Verspasian Kant

De La Bibliothèque Impériale

Le magister patriarche Verspasian Kant de l'Ordre Blanc est un homme de grande taille, d'ascendance Tiléenne. Né à Miragliano, il était encore jeune garçon quand ses parents ont emménagé à Marienburg. Voué au départ à suivre les pas de son père antiquaire, Verspasian montra plus d'intérêt pour les origines et l'histoire des objets que vendait sa famille que pour leur valeur monétaire.

Il ne fallut pas longtemps à l'enfant pour découvrir la bibliothèque de l'université principale de Marienburg. Bien qu'il parut trop jeune pour passer pour un étudiant, Verspasian s'attira les bonnes grâces d'une bibliothécaire très maternelle. Son père refusa de financer son éducation littéraire au-delà du strict minimum, mais le jeune garçon consacra plusieurs années à parcourir la plupart des livres et parchemins que l'endroit pouvait offrir, en particulier tout ce qui avait trait aux idées des grands penseurs de ce monde. Verspasian était fasciné par la quantité de mots et de significations que renfermaient ces pages, animés tous par la même quête, celle de la vérité.

Puis vint le jour où le commerce déliquescent de son père fit faillite. Les temps qui suivirent ne furent pas cléments et l'histoire prit un tournant tragique quand sa mère mourut de maladie et son père se suicida. Verspasian fut envoyé dans l'un des orphelinats de Marienburg, réputés pour leur rigueur, où il resta un an, privé de sortie, de lecture et d'intimité.

Après cette année de labeur accablant dans des conditions misérables, Verspasian fut sélectionné parmi d'autres orphelins pour rejoindre l'Ordre Lumineux de la lointaine Altdorf, où il devait étudier pour devenir magister. Bien qu'il n'eût jusque-là montré aucun pouvoir surnaturel, les hiérophantes qui le choisirent avaient perçu en lui une sensibilité aethyrique latente, ainsi qu'une curiosité et une passion du savoir qui pourraient en faire un précieux apprenti pour l'Ordre. Mais Verspasian devança toutes les attentes.

Apprenti du maître chantre Elrisse, un magister supérieur de l'Ordre, Verspasian ne mit pas longtemps avant de connaître tous les psaumes et toutes les invocations qu'on lui désignait, et bien autres. Mais l'époque était rude et sombre. Un apprenti du nom d'Egrimm van Horstmann, de deux grades supérieur à Verspasian lorsqu'il rejoignit le Collège, entama une ascension météorique au sein de l'Ordre, faisant forte impression aux maîtres par ses aptitudes et son discernement. Egrimm obtint sa confirmation de sorcier et fut intronisé deux ans plus tard en tant que seigneur magister du premier niveau. Puis, Egrimm, que Verspasian considérait depuis des années comme un modèle, devint le plus jeune patriarche de l'histoire de l'Ordre Blanc. Verspasian, qui s'était démené pour rester sur les talons de van Horstmann, fut accepté moins d'un an après comme seigneur magister de l'Ordre.

Mais tout cela cachait un lourd secret. Verspasian découvrit par hasard qu'Egrimm van Horstmann était un fidèle clandestin du dieu Tzeentch, ce qui expliquait son incroyable ascension. Verspasian se sentit totalement trahi. Tout le respect et la confiance qu'il avait placés en van Hortsmann pendant ces années avaient été vains, pire, ils avaient aidé les puissances des ténèbres à infiltrer le flambeau même de la lumière. Mais telle était l'aptitude de Horstmann pour soumettre l'esprit d'autrui à sa volonté, que nombre des membres du Collège avaient sombré dans la corruption et n'étaient plus dignes de confiance. C'est alors que Verspasian prit la décision sans précédent de passer outre l'autorité des Collèges de Magie et d'aller directement voir le Grand Théogoniste Volkmar, qui s'était montré étonnamment impartial dans toutes les affaires liées aux Collèges de Magie, ce qui, à l'époque, était inédit pour un haut représentant de Sigmar.

Avec l'aide de Volkmar et l'assistance des Répurgateurs les plus accomplis et expérimentés, Verspasian, en puisant dans sa connaissance considérable de la magie Blanche, réussit à défaire l'essentiel du mal perpétré par Egrimm van Horstmann et à l'expulser d'Altdorf. C'est à l'issue de cet épisode, que les seigneurs magisters lumineux restants l'élurent patriarche pour remplacer le renégat.

Source

  • Warhammer JdR - Les Royaumes de Sorcellerie V2