Bataille de Tor Dranil

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 9 août 2017 à 09:08 par Guilhem3004 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Poursuivant une série de grandes victoires remportées pendant la saison du Désespoir, Tullaris le Porteur de Mort conduisit une force jusque sur la côte de Nagarythe, afin de récupérer le Calice de Khaine, perdu plusieurs millénaires plus tôt suite à la destruction d’Antec par Tethlis. Tullaris y voyait une mission sacrée ne pouvant être accomplie qu’avec la bénédiction de Khaine. Cavaliers Noirs et Exécuteurs parcouraient les collines à la recherche de victimes à sacrifier au Seigneur du Meurtre. Satisfait de ces rituels, Khaine guida l’armée des Elfes Noirs à l’ouest, à travers les basses terres de Nagarythe, jusqu’aux falaises surplombant la Côte Déchirée; là, soudain, les visions divines se tarirent.

Après deux semaines de recherches infructueuses, Tullaris avait la gorge nouée. Les Guerriers Fantômes attaquaient de nuit, tuant deux ou trois de ses guerriers à la fois, et il n’y avait toujours aucune trace du calice. Or, même la terrible réputation de Tullaris ne pourrait contenir éternellement la grogne de ses guerriers ; un soir, il dut même décapiter deux serviteurs indociles. La quinzième nuit, les Elfes trouvèrent enfin l’objet de leur quête. Hélas, au même moment, la côte Déchirée subit une attaque, qui cette fois n’était pas le fait des Guerriers Fantômes, mais d’une armée commandée par les Princes Tyrion et Eldyr.

Les chars s’écrasaient dans les rangs des Furies, mais les adeptes de Khaine s’en moquaient. La vue de leur propre sang décuplant leur frénésie, elles poignardaient et griffaient les auriges tout en rendant leur dernier souffle. Les Exécuteurs de Tullaris chargèrent à leur tour, chaque coup de draich sectionnant un membre. Un Prince, Eldyr de Tiranoc, enragé jeta son char dans la mêlée, la lance pointée vers le cœur de Tullaris. L’Elfe Noir se baissa pour esquiver, et fit décrire un arc ascendant au Premier Draich, tranchant l’attelage sans effort et éjectant le Prince de sa plate-forme de combat. Eldyr tenta de se remettre sur pied, mais Tullaris était déjà sur lui, et fit pleuvoir les coups tel un dément assoiffé de sang. Eldyr était mort après la deuxième attaque ; après la dixième, son corps était méconnaissable. La fin d’Eldyr éveilla la fureur de Tyrion, qui chargea Tullaris en hurlant sa rage.

Cette nouvelle menace incita Tullaris à ordonner une reformation derrière le mur d’auriges morts ou mourants. Le Seigneur du Meurtre s’adressa alors à lui. Khaine commanda à son disciple, couvert de sang de la tête au pied, de renoncer à la victoire en ce jour - seul comptait le calice. Le Seigneur du Meurtre exigea de Tullaris qu’il abandonnât ses compagnons pour rejoindre sa patrie avec son butin. Ainsi fut fait.

Avant même que la charge de Tyrion atteignît la ligne des Exécuteurs, Tullaris avait déjà quitté le champ de bataille. Aucun Elfe, d’Ulthuan ou de Naggaroth, ne le vit partir, car la soif de combat de Khaine voilait leurs perceptions. Tandis que son navire glissait discrètement entre les vagues, Tullaris regarda en arrière et vit l’armée de Tyrion écraser ses camarades. Khaine devait être rassasié : le fait que le plat principal fût composé d’Elfes Noirs importait peu à Tullaris.

Source[modifier]

  • Livre d'Armée des Elfes Noirs, V8