Öbelstein : Différence entre versions

De La Bibliothèque Impériale
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
[[Image:Carte ostland.jpg|thumb|600px|right|Carte de l'Ostland]]
+
[[Image:Carte ostland.jpg|thumb|600px|right|Öbelstein se trouve dans la Forêt des Ombres, au nord des [[Monts du Milieu]].]]
 
*'''Dirigeant :''' Comte Otto von Öbelstein
 
*'''Dirigeant :''' Comte Otto von Öbelstein
 
*'''Population :''' 69 personne
 
*'''Population :''' 69 personne

Version actuelle datée du 7 août 2019 à 19:07

Öbelstein se trouve dans la Forêt des Ombres, au nord des Monts du Milieu.
  • Dirigeant : Comte Otto von Öbelstein
  • Population : 69 personne
  • Richesse : Pauvre.
  • Ressources : Agriculture, bois d'oeuvre[1]

Au cœur de la Forêt des Ombres en Ostland, au sommet d'une falaise escarpée, se dresse le sinistre Château Öbelstein. C'est dans ce lieu, depuis trois générations, que les Comtes von Öbelstein se sont concentrés sur l'étude des "zones" magiques. Le collège n'a pas le droit d'établir des licences, parce qu'il est trop spécialisé, mais il est officiellement reconnu. Le comte est censé contrôler les licences des futurs étudiants avant de commencer à les former. Le comte fait jurer à tous ses Apprenti Sorcier de n'enseigner ses secrets à personne d'autre. Bien que la famille soit relativement pauvre, il refuse toute forme de paiement.

Le château est sinistre et met mal à l'aise. Il a été construit par un architecte Nain, il y a tout juste deux cents ans, avec la pierre noire typique des environs. La plupart des gargouilles furent créées à partir de modèles vivants et portraiturent les villageois de cette époque. Les villageois actuels ressemblent souvent à leurs ancêtres et donc aux gargouilles. C'est particulièrement déroutant dans le cas du vieux majordome, Dauemling, dont la défunte arrière-grand-mère avait servi de modèle pour la gargouille particulièrement laide et imposante qui surmonte la porte d'entrée.

À l'intérieur, le château est décoré dans le même style gothique. Le comte, son épouse, son frère et leurs étudiants vivent dans les quartiers familiaux. L'essentiel du château est occupé par les quartiers des serviteurs. Les visiteurs sont logés dans les chambres d'hôtes, et ils se doivent de manger avec la famille dans la grande salle de banquet, qui mesure 45m de long et possède un haut plafond voûté. La partie supérieure de la salle est invariablement ornée de toiles d'araignée, hormis une semaine par an après un nettoyage approfondi. Une des tours est réservée à la recherche. Elle est pourvue d'un conducteur d'éclairs, d'un laboratoire alchimique et d'autres équipements ésotériques.

Le grand-père de l'actuel comte fut le premier à étudier la magie de zone. C'était un riche Sorcier de Bataille qui avait acheté son titre, épousé une héritière aristocratique, fait construire le château puis s'y était installé. Son fils avait hérité de son intérêt pour le sujet, de même que ses petits-fils. Le comte actuel est marié. Il a deux enfants. L'un est actuellement élève au Collège Lumineux d'Altdorf; l'autre s'est enfui, et jamais le comte ou la comtesse ne le mentionne.

Au cours des trente dernières années, le comte s'est montré si satisfait de ses élèves qu'il a toujours répugné à les laisser partir. Certains des savants présents étaient venus apprendre les sorts du comte il y a vingt-cinq ans. Ils peuvent tenter de glisser quelques sous-entendus énigmatiques aux nouveaux arrivants pour les prévenir de la difficulté de quitter les lieux, mais ils redoutent que le comte découvre leur désir de s'en aller, et de tomber ainsi en disgrâce.

Le Comte Otto von Öbelstein est un grand magicien. Après des études au Collège de Bataille de Talabheim, il a respecté la tradition familiale en s'engageant dans les Armées de l'Empereur. Il est rentré chez lui avec son épouse, Maria, il y a trente ans, et depuis, il étudie les zones.

La comtesse peut occasionnellement inquiéter les étudiants (ou tout autre visiteur) en leur demandant de l'aider dans ses recherches. Cette aide consiste à se tenir debout dans son laboratoire pendant qu'elle lance un sort de zone protecteur sur eux, puis à rester immobile pendant qu'elle vérifie si le sort a fonctionné. Comme le comte le fait parfois remarquer au dîner, "Se faire lancer dessus des couteaux, du feu, voire simplement de l'eau, peut être une expérience des plus déconcertante, même quand on est pratiquement sûr qu'ils seront repoussés"[2].

Sources

  1. Warhammer JdR v2 - Les Héritiers de Sigmar
  2. Warhammer JdR v1 - Les Royaumes de la Sorcellerie