fixement. Le zombie fit lentement un pas dans sa direction et tendant ses bras décharnés comme pour l’attirer à lui. Hertov se savait condamné.
Les cris des derniers villageois résonnaient dans l’air froid au travers de l’épais brouillard. Le seigneur Nécrarque se tenait debout sur les marches de la petite église du village et contemplait les morts allongés dans leurs tombes comme si le sol qui les recouvrait n’était qu’une illusion. Lorsqu’il murmura son incantation, chacun des esprits emprisonnés sous la terre froide lui répondit. Tous voulaient être libérés de la froideur de la mort et retrouver la tiédeur du monde des vivants. Déjà les premiers habitants du village qui avaient été tués lors de son attaque, devenus zombies forcés d’obéir à sa volonté implacable, arrivaient d’un pas lent. Ils seraient bientôt rejoints par les esprits et les guerriers squelettiques qui allaient s’extirper de ce cimetière.
Le visage aux joues creusées de Sethep fut éclairé par l’un de ses rares sourires : devant lui se tenaient d’innombrables générations, des parents séparés depuis longtemps par la mort se retrouvaient réunis dans la non-vie et attendaient ses ordres. Les corps animés des enfants du village se tenaient aux côtés des cadavres décomposés de leurs grands-parents disparus et tous se tenaient prêts à servir leur nouveau maître.
« Venez mes chers serviteurs, joignez-vous à moi et marchons ensemble sur Essen d’où nous ferons disparaître la moindre étincelle de vie. »
Les légions des morts se mirent en route sur les chemins rocailleux en direction de la ville. Le nombre de ses suivants s’était vu augmenté par la mort des villageois et Sethep était désormais certain qu’aucun mortel ne pourrait barrer la route à son armée.


Pendant des siècles, les terres maudites de Sylvanie furent le domaine de Vlad von Carstein, Vampire puissant et cruel, qui dirigea cette province d’une main de fer. Ceux qui osèrent s’opposer à lui trouvèrent des morts atroces : le baron Heinz Rothermeyer fut attaqué et dévoré par une meute de loups lors d’une partie de chasse et le Baron Gorthus de Witt fut retrouvé mort dans son cabinet, totalement vidé de son sang. Des Répurgateurs venus de tout l’Empire tentèrent de s’attaquer à Vlad mais on ne revit vivant aucun de tous ceux qui suivirent sa trace.

Ce seigneur de la non-vie mena contre l’Empire de nombreuses campagnes. Lors des batailles de Schwartzhafen et Bluthof, Vlad détruisit des armées entières et infligea aux prisonniers toutes sortes de traitements immondes.

Certaines légendes parlent d’un anneau enchanté qui sortit le Comte des griffes de la mort à de nombreuses reprises et c’est cette dépendance qui le mènera finalement à sa perte. Alors que Vlad se préparait à attaquer la cité d’Altdorf, son anneau lui fut dérobé dans son sommeil. Pris d’un accès de colère, il leva une armée massive de Zombies et de Goules pour marcher en direction de la capitale fortifiée.

Le Grand Théogoniste affronta Vlad lors d’un combat titanesque qui se déroula sur les remparts d’Altdorf. Ayant réalisé qu’il lui était impossible de vaincre le Comte, le Théogoniste se jeta sur son adversaire et se précipita avec lui du haut des murs de la ville. Dans une étreinte fatale, ils tombèrent du haut d’une tour et s’empalèrent sur une herse en contrebas.

Les années qui suivirent furent une période de troubles pour la Sylvanie. Tous les autres Vampires se disputèrent le pouvoir et la sombre aristocratie connut une série de batailles acharnées. L’une de plus sanglantes d’entre elles se déroula près de la paisible petite ville d’Essen, située à proximité d’une rivière qui longeait les abords de la Forêt des Ombres. La région avait autrefois été le théâtre d’affrontements entre les armées de l’Empire et celles de Vlad, mais elle allait retrouver la quiétude après l’accession au pouvoir de Konrad von Carstein.

Durant bien des années, un vil Seigneur Nécrarque nommé Sethep l'Impitoyable avait réfléchi au meilleur moyen de défaire Vlad et ses armées mais avait fini par reconnaître que toute tentative serait vaine tant son adversaire était redoutable. La mort de Vlad lui donna enfin l’opportunité de conquérir une province isolée et après avoir levé une petite troupe de morts-vivants, il prit la route d’Essen, attaquant en chemin les nombreux villages et hameaux qui avaient fleuri dans les forêts et ses environs grossissant ses rangs des habitants décimés. Les cimetières furent autant d’opportunités pour le Nécrarque de rassembler d’autres morts sous ses bannières.

Lorsque la horde répugnante, qui n’avait fait que se repaître des populations de cette contrée atteignit enfin Essen en 2060 C.I, ses effectifs avaient plus que décuplé et si ses légions avaient mis la ville à sac, l’armée de Sethep aurait été en mesure de menacer toute la Sylvanie. Seule une petite armée vint s’opposer à elle, mais à sa tête se tenait Konrad von Carstein. Dans l’un de ses rares instants de lucidité, Konrad avait réalisé que le seul moyen de traverser la rivière dont disposait l’armée de Sethep était un gué situé non loin de la ville et c’était à cet endroit qu’il avait décidé de poster ses propres troupes. Appelant lui aussi les morts à la rescousse, il dirigea ses forces jusqu’aux berges et se prépara à affronter Sethep et à l’empêcher de travers le cours d’eau.

Le seul mortel qui fut témoin de la bataille qui s’ensuivit était un habitant de la forêt qui s’en retournait chez lui. Il eut le temps de la raconter avant sa mystérieuse disparition et son récit fit rapidement le tour de la Sylvanie : alors que les troupes du Nécrarque tentaient tant bien que mal de traverser la rivière, Konrad ordonna à ses propres unités de les charger. Ses Squelettes réduisirent les Zombies en tas de chair informes et leurs ossements furent à leurs tours dispersés par les Goules. On raconte qu’au point culminant de la bataille, les esprits se battaient entre eux sur un autre plan d’existence et que les âmes damnés qui tombèrent alors au combat se retrouvèrent condamnées à une éternité de tourments.

Alors que les combats gagnaient en intensité et que le carnage atteignait des proportions indicibles, les deux Vampires se retrouvèrent face à face. Des éclairs d’énergie s’échappèrent des doigts de Sethep pour aller frapper le poitrail de Konrad mais le talent martial du von Carstein lui assura la victoire finale. Au moment même où les Zombies de Sethep allaient traverser le gué, Konrad décapita le Nécrarque d’un grand revers de sa lame puis, n’ayant plus personne pour s’opposer à ses pouvoirs magiques, il fit gonfler les eaux de la rivière pour balayer toute trace de l’armée adverse.

Même si elle demeurait la possession de l’effrayant Konrad von Carstein, la province entière venait d’être sauvée du destin funeste qui l’attendait et qui guettait l’ensemble du Vieux Monde.

Sources[modifier]

  • Verrah Rubicon
  • White Dwarf 86