Ælfric Cyenwulf

De La Bibliothèque Impériale
Révision datée du 13 février 2021 à 08:46 par Christer (discussion | contributions) (Sources)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le Haut Zar (ou zâr Suprême) Ælfric Cyenwulf est un grand capitaine des tribus Kurgans et le lieutenant favori du très redouté Archaon. Il est originaire de la tribu des Loups de Fer, qui provient des hautes terres des Montagnes du Bord du Monde. Les Loups de Fer y plantent des perches commémoratives de cuivre où sont empilées des crânes. C'est leur devoir envers les montagnes et le Grand Ancien, un Dragon-Ogre Shaggoth que certain d'entre eux adore.

Aelfric Cyenwulf est un colosse aux larges épaules coiffé d’un heaume à cornes, dont la visière adopte l’aspect d’un loup enragé, montant un destrier démoniaque. Sous ses fourrures apparaissent des plaques d’armure d’un acier iridescent. Le plastron, bordé de spirales cannelées d’or et d’argent, a été moulé pour figurer de puissants pectoraux. La peau des bras du champion n’apparait presque plus sous les tatouages, que les contractions de leurs muscles noueux font glisser entre les nombreux bracelets de fer martelé qui les ceignent. La lame d’un pallasch long de six pieds est plaquée dans son dos, dont dépasse un pommeau sculpté en forme de démon grimaçant. Sous son heaume, une longue cascade de cheveux argentés, striée d’une bande noire sur chaque tempe, se déverse sur ses épaules, encadrant les scarifications rituelles – six incisions sur la joue gauche, quatre sur la droite – de son visage dont irradie une intelligence cruelle. Ses dents sont limées en pointe.

En 2521, son armée et celle de Surtha Lenk forment l'avant-garde des armées d'Archaon dans la Poussée du Printemps avant la Tempête du Chaos. Au printemps, Ælfric Cyenwulf parvient à réunir 40 000 hommes pour les mener contre les Dents d’Ursun, un lieu saint pour les kislevites et un centre de pouvoir pour la Magie de Glace. Il y est vaincu par la coalition de l'armée de Kislev menée par la Tsarine Katarina, d'une armée du Talabecland dirigée par le Général Clemenz Spitzaner, d'une armée du Stirland dirigé par le Général Arnulf Pavian puis par l'Ambassadeur Kaspar von Velten, et d'une armée de Mercenaires Tiléens dirigée par le Général Mercenaire Albertalli, de Luccini. Il y est tué par l'officier des Chevaliers Panthères Kurt Bremen.

Sources[modifier]

  • Graham McNeill, Le Cycle de l'Ambassadeur 1 : L'Ambassadeur, Bibliothèque Interdite, 2005
  • Graham McNeill, Le Cycle de l'Ambassadeur 2 : Les Dents d'Ursun, Bibliothèque Interdite, 2006