Ahalt : Différence entre versions

De La Bibliothèque Impériale
 
Ligne 5 : Ligne 5 :
  
 
===Symbole===
 
===Symbole===
[[Fichier:Ahalt Burn.jpg|right|300px|thumb|Ahalt accepte nôtres offrande]]
+
[[Fichier:Ahalt Burn.jpg|right|300px|thumb|Ahalt accepte notre offrande]]
 
Ahalt a trois symboles. En premier lieu, on trouve la serpe ensanglantée, représentant son penchant pour les sacrifices sanglants. Ensuite, ce sont les dessins stylisés représentant un pendu, le sort qui attend tous les prêtres de Taal et Rhya qui tombent entre les mains du culte. Le dernier symbole est l’homme en feu, symbole du brûlant désir de vengeance d’Ahalt. On brûle de petites poupées d’osier lors des nuits de fête pour commémorer ce qui est arrivé à ses adorateurs, il y a bien longtemps, et de grands mannequins d’osier sont remplis de prisonniers et incendiés pendant les Nuits Saintes.
 
Ahalt a trois symboles. En premier lieu, on trouve la serpe ensanglantée, représentant son penchant pour les sacrifices sanglants. Ensuite, ce sont les dessins stylisés représentant un pendu, le sort qui attend tous les prêtres de Taal et Rhya qui tombent entre les mains du culte. Le dernier symbole est l’homme en feu, symbole du brûlant désir de vengeance d’Ahalt. On brûle de petites poupées d’osier lors des nuits de fête pour commémorer ce qui est arrivé à ses adorateurs, il y a bien longtemps, et de grands mannequins d’osier sont remplis de prisonniers et incendiés pendant les Nuits Saintes.
  

Version actuelle datée du 20 octobre 2019 à 20:17

« Nous noierons l’Empire dans le sang et récolterons les fruits de la victoire. »
- Axelrod, adepte d’Ahalt le Buveur

Du temps de la fondation de l’Empire, on vénérait de nombreux dieux et esprits, à la place de divinités comme Ulric ou Taal et Rhya, ou en plus d’eux. Certains de ces cultes furent absorbés par ceux de dieux plus puissants, mais d’autres furent éradiqués par des fanatiques ou disparurent simplement dans l’oubli. L’un de ces anciens dieux, Ahalt le Buveur, était un esprit de la chasse et de la fertilité qui se cacha avec une poignée d’adorateurs pour assurer sa survie plutôt que de se soumettre à l’autorité de Taal et Rhya. Les premières années, les prêtres de Taal et Rhya, qui étaient déterminés à unifier les religions, traquèrent les adorateurs d’Ahalt. Mais par la suite, même les plus fanatiques abandonnèrent la chasse, convaincus qu’il n’y avait plus d’adorateurs d’Ahalt. Pendant plus d’un millénaire, Ahalt le Buveur se cacha, jusqu’à ce que le Vieux Monde l’ait enfin oublié. Mais Ahalt se souvenait et s’assura que ses derniers adorateurs en fissent de même. Au fil des siècles, son esprit se remplit de haine et d’un désir de vengeance. Ses prêtres cédèrent à la corruption, leurs rituels se transformant en une caricature sanglante de leurs anciennes traditions. Aujourd’hui, le culte s’est largement répandu dans les provinces du sud, toujours caché au plus profond de la campagne. Ses activités risquent de susciter le courroux des cultes établis, provoquant peut-être d’autres persécutions.

Symbole

Ahalt accepte notre offrande

Ahalt a trois symboles. En premier lieu, on trouve la serpe ensanglantée, représentant son penchant pour les sacrifices sanglants. Ensuite, ce sont les dessins stylisés représentant un pendu, le sort qui attend tous les prêtres de Taal et Rhya qui tombent entre les mains du culte. Le dernier symbole est l’homme en feu, symbole du brûlant désir de vengeance d’Ahalt. On brûle de petites poupées d’osier lors des nuits de fête pour commémorer ce qui est arrivé à ses adorateurs, il y a bien longtemps, et de grands mannequins d’osier sont remplis de prisonniers et incendiés pendant les Nuits Saintes.

Zone d’influence

Le culte naquit le long des rives de la Sol supérieure, là où se forma la grande province de Solland. De là, il se répandit vers l’ouest dans le Wissenland, puis à l’est jusqu’aux frontières de Sylvanie. Jamais très nombreux, ses membres sont cachés parmi le peuple des villes, des villages et des fermes situées loin au sud de l’Empire.Toutefois, lors d’un récent procès de sorcières à Talabheim, plusieurs individus ont été brûlés pour des crimes qui ressemblent étrangement au culte d’Ahalt, ce qui semble indiquer qu’il progresse vers le nord.

Tempérament

Courroucés et avides de vengeance, les membres du culte d’Ahalt le Buveur restent cependant discrets, craignant le châtiment qu’ils encourent s’ils viennent à être découverts. Les répurgateurs et les prêtres de Taal et Rhya qui s’approchent trop de la vérité disparaissent discrètement dans la nuit, leur destin scellé par un coup de faucille ou dans les flammes d’un mannequin d’osier. Le culte exalte les liens anciens qui unissent Ahalt aux domaines de la chasse et de la fertilité, et les membres en sont venus à associer le sang à la fécondité. Par conséquent, les anciennes fêtes du culte sont célébrées par des sacrifices d’êtres vivants, pour garantir le succès des récoltes et des chasses à venir. Les membres des espèces intelligences sont les sacrifices les plus prisés et ont l’honneur d’être les proies de grandes chasses menées par les prêtres du culte, connus sous le nom des Robes Noires. Les étrangers qui voyagent dans les régions où est établi le culte ont toutes les chances d’être invités à ces cérémonies.

Commandements

  • Œuvrer contre les prêtres de Taal et Rhya car ils ont démontré leur perfidie dans le passé. Si une occasion s’offre de les tuer, ne pas hésiter.
  • Ne jamais oublier le mal qu’ils ont fait au culte.
  • Protéger l’intégrité des fidèles, au prix de sa vie si nécessaire.
  • Honorer Ahalt par une offrande de sang chaque mois, ne fût-ce qu’en versant quelques gouttes de son propre sang, car grande est sa soif de vengeance.
  • Refuser tout pacte avec les démons et les morts-vivants car ce sont les anciens ennemis de la foi.
  • Chercher à convertir les habitants du sud aux coutumes du culte. Faire preuve de subtilité, de patience et de secret, car ils sont devenus faibles et peureux sous l’égide des nouveaux Dieux,et peuvent donc se montrer traîtres. Leurs prêtres devront finir par reconnaître Ahalt : tuer ceux qui se voient offrir ce choix et le refusent.

Source

  • Warhammer JdR - Les Héritiers de Sigmar