Autel de Guerre de Sigmar

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 7 août 2017 à 16:08 par Christer (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
L'Autel de Guerre de Sigmar est une apparition impressionnante et effrayante.

Il existe peu de vision plus inspiratrices qu’un Archilecteur appelant aux armes depuis le sommet de l’Autel de Guerre de Sigmar. Commissionné par Magnus le Pieux après sa nomination, il s’agit d’un char colossal et baroque dominé par un Griffon dressé. Façonnée par les plus grands artisans de l’Empire, cette statue a été consacrée dans le temple de Sigmar à Altdorf, avec le sang du Grand Théogoniste et de Magnus. Ainsi, le Griffon d’Or a toujours été source de puissantes énergies, que certains qualifient de divines. Un Archilecteur de Sigmar peut canaliser cette puissance grâce au pouvoir de sa foi, et libérer une lumière aveuglante. Les créatures liées au plan des mortels par d’obscurs sortilèges subissent l’éclat de cette lueur comme un feu purificateur qui les embrase et les réduit en poussière en l’espace de quelques instants. Contre les forces du Chaos, qui présentent un danger de corruption morale aussi périlleux que la mort elle-même, le Grand Théogoniste juge parfois nécessaire de déployer l’Autel de Guerre de Sigmar à la bataille. Il peut confier cette tâche solennelle à l’un de ses Archilecteurs, ou en temps de grand péril, se rendre lui-même au combat monté sur le révéré attelage. La présence de l’autel inspire les plus grand actes de bravoure au sein des forces de l’Empire, renforçant la détermination des soldats à faire front contre toutes les horreurs de ce monde.

L’Autel de Guerre de Sigmar a été déployé à la bataille des centaines de fois, et porte les stigmates des combats aussi fièrement que tout soldats de Sigmar. Il est du devoir de chaque Grand Théogoniste de prendre soin de la relique. Ils renouvellent les parchemins de bénédiction, restaurent les symboles de foi et fixent de nouveaux artefacts et saintes icônes au robuste châssis de l’autel. Ces modifications sont à l’entière discrétion du Grand Théogoniste en exercice, ainsi l’autel de guerre a-t-il reflété les diverses personnalités se succédant à l’illustre fonction au fil des siècles.

  • Le Cor de Sigismund : Ce cor a été offert par les Nains à l’Empereur Sigismund après la bataille de la Vallée de Grimgrill. Suite à la mort de Sigismund, le cor devint la propriété du Temple de Sigmar. Il l’est resté depuis ce jour et résonne par trois fois le jour de l’anniversaire de la mort de Sigismund.

Source[modifier]

  • Livre d'Armée de l'Empire, V7