Vanhaldenschlosse

De La Bibliothèque Impériale
Cliquez pour agrandir

Vanheldenschlosse est la forteresse, actuellement en ruine, bâtie par les légions de Morts-Vivants du Nécromancien Frederick Van Hal entre 1112 et 1113. Ce nom, signifiant Château de Vanhal, a été trouvé par l'apprenti de Vanhal, Lothar von Diehl. Il mettait son possesseur mal à l'aise à cause de la similarité avec un autre nécromancien dont la forteresse porte le nom. Elle se situe en Sylvanie, à un endroit où bien longtemps auparavant, les tribus primitives se rassemblaient pour communier avec les Spectres de leurs totems tribaux.

Ce bâtiment est différent de tous les autres, car il n'est pas construit pour être une maison, une forteresse, une tombe ni un temple. Il est entièrement dédié à l'accumulation d'énergies arcaniques, chacune de ses pierres noires étant placée de sorte à soutenir les harmonies magiques et évoquer des résonances dans l'Aethyr. La chambre d'invocation a été l'une des première à être bâtie. Elle comportait 17 angles en hommages aux Anciens Dieux Nehekhariens, 12 portes pour le passage des vents de l'outre-monde, et un seul grand miroir d'obsidienne pour former une fenêtre vers cet outre-monde. Seize cercles ont été gravés sur le sol, chaque anneau étant délimité par une série de glyphes, de runes, de sceaux et de pictogrammes entrelacés - toutes des invocations ou des proscriptions à des forces invisibles. Chaque anneau était brisé par une porte étroite, une fente qui serait scellée par des lignes de salpêtre et de myrrhe lorsque des pouvoirs devaient être évoqués. Les plus petites entités n'auraient besoin que des petits cercles intérieurs pour être scellés. Les anneaux extérieurs, pressant presque les parois de la chambre, protégeraient l'invocateur contre les puissances les plus grandes.

Pour construire le reste du château, Vanhal a invoqué un esprit qui nécessitait la fermeture de 6 de ces cercles. De la poussière des âges, le nécromancien avait invoqué l'ombre d'Hotepk, grand prêtre et architecte en chef pour Settra l'Impérissable, le puissant pharaon de Khemri. Lorsqu'il s'était manifesté pour la première fois, le spectre antique avait affecté l'apparence d'un dieu à tête de lion, jetant des malédictions et des menaces sur les têtes des mortels qui avaient osé s'immiscer dans son sommeil. Le génie d'Hotepk dans la vie n'avait pas été diminué dans la mort. Sous le commandement de Vanhal, l'esprit a conçu une structure qui allait à la fois augmenter, concentrer et contenir les puissantes énergies magiques qui traversaient le site. Cet endroit deviendrait un point d'appui magique unique, surpassant même les terribles potentialités de la Pyramide Noire de Nagash et du Château Drachenfels.

Source[modifier]

  • C.L. Werner, The Black Plague 2 : Blighted Empire, Black Library, 2013